427 fans | Vote

#502 : The Beast below ... La Bête des bas-fonds

Pour le premier voyage temporel d'Amy, le Docteur l'emmène au XXIIème siècle. Arrivés à destination, ils découvrent la Grande-Bretagne de l'espace : le vaisseau Starship UK qui abrite le futur peuple britannique à la recherche d'une nouvelle planète où s'installer.. Mais quelque chose rode dans le vaisseau.

Popularité


4.29 - 7 votes

Titre VO
The Beast below

Titre VF
The Beast below ... La Bête des bas-fonds

Première diffusion
10.04.2010

Première diffusion en France
12.02.2011

Vidéos

The Beast Below Trailer

The Beast Below Trailer

  

Photos promo

Une marionnette effrayante

Une marionnette effrayante

Les marionettes à l'attaque

Les marionettes à l'attaque

Une marionnette effrayante

Une marionnette effrayante

L'interphone de l'ascenseur

L'interphone de l'ascenseur

Le professeur de Timmy

Le professeur de Timmy

Timmy

Timmy

Poster promotionnel

Poster promotionnel

Photo promotionelle

Photo promotionelle

Amy Pond et le  Docteur

Amy Pond et le Docteur

Sauvée à la dernière seconde

Sauvée à la dernière seconde

Amy Pond

Amy Pond

Courrez!

Courrez!

Le Docteur et Amy Pond

Le Docteur et Amy Pond

Dans les entrailles du vaisseau

Dans les entrailles du vaisseau

La reine à la rescousse

La reine à la rescousse

Matt Smith est le Docteur

Matt Smith est le Docteur

Sophie Okonedo est Liz X

Sophie Okonedo est Liz X

Le service d'ordre

Le service d'ordre

Plus de détails

Scénariste : Steven Moffat

Réalisateur : Andrew Gunn

 

Distribution

Matt Smith ... Docteur
Karen Gillan ... Amy Pond
Sophie Okonedo ... Élisabeth "Liz" X
Terrence Hardiman ... Hawthorne
Hannah Sharp ... Mandy
Alfie Field ... Timmy
Christopher Good ... Morgan
David Ajala ...  Peter
Catrin Richards ... Petite fille au poème
Jonathan Battersby ... Remontant
Chris Porter ... Voix des Automates et des Remontants
Ian McNeice ... Churchill

 

Références et continuités

  • Le fait que la Terre soit abandonnée au XXIXe siècle à cause d'éruptions solaires est repris d'épisodes de la série classique, comme The Ark in Space et The Sontaran Experiment.
  • On revoit un magasin nommé Magpie Electricals (L'Hystérique de l'étrange lucarne).
  • Élisabeth X mentionne les habitudes du Docteur avec les rois et reines. En plus d'être un vieux compagnon de boisson d'Henri XII, elle mentionne que la Reine Victoria l'a fait chevalier et banni le même jour (Un Loup-garou royal), qu'il a ôté sa virginité à la reine Élisabeth Ire (Peines d'amour gagnées et La Prophétie de Noël), et qu'il prenait souvent le thé avec la Reine Élisabeth II (il la sauve dans Une croisière autour de la Terre et aurait garé le TARDIS dans le jardin de Buckingham Palace dans Planète Morte).
  • Sophie Okonedo (Liz Dix) a déjà joué dans le dessin animé de Doctor Who Scream of the Shalka.

 

Poème de la petite fille dans l'ascenseur

Quand le jeune Timmy prend l'ascenseur, une jeune fille apparait à l'écran et récite un poème.

"A horse and a man, above, below,

One has a plan but both must go,

Mile after mile, above, beneath,

One has a smile and one has teeth,

Though the man above might say hello,

Expect no love from the beast below."

 

A la fin de l'épisode, Amy en récite une version plus agréable :

"In bed above, we're deep asleep,

While greater love lies further deep.

This dream must end, the world must know,

We all depend on the beast below."

Episode 502 La bête des bas-fonds

 

Un îlot flotte dans l'espace, une ville est dessus, avec le drapeau de la Grande-Bretagne en-dessous. Il s'agit du vaisseau spatial Starship UK qui abrite le futur peuple britannique, l'ensemble du Royaume-Uni sauf l'Écosse (qui a voulu son propre vaisseau), qui explore les étoiles à la recherche d'un nouveau lieu où s'établir.

On se retrouve dans une classe où la voix d'une marionnette placée dans une vitrine, félicite tour à tour les bons élèves et fait des reproches aux moins bons. Aucun d'entre eux n'a pourtant l'air de vraiment se réjouir, surtout pas Timmy, qui a obtenu un zéro. La tête de la marionnette tourne sur elle-même, passant d'un visage bienveillant à une face hostile. Mandy, une de ses camarades, soucieuse pour lui, lui recommande de s'en aller à la maison, sinon il sera envoyé ''en bas''.

Le petit garçon entre dans un ascenseur, alors qu'il ne le devrait pas, puisqu'il a obtenu un zéro. Il entend une comptine chantée par une fillette sur un écran dans l'ascenseur, qui finit par ''N'attend pas d'affection de la Bête des bas-fonds.'' L'ascenseur dégringole au moins 140 étages à toute vitesse, s'arrête et son plancher s'ouvre vers les profondeurs, laissant le jeune Timmy terrorisé.

Amy flotte dans l'espace, retenue à la cheville par le Docteur à l'entrée du TARDIS. Elle découvre que tout est vrai, que cette boîte bleue est bien une machine à voyager dans le temps et l'espace.

Ils passent au-dessus de l'îlot, et le Docteur reconnaît la Grande-Bretagne du 29ème siècle, émigrant vers les étoiles à la recherche d'un nouveau chez elle. Le TARDIS se matérialise alors dans un vaste centre commercial. À peine le temps de se faire rappeler le principe de non-intervention et sans avoir celui de se défaire de sa robe de chambre, Amy se fait conseiller de garder les yeux bien ouverts et de noter tout ce qui ne semble ''pas normal''. Par exemple, une petite fille, Mandy, en train de pleurer silencieusement sur un banc sans que personne n'y porte attention, sinon une autre marionnette dans une vitrine (dont les passants se tiennent loin). Mais déjà, ils sont repérés par un homme à capuche, et l'information de leur présence est relayée à une femme portant un masque.

Amy réalise en souriant, par la réaction du Docteur, que le beau principe de non-intervention de celui-ci ne tient guère quand des enfants pleurent. De fait, il l'envoit enquêter sur la situation. Mandy s'aperçoit vite qu'elle est suivie car le Docteur n'a pas été très discret. Elle s'arrête devant une tente placée derrière une barricade, suivie par Amy, à qui elle parle. A la demande de la jeune femme, elle lui dit que, sous la tente, il y a un trou. Il faut faire marche arrière. Amy s'approche quand même et lui répond qu'il doit y avoir un tuyau qui mène en bas. Elle s'étonne que Mandy ne veuille pas descendre, juste parce que c'est interdit.

Amy défait le cadenas, sous le regard de plus en plus menaçant d'une autre marionnette. Elle pénètre dans la tente et se fait attaquer par un énorme tuyau ressemblant à un gigantesque serpent. Elle ressort aussitôt et tombe entre les mains de quatre hommes encapuchonnés, les Winders, qui lui vaporisent un gaz sur le visage. Mandy n'est plus là.

Pendant ce temps, le Docteur joue du tournevis sonique dans la soute aux machines. Il examine avec attention un verre d'eau déposé par terre, il n'y a pas de vibrations. Surgit alors la femme masquée, qui lui confirme que ce vaisseau navigue sans moteur dans l'espace. Elle ajoute qu'il y a un mystère au sous-sol, qui les menace tous, et lui demande de l'aide. Elle lui dit aussi que des hommes vont le conduire à son amie, et se présente sous le nom de Liz 10.

Amy se réveille dans un local de vote, toujours sous le regard d'une marionnette. Une vidéo, qui passe tous les cinq ans, lui explique la vérité sur le vaisseau, et dit qu'on va lui montrer ce qui a dû être fait pour assurer la sécurité de tous les passagers, parce que tous ont le droit de savoir. Elle aura ensuite à choisir entre le bouton "Oublier" et le bouton "Protester". Dans le premier cas, toutes ces informations seront retirées de sa mémoire. Dans l'autre cas, si 1% ou plus des votants expriment ce choix, les mesures en question seront arrêtées et Dieu sait ce qui adviendra de tous.

Avant même que les images en accéléré aient pris fin, Amy, qui a l'air horrifié, a déjà enfoncé le bouton "Oublier". Elle voit ensuite à l'écran un message d'urgence d'elle-même l'enjoignant de faire partir le Docteur au plus vite de cet endroit.

Il arrive justement, accompagné de Mandy. Le Docteur comprend que vingt minutes de la vie d'Amy viennent d'être retirées de sa mémoire. La jeune femme se demande pourquoi elle aurait choisi d'oublier et Mandy lui répond que c'est ce que tout le monde fait. Le Docteur dit qu'il aimerait bien oublier ce qui est arrivé aux autres Seigneurs du Temps mais qu'il ne le fait pas. Sur ce, il enfonce le bouton "Protester". Comme dans l'ascenseur précédemment, le plancher s'ouvre et Amy et le Docteur dégringolent 200 mètres vers le bas et 32 kilomètres plus loin latéralement pour aboutir finalement dans un liquide peu ragoûtant.

En l'examinant, le Docteur découvre qu'ils sont sur une énorme langue. La bouche est fermée. Le Docteur provoque une nausée avec son tournevis sonique, et l'animal les régurgite dans un tuyau collecteur. Là se trouve une porte verrouillée, avec seulement un bouton "Oublier" pour l'ouvrir. Derrière, il y a deux marionnettes dont la face devient hostile. Le Docteur ne se laisse pas impressionner, mais alors, les marionnettes sortent de leur vitrine et s'avancent vers eux. La femme masquée arrive à point nommé, sans son masque, et les détruit avec son revolver. Elle est accompagnée de Mandy. Elle se présente : Élizabeth X, Reine d'Angleterre.

La Reine est inquiète. On lui cache des choses. Durant ses dix ans de règne (elle a accédé au trône à 40 ans), elle s'est promenée masquée pour essayer de découvrir la vérité. Le Docteur, lui, semble déduire autre chose en examinant son masque. Mais alors les hommes cagoulés (mi-hommes, mi-Smilers) arrivent et enjoignent la Reine de les suivre à la Tour de Londres, sur ordre d'elle-même.

Ils se retrouvent au fond du vaisseau, dans un donjon. Un ministre, Hawthorne, s'y trouve, ainsi que des enfants. Au centre, dans une sorte de puits, se trouve un cerveau qu'on irradie régulièrement. Le Docteur comprend tout. Le cerveau est celui de la Bête gigantesque, et sur elle repose le pays tout entier. Cela lui permet de circuler dans l'espace sans machine.

L'animal est en captivité et torturé sans arrêt pour le maintenir docile et le faire avancer. La bête est nourrie des citoyens qui votent "Protester" et de ceux de second ordre, mais pour une raison inconnue, elle refuse de manger les enfants. Le Docteur fait alors entendre à tout le monde les cris horribles que la pauvre bête émet. La Reine, éberluée, demande à Hawthorne qui a bien pu donner des ordres pareils et faire torturer cet animal. Le Docteur la met en face de la terrible vérité : son masque, fait à la main pour mouler son visage à la perfection, date d'environ deux à trois cents ans, la durée de son règne (son rythme biologique a été intentionnellement ralenti). Tous les dix ans, elle se retrouve dans ce bureau de vote, fait à son intention personnelle, avec le choix : "Oublier" ou "Abdiquer". Une vidéo d'elle-même explique ce qui s'est passé.

Dans cette vidéo, la reine explique que l'animal en dessous est une baleine stellaire. Il y en avait autrefois des millions qui, selon la légende, guidaient les voyageurs dans l'espace. À sa connaissance, celle-ci est la dernière de son espèce. La Terre était en feu à cause d'éruptions solaires, les autres nations s'étaient enfuies dans le ciel, les enfants pleuraient. La bête est arrivée comme par miracle. Ils l'ont capturée et ont bâti leurs installations sur son dos. Si les habitants veulent que leur voyage se poursuive, ils doivent avoir le courage de voter "Oublier". Sinon, la reine abdiquera et le vaisseau risque de se  désintégrer.

Amy est bouleversée de réaliser qu'elle a voté "Oublier", elle aussi. Le Docteur, empreint d'une colère sourde, lui dit qu'elle a voulu lui éviter de faire un choix déchirant entre les humains du vaisseau et la baleine. Il ajoute qu'elle n'avait pas à décider à sa place et que, quand ils quitteront cet endroit, elle retournera chez elle. La reine lui demande ce qu'il va faire et il lui répond qu'il va faire la pire chose qu'il aura fait de toute sa vie, et qu'après, il n'aura plus le droit de s'appeler le Docteur. Devant tout le monde, il explique qu'il va faire une irradiation massive dans le cerveau de la baleine, qui la laissera à l'état de légume pour qu'elle ne souffre plus, toutefois ils pourront continuer à vivre dessus, mais il associe ce geste au meurtre d'une créature innocente.

Pendant qu'il s'active, Amy, atterrée, observe Mandy qui retrouve Timmy. Une tentacule s'approche de Mandy et se contente de lui "tapoter" l'épaule. Le cerveau d'Amy s'emballe aussitôt. Elle crie au Docteur d'arrêter, prend la main de la reine et lui fait enfoncer de force le bouton "Abdiquer". Tout le monde y compris le Docteur réagit avec horreur, puis réalise qu'aucune catastrophe ne semble se produire, la bête continue d'avancer, et même, elle avance plus vite.

Amy s'explique triomphalement. Elle leur dit qu'ils se sont mépris depuis le tout début. La Baleine n'est pas arrivée par miracle, elle s'est présentée volontairement parce qu'elle ne pouvait supporter de voir des enfants pleurer. Ils ont faussement imaginé qu'ils devaient la contraindre par la force à les emporter mais ce n'était pas nécessaire. Elle continue en leur expliquant comment un être comme elle, très vieux, très bon, et très seul parce qu'il est le dernier de son espèce, réagirait en voyant des enfants pleurer. Elle finit par conclure, en regardant le Docteur à dessein, qu'il ne peut le supporter, tout simplement.

Peu après, Amy et le Docteur se retrouvent seuls. De la part de la Reine, elle lui remet le masque en souvenir. Le Docteur lui fait remarquer qu'elle aurait pu tuer des millions de personnes, ce à quoi elle réplique que lui aurait pu tuer la Baleine. Puis elle ajoute que la Baleine est fascinante. Que toute cette misère, toute cette souffrance, toute cette solitude l'ont rendue bonne. Le Docteur lui demande comment elle a pu prévoir sa réaction. Amy lui répond qu'elle était sûre d'elle car elle avait un modèle du même genre sous les yeux. Ils s'étreignent amicalement.

Au TARDIS, le Docteur fait allusion au lendemain, et Amy est mal à l'aise. Elle demande au Docteur si cela lui est déjà arrivé, avec sa machine, de fuir un événement parce qu'il avait peur, qu'il ne se sentait pas prêt, ou simplement parce qu'il le pouvait. Le Seigneur du temps lui répond oui, une fois, il y a très longtemps.

Amy lui dit qu'il y a une chose dont elle doit lui parler, à propos du lendemain. Mais la sonnerie d'un téléphone retentit. Elle finit par décrocher, écoute, et dit au Docteur que c'est Winston Churchill, pour lui. Il prend la communication de son "vieil ami", l'air content. Churchill s'explique : la situation est délicate, potentiellement dangereuse. Il a besoin de lui, ce à quoi le Docteur répond qu'ils arrivent.

Dans l'espace, à la surface du dos de la Baleine, on peut apercevoir une fissure.

 

FIN

 

Écrit par romainoga pour Doctor Who HypnoSeries.

Script VF épisode 502 - "La Bête des Bas-fonds"

 

EXT. ESPACE

Un vaisseau spatial ressemblant à une ville flottante parcours l'espace, avec le drapeau du Royaume-Uni peint sur le côté. On peut lire sur certains grands immeubles des noms de régions comme le Surrey, le Yorkshire, le Devon...

 

INT. UNE SALLE DE CLASSE

Un garçon est assit à son bureau au fond de la classe. Des enfants d'une dizaine d'années sont rangés en ligne pour sortir de la salle. Une voix d'un professeur les complimente chacun leur tour.

Voix robotisée : Bon travail, Mabel. Bon travail, Alfie. C'est bien, Tabitha.

L'une des filles en ligne, queue de cheval et veste rouge, se retourne vers le garçon assis et lui fait signe de la rejoindre.

Voix robotisée : Vraiment très bien, Ranjit. C'est bien, Chloé.

Le garçon, l'air inquiet, ramasse ses affaires et se range avec les autres.

Voix robotisée : Bon travail, Ben. Bon travail, Mandy.

La jeune fille en rouge, Mandy, sort de la salle. Derrière, le garçon se retrouve face au professeur, qui se trouve être une marionnette robot installée dans une vitrine.

Voix robotisée : Méchant garçon, Timmy. (La tête du robot tourne et révèle un visage fâché) Zéro.

Le jeune Timmy paraît ennuyé.

 

INT. COULOIR

Mandy attend Timmy dans le couloir, devant des ascenseurs.

Mandy : Tu as eu zéro, pas vrai ?
Timmy : Oui, et alors ?
Mandy : Tu vas devoir rentrer à pieds.
Timmy : A pieds jusqu'à Londres ? Ça fait 20 ponts !
Mandy : Pas de Vateur avec un zéro. Tu sais ce qu'il se passe, ils t'enverront dans les bas-fonds.

Elle monte dans l'ascenseur. Timmy essaie à son tour, mais un grand homme vêtu d'une cape noire lui barre le passage d'un air sévère. Timmy recule.

Mandy : Je t'attendrai.

Les portes se referment. Un autre robot en vitrine se trouve derrière le garçon, la tête tourne pour montrer le visage fâché. Un deuxième ascenseur s'ouvre, Timmy monte dedans. Il y a une version miniature du robot dans une petite vitrine accrochée à la paroi d'ascenseur. Le robot sourit.

Voix robotisée : Bienvenue dans le Vateur-Verse, sponsorisé par les bonbons McLintock.
Timmy : Londres, s'il vous plait.

Il y a un petit écran sur le mur derrière Timmy. On y voit une jeune fille blonde récitant :

Fille : Un cheval et un homme, dessus, dessous. L'un a une idée, mais les deux doivent partir. Mètre après mètre, dessus, dessous. L'un sourit, l'autre montre les dents. (Le robot tourne la tête pour montrer le côté fâché) L'homme au-dessus dira bonjour, mais de la bête des bas-fonds, n'attends point d'amour.

L'ascenseur se met à descendre très vite d'un coup. Timmy panique et appuie plusieurs fois sur l'interphone.

Timmy : A l'aide ! Aidez-moi !

L'ascenseur s'arrête au niveau 0 et le sol s'ouvre pour révéler une forte lumière rouge. Timmy crie. Le robot tourne à nouveau pour montrer cette fois une figure grimaçante et furieuse aux yeux rouge, et Timmy tombe.

 

GENERIQUE

 

 

EXT. ESPACE

Amy, toujours habillée de sa chemise de nuit et de son peignoir, est tranquillement en train de flotter en dehors du Tardis pendant que le Docteur la retient par la cheville depuis l'encadrement de porte.

Amy (en voix off) : Mon nom est Amy Pond. Quand j'avais 7 ans, j'avais un ami imaginaire. La nuit dernière, c'était la veille de mon mariage...

Docteur : Par ici, Pond.

Il la tire à l'intérieur du Tardis et la rattrape dans ses bras. Amy rit.

Amy (en voix off) : … et mon ami imaginaire est revenu.

Docteur : Tu me crois maintenant ?
Amy : D'accord, votre boîte est un vaisseau spatial. Un vrai vaisseau spatial ! On est dans l'espace ! (arrête de rire) On respire quoi, là ?
Docteur : J'ai étendu la bulle atmosphérique, c'est bon.

 

INT. TARDIS

Il se baisse pour regarder vers le bas, Amy l'imite.

Docteur : Intéressant... (ils sont au-dessus du vaisseau-ville volante) 29ème siècle, des éruptions solaires brûlent la Terre,(retourne au poste de commande du Tardis) la race humaine fait ses bagages (actionne des manettes) et déménage en attendant un climat plus clément. Des nations entières...
Amy : Docteur ?
Docteur :... fuient vers les étoiles.
Amy : Docteur ?
Docteur : C'est incroyable, non ?
Amy : Docteur !

Le Docteur lève les yeux des commandes et voit qu'Amy n'est plus là.

EXT. ESPACE

Amy est dehors, accrochée au toit du Tardis. Le Docteur va sur le pas de la porte.

Docteur : Viens, j'ai trouvé un vaisseau spatial !

 

INT. TARDIS

Amy est rentrée dans le Tardis et le Docteur lui montre le vaisseau sur ses moniteurs.

Docteur : Voici le Royaume-Uni et l'Irlande du Nord, assemblés et flottants dans l'espace. Starship UK. Les îles britanniques en métal. Ce n'est pas juste un vaisseau, c'est une idée. Toute une nation qui vit, rit... fait ses courses, à la recherche d'une nouvelle patrie dans les étoiles.
Amy : On peut aller voir ?
Docteur : Bien sûr, mais d'abord il y a une chose.
Amy : Une chose ?
Docteur : Une chose importante ! Première chose, nous sommes uniquement des observateurs. (prend une loupe et regarde à travers) La seule règle que je me fixe pour mes voyages. Je ne me mêle jamais des affaires des autres peuples ou planètes. (regarde le moniteur) Oh, c'est intéressant.

L'écran montre Mandy assise dans une sorte de hall, pleurant.

Amy : Donc, comme dans un documentaire animalier ? Quand ils voient un lionceau blessé, ils ne peuvent pas le sauver et doivent continuer de le filmer en le regardant mourir. (regarde Mandy dans l'écran) Ça doit être dur... Je n'y arriverai pas. Vous ne trouvez pas ça dur, d'être si détaché, si froid ?

Le Docteur apparaît alors à l'écran à côté de Mandy qui s'enfuit aussitôt. Amy est surprise.

Amy : Docteur ?

Le Docteur regarde la caméra et fait un signe de la main pour inviter Amy à le rejoindre. Elle sourit et se rue hors du Tardis.

 

INT. MARCHE DE LONDRES

Une voix sort des hauts-parleurs :

Voix : Bienvenue au marché de Londres. Vous êtes surveillés.

Amy regarde autour d'elle, la rue et la verrière au-dessus d'elle, très étonnée.

Amy : Je suis dans le futur... Des centaines d'années dans le futur... (au Docteur) Je suis morte depuis des siècles !
Docteur : Charmant, une optimiste. Oublie ta mort et regarde. Rien qui cloche ?

Ils marchent dans la rue. Des guirlandes de drapeaux Union Jack sont accrochées un peu partout, il y a des gens qui vont et viennent, des vélos, des boutiques, des lumières...

Amy : Quoi donc ?
Docteur : Allons, ouvre les yeux, remarque les choses ! Qu'est-ce qui cloche ?
Amy : Hmmm... les vélos ? Bizarre sur un vaisseau.
Docteur : Dit la fille en chemise de nuit.
Amy : Mon Dieu, je suis en chemise de nuit !
Docteur : Allez viens, regarde autour de toi, regarde bien.

Il lui montre le toit verrière tandis que les hauts-parleurs diffusent un nouveau message.

Voix : Le marché de Londres et une zone de criminalité zéro.
Docteur : La vie sur un vaisseau géant, le strict minimum. Vélos, cordes à linge, réverbères à remontoir... Regarde de plus près. (continuent d'avancer) Secrets, ombres, on vit dans la peur. Une société déformée au bord de l'effondrement, un Etat policier. Pardon.

Le Docteur se précipite vers un couple assis à une table d'un café et leur pique un verre d'eau pour l'étudier.

Amy : Qu'est-ce que vous faites ?

Il pose le verre d'eau par terre, le regarde un moment, perplexe avant de le remettre sur la table du couple ébahis.

Docteur : Désolé. Je vérifie l'eau de la zone. Un poisson s'est échappé. (se tapote le nez puis retourne près d'Amy) Où en étais-je ?
Amy : Qu'est-ce que vous avez fait avec l'eau ?
Docteur : Je l'ignore. Je réfléchis trop, dur de suivre. Donc, un Etat policier. Tu as vu ?
Amy : Où ça ?
Docteur : Là.

Il pointe du doigt Mandy qui pleure, assise sur un banc un peu plus loin. Le Docteur marche vers la fillette, Amy l'observe l'air interrogateur, puis le suit. Derrière elle, il y a un homme en capuche noir, habillé comme l'homme de l'ascenseur que Timmy voulait prendre. L'homme porte aussi autour de son cou ce qui ressemble à une clé ancienne, type remontoir d'horloge.

 

INT. BUREAU

Un téléphone à l'ancienne avec des boutons rouge et noir sonne ; la personne qui répond, un homme a lunettes et cheveux gris, est en train d'observer le Docteur et Amy sur un écran. Il place le combiné sur son oreille.

Homme cheveux gris : Vous en êtes sûr ?

 

INT. MARCHE DE LONDRES

L'homme à la capuche noire est dans une cabine téléphonique rouge.

Homme à la capuche : Je l'ai vu de mes propres yeux.

 

INT. BUREAU

Homme à la capuche (en voix off) : Vous allez lui dire ?
Homme aux cheveux gris : Nous avons ordre de lui dire.

 

INT. MARCHE DE LONDRES

Homme aux cheveux gris (voix off) : Bon travail. Surveillez-le.

L'homme à la capuche raccroche.

 

INT. BUREAU

L'homme aux cheveux gris, toujours en regardant son écran, compose un autre numéro de téléphone.

 

INT. PALAIS

Dans une pièce royalement décorée, une femme noire aux cheveux longs bouclés, drapée dans une cape de velours rouge sombre, est assise par terre devant un grand manteau de cheminée en pierre. Elle regarde plusieurs dizaine de verres d'eau posés sur le sol. A côté d'elle il y a un masque visage blanc, et un téléphone portable qui sonne. Elle répond en haut-parleur.

Homme aux cheveux gris (voix off) : Désolé de vous déranger. On a reçu un rapport. Londres, Oxford street. Un homme.
Femme : A-t-il fait la chose ?
Homme aux cheveux gris (voix off) : Apparemment.
Femme : Je vais surveiller les écrans.

La femme prend le masque, se lève et passe devant les verres avant de sortir de la pièce.

 

INT. MARCHE DE LONDRES

Le Docteur et Amy sont assis sur un banc en face de Mandy.

Amy : Une petite fille qui pleure. Et alors ?
Docteur : Qui pleure en silence. Les enfants pleurent pour capter l'attention, parce qu'ils ont mal ou ont peur. S'ils pleurent en silence c'est qu'ils n'y peuvent rien. Tous les parents savent ça.
Amy : Vous avez des enfants ?
Docteur (après une pause) : Des centaines de parents passent et aucun ne lui demandent ce qui ne va pas. Ils savent déjà pourquoi et ils n'en parlent pas, c'est secret. Ils ne l'aident pas, il craignent quelque chose. Des ombres, il ont peur d'une chose invisible, donc omniprésente. Un Etat policier.

Mandy réagit à un bruit, se lève et s'éloigne. L'un des robots en vitrine, visage souriant, semble la suivre du regard.

Amy : Où est-elle passée ?
Docteur : Pont 207, secteur Pomme Sésame, logement 54A. Il s'agit de Mandy Tanner. (sort un portefeuille de la poche intérieure de sa veste) C'est tombé de sa poche quand je l'ai bousculée par hasard. (le donne à Amy) A quatre reprises. Interroge-là sur ces choses, les types qui sourient dans les cabines, partout.
Amy : Ce sont juste des objets.
Docteur : Ils sont propres. Tout le reste est usé, abîmé, sale. Regarde. Mais personne n'a touché à ces cabines. Personne ne s'en approche, regarde. (Amy s'exécute) Demande à Mandy pourquoi les gens craignent ces choses dans les cabines.
Amy : Attendez, je fais quoi ? J'ignore ce que je fais ici, même pas habillée !
Docteur : C'est ça ou Leadworth. Qu'en dis-tu ? Voyons, que va choisir Amy Pond ? (Amy réfléchis et semble céder)Haha ! Je t'ai eue ! Retrouve-moi ici dans une demi-heure.
Amy (boudant) : Vous allez faire quoi ?
Docteur : Comme toujours, éviter les ennuis ! (il se lève) En vain.

Le Docteur saute par-dessus le banc et commence à s'éloigner. Amy se lève et se tourne vers lui.

Amy : Donc c'est comme ça que ça marche, Docteur ? (il se retourne vers elle) Vous ne vous mêlez pas des affaires des autres peuples ou planètes sauf s'il y a un enfant qui pleure ?
Docteur : Exactement.

Amy sourit, puis s'en va pour essayer de mener sa tâche à bien.

 

INT. DEAN STREET

Amy marche dans un dédale de ruelles sombres et s'arrête à un carrefour pour réfléchir au chemin qu'elle doit prendre. Elle fini par tourner à un angle et se fait surprendre par Mandy qui l'attend derrière un baril rouillé et tagué.

Mandy : Vous me suivez. Je vous ai vue me regarder au marché.
Amy : Tu as laissé tomber ça.

Elle lui rend son portefeuille, Mandy le prend.

Mandy : Oui, quand votre ami m'a bousculée.

Elle se remet en marche, Amy la suit. Elles s'arrêtent devant une zone entourée de barrières jaunes et noires.

Amy : C'est quoi ?
Mandy : Il y a un trou, il faut faire demi-tour.
Amy : Un quoi ? Un trou ?

Derrière les barrières, on voit un magasin « Magpie Electricals » dont la devanture est bâchée. Mandy n'a pas l'air rassurée.

Mandy : Vous êtes bête ? On ne peut pas avancer à cause du trou. Il y a un conduit près des sas, si vous avez des tickets.

Amy déplace les barrières.

Mandy : Qu'est-ce que vous faites ?
Amy : T'occupe. J'ai jamais pu résister aux interdictions.

Elle va vers l'entrée bâchée. Mandy jette un œil inquiet en direction d'un robot en vitrine un peu plus loin, qui sourit pour l'instant.

Amy : C'est quoi par là ? Pourquoi avoir peur d'un trou ? (s'accroupit) Il y a quelque chose dessous ?
Mandy : Personne ne sait.

Amy prend un cadenas étrange pour l'examiner.

Mandy : On est pas supposé en parler.
Amy : Parler de quoi ?
Mandy : Des bas-fonds.
Amy : (regarde Mandy) Donc tu n'en parles pas ? Regarde et apprend.

Amy sort une pince à cheveux de la poche de son peignoir et tente de forcer le cadenas qui entoure la tente formée par une bâche.

Mandy : Vous avez l'accent écossais.
Amy : Je suis écossaise, et alors ? L'Ecosse doit bien être dans le coin.
Mandy : Non. Ils ont voulu leur propre vaisseau.
Amy : Tant mieux. Rien ne change.
Mandy : Comment êtes-vous arrivée ici ?

Le robot commence à tourner la tête pour montrer son visage fâché.

Amy : Oh, juste en passant, avec un type.
Mandy : Votre petit-ami ?
Amy : Oh...

Elle semble soudain se rappeler de son actuel petit-ami Rory.

Mandy : Quoi ?
Amy : Rien. C'est juste que je vais me marier. J'avais oublié.
Mandy : Vous vous mariez ?
Amy : Oui, tais-toi ! (grimace) Je vais vraiment me marier, c'est pratiquement certain.
Mandy : Quand ?
Amy : Eh bien, c'est assez bizarre. Il y a longtemps, demain matin. (perdue) Je me demande ce que j'ai fait... (le cadenas s'ouvre) Et voilà le résultat ! Tu viens ?
Mandy : Non !
Amy : Comme tu voudras.

Le robot tourne à nouveau la tête, pour montrer son visage furieux. Mandy prend peur.

Mandy : Arrêtez ! Vous n'avez pas le droit !

Amy ouvre la tente et entre.

 

INT. TENTE

Il fait sombre mais des flashs de lumière rouge orange illuminent partiellement l'espace. Amy trouve une grosse lampe torche, l'allume et voit ce qui ressemble à une tentacule géante terminée en dard de scorpion, provenant de sous la surface et tend vers le haut.

Amy : Oh mon Dieu, c'est... c'est étrange...

La tentacule fouette l'air plusieurs fois en direction d'Amy qui se baisse en criant avant de sortir de la tente, reculant assise sur ses fesses.

 

INT. DEAN STREET

Amy est entourée par des hommes en capuche noire ; l'un d'entre eux lève le poing vers elle et un gaz sort de la bague qu'il a au doigt, aspergeant le visage d'Amy, qui tombe inconsciente.

 

INT. COULOIR DE MAINTENANCE

Le Docteur descend une échelle métallique et saute sur le sol. Il touche le mur opposé avant d'y coller son oreille pour écouter.

Docteur : Impossible.

Il utilise son tournevis sonique, le dirige vers le mur puis l'observe. Il s'aperçoit soudain qu'un verre d'eau est posé au milieu du couloir. Le Docteur s'allonge et l'étudie, quand une voix féminine se fait entendre.

Voix : L'impossible vérité dans un verre d'eau.

Le Docteur voit devant lui la silhouette d'une femme en cape rouge sombre avec un masque blanc sur le visage.

Femme : Peu de gens la voient. (le Docteur se relève) Mais vous si, n'est-ce pas, Docteur ?

Intrigué, le Docteur fait quelque pas de côté et la dévisage.

Docteur : Vous me connaissez ?
Femme: Parlez moins fort. Ils sont partout. Dites-moi ce que vous voyez, dans le verre. Ne perdez pas de temps ! Au marché vous avez placé un verre d'eau par terre, l'avez regardé et êtes venu directement ici, en salle des moteurs. Pourquoi ?
Docteur : Aucune vibration sur le pont. Un grand vaisseau avec un tel moteur, on le sentirait. L'eau bougerait. J'ai voulu jeter un œil.

Il tourne le dos à la femme et regarde un panneau électrique.

Docteur : Ce n'est pas logique, ces couplages électriques ne sont pas connectés. Regardez. (montre deux câbles débranchés) Ce sont des faux. (va regarder le mur d'en face) Et ces murs sont creux, c'est vide. Si j'étais novice, je dirais qu'il...

Femme : … n'y a pas de moteur.
Docteur : … n'y a pas de moteur. Mais ça marche, le vaisseau avance, je l'ai vu.
Femme : L'impossible vérité, Docteur. On voyage dans les étoiles à bord d'un vaisseau qui n'a jamais pu voler.
Docteur : Comment ?
Femme : J'en sais rien. Une ombre plane sur cette nation. Elle menace chacun de nous. Docteur, aidez-nous. Vous êtes notre seul espoir. Votre amie est en sécurité, (lui tend un appareil de localisation) ceci vous conduira à elle. Partez !

La femme se retourne et va pour s'en aller.

Docteur : Qui êtes-vous ? Comment vous retrouver ?
Femme : (le regarde) Je suis Liz Ten. Je vous trouverai.

Un bruit distrait le Docteur et Liz en profite pour disparaître.

 

INT. ISOLOIR DE VOTE

Amy se réveille dans un fauteuil. La première chose qu'elle voit, c'est un robot visage souriant dans sa vitrine. Une voix enregistrée sort d'un haut-parleur.

Voix : Bienvenue dans l'isoloir 330C.

Amy se lève, paniquée et se demande où elle est. Il y a quatre écrans devant elle.

Voix : Veuillez laissez l'endroit propre en sortant. (Amy regarde les écrans) Le Royaume-Uni reconnaît le droit de savoir à tous ses citoyens.

Sous les écrans, il y a trois gros boutons. Le rectangulaire dit «enregistrer», et il est encadré de deux boutons ronds, avec sur l'un écrit « protester » et sur l'autre « oublier ».

Voix : Une présentation de l'histoire du Starship UK va commencer. Votre identité est vérifiée dans nos listes électorales.

Amy s'assoit et regarde les écrans.

Voix : Nom, Amelia Jessica Pond. Age, 1306 ans.
Amy : (surprise) Sans blague ! (rit)
Voix : Statut marital (elle se redresse aussitôt), inconnu.

Amy se laisse retomber contre le fauteuil. Sur les quatres écrans une vidéo est lancée, un homme aux cheveux grisonnant parle comme un présentateur.

Présentateur : Vous êtes ici car vous désirez connaître la vérité sur ce vaisseau, et je vous parle parce que vous avez le droit de savoir. Une fois cette présentation terminée, vous aurez un choix à faire. Vous pourrez protester ou oublier. Si vous protestez, comprenez bien ceci : si seulement 1% de la population de ce vaisseau fait de même, le programme sera arrêté, avec de graves conséquences pour tous. Si vous choisissez d'accepter la situation, ce que nous espérons, alors appuyez sur « oublier ». (Amy écoute attentivement, inquiète) Toutes les informations que je vais vous donner s'effaceront de votre mémoire. Vous continuerez à profiter des commodités du Starship UK, sans porter le fardeau de ce qui a été fait pour vous sauver. Voici donc la vérité sur le Starship UK, et le prix qui a été payé pour la sécurité du peuple britannique. Puisse Dieu avoir pitié de nous.

Amy regarde la présentation, on peut voir une succession d'images catastrophiques qui se reflètent dans ses yeux. Elle réagit aussitôt en appuyant sur « oublier ». Alors qu'elle essuie ses larmes un message vidéo apparaît sur l'écran, une vidéo d'elle-même agitée et les larmes aux yeux.

Amy (vidéo) : Ce n'est pas une blague, c'est réel. Tu dois trouver le Docteur et le ramener au Tardis. Ne le laisse pas mener l'enquête, arrête-le ! Fais ce qu'il faut, mais je t'en prie, sort le Docteur de ce vaisseau !

La porte s'ouvre, on voit Mandy qui l'attend sur un banc. Le message repart du début au moment où le Docteur arrive.

Docteur : Amy ?

Elle arrête rapidement le message, le Docteur s'interroge.

Docteur : Qu'est-ce que tu as fait ?

Un peu plus tard, le Docteur est debout sur le fauteuil et pointe son tournevis en l'air, vers ce qui ressemble à une lampe.

Docteur : Tu as dû avoir au moins 20 mn de mémoire effacée.

Il saute sur le sol, Amy ne comprend pas.

Amy : Mais pourquoi j'aurais choisi d'oublier ?
Mandy : Tout le monde le fait. Tout le monde choisi le bouton « oublier ».
Docteur : (se penche vers elle) Tu l'as fait ?
Mandy : Je n'ai pas encore le droit de vote, j'ai 12 ans. Après 16 ans, on a le droit de voir le film et de choisir, et ce tous les cinq ans.
Docteur : Tous les cinq ans tout le monde choisi d'oublier ce qu'ils ont appris. La vraie démocratie...

Il retourne devant la console et examine les boutons.

Mandy : Comment vous ne pouvez pas être au courant ? Vous êtes écossais vous aussi ?
Docteur : Oh je suis bien pire. Je ne peux pas voir le film, ça ne marchera pas pour moi.
Amy : Pour moi si.
Docteur : La différence c'est que pour l'ordinateur, je ne suis pas humain.
Amy : Pourquoi ça ?

Le Docteur la regarde comme si c'était évident. Elle se rapproche de lui.

Amy : Vous avez l'air humain.
Docteur : Non, toi tu as l'air d'un Seigneur du Temps. On était là en premier.
Amy : Il y a d'autres Seigneurs du Temps ?
Docteur : Non. Il y en a eu, mais... il n' y en a plus. (semble attristé) Il n'y a plus que moi. Longue histoire. Triste journée. Il est arrivé des choses terribles. J'aimerai tout oublier dans les moindres détails, mais non, jamais. C'est toujours comme ça, je garde chaque seconde. (lève le poing) Accrochez-vous, on renverse le gouvernement !

Il appuie sur le bouton « protester ». Aussitôt, la porte se ferme en laissant Mandy dehors. Le robot souriant prend sa tête de furieux et le sol s'ouvre sous leurs pieds. Le Docteur recule avec Amy, visiblement content, à l'inverse de la jeune fille.

Docteur : On dit ouiiii !
Amy : Noooon !

Et ils tombent.

 

INT. HALL DEVANT L'ISOLOIR

Le panneau qui disait « occupé » passe en « vide ». Une silhouette arriver derrière Mandy. C'est Liz Ten, elle enlève son masque blanc.

Liz : Tout va bien ma chérie. Ce n'est que moi.

La petite fille est rassurée et sourit.

 

INT. CONDUIT D'EVACUATION

Le Docteur et Amy tombent en criant sur ce qui semble être des déchets gluants. Le Docteur utilise le tournevis sonique. Amy grimace.

Docteur : Canon à air à grande vitesse. Pas très confortable.
Amy : On est où ?
Docteur : 180m plus bas, 32 km latéralement, au cœur du vaisseau. Je dirais... le Lancashire. C'est quoi, une cave ? Ca ne peut pas être une cave. On dirait une cave !

Amy se relève, l'air dégoutée, et rejette des déchets dégoulinants au loin.

Amy : Et ça pue !
Docteur : Déchets uniquement alimentaires. (les sent) Biologiques, qui proviennent de ces tubes, de tout le vaisseau.
Amy : Le sol est spongieux (tâtonne avec les bras), comme un matelas d'eau.
Docteur : Pour nourrir quoi... ?
Amy : C'est caoutchouteux, sentez. Humide et gluant.

Le Docteur se redresse en entendant un lointain gémissement, comme s'il comprenait ce qu'était ce lieu étrange.

Docteur : Heu... ce n'est pas le sol, c'est... (range son tournevis) okay, donc...
Amy (se levant) : C'est quoi ?
Docteur : Le mot suivant est assez effrayant, alors détend-toi un instant. (lui prend les mains) On se détend ! Fais « ommm ».
Amy : Ommm...
Docteur : C'est... une... langue.
Amy : Une langue ?
Docteur : Une langue ! (content) Une énorme langue !
Amy (dégoutée) : C'est une bouche ? Cet endroit est une bouche ? (crie, effrayée) On est dans une bouche ??
Docteur : L'avantage c'est que c'est spacieux.
Amy : Comment on en sort ?

Le Docteur reprend son tournevis et le pointe partout.

Docteur : Quelle est sa taille ? Magnifique ! Si ça c'est la gueule, j'aimerai bien voir l'estomac !(entend un bruit) Juste pas tout de suite.
Amy : Docteur, comment on sort ?
Docteur : Okay, elle est nourrie par ces tubes implantés (pointe le tournevis), l'entrée normale est donc... (baisse lentement le tournevis) fermée pour travaux.

On voit en face d'eux deux énormes rangées de dents pointues, une mâchoire.

Amy : On peut essayer !

Le sol se met à trembler et la créature grogne.

Docteur : Non arrête ! Ne bouge plus ! Trop tard, c'est lancé !
Amy : Quoi donc ?
Docteur : Le réflexe de déglutition !

Ils glissent et tombent dans les déchets alors que tout tremble autour d'eux. Le Docteur pointe le tournevis sur les parois de la bouche.

Amy : Vous faites quoi ?
Docteur : Vibrer les chimiorécepteurs.
Amy : Les quoi ?
Docteur : Le bouton d'expulsion !
Amy (criant) : Pourquoi une bouche aurait un bouton d'expulsion ?
Docteur : Réfléchis !

Ils arrivent à se relever. Derrière eux, il y a un gros bruit, et ils voient une vague de bile arriver vers eux. Amy est choquée tandis que le Docteur ajuste son nœud papillon.

Docteur : D'accord, notre dignité risque d'en prendre un coup. Geronimo !

Amy hurle alors qu'ils se prennent la vague de plein fouet dans un grand « splash ».

 

INT. COULOIR D'EVACUATION

Ils sont sortis de la bouche. Le Docteur examine une porte, Amy est allongée et retrouve ses esprits.

Docteur : Rien de cassé, aucun signe de commotion, et oui, tu es couverte de vomi.
Amy (dégoutée) : On est où ?
Docteur : Conduit d'évacuation de trop plein.
Amy (se lève) : Bon sang, ça pue !
Docteur : Ce n'est pas le conduit.

Amy sent ses vêtements trempés et grimace.

Amy : Wow... On peut sortir ?
Docteur : Une porte, une poignée, une condition. (va vers elle) On oublie tout ce qu'on a vu.

Il y a effectivement un gros bouton « oublier » sur la porte.


Docteur : Ca te dit quelque chose ?

Une lumière rouge au plafond s'allume.

Docteur : C'est la carotte.

Derrière eux, les vitrines de deux robots à la tête fâchée s'illuminent.

Docteur : Et voilà le bâton ! (va vers les robots) Une créature vivante au cœur de ce vaisseau, que fait-elle ici ? (se tient devant les vitrines avec Amy) Non, ça ne marchera pas avec moi. Une grosse bête sous le pont, tous les contestataires envoyés dans sa gueule. C'est bien ça ?

Les robots montrent leur tête furieuse.

Docteur : Arrêtez, je ne partirai pas, je n'oublierai pas ! Vous allez faire quoi, me tirer la langue ?

Les deux vitrines s'ouvrent et les robots en sortent. Amy et le Docteur reculent.

Amy : Docteur ?

Liz Ten arrive alors derrière eux, pointe une arme en direction des robots et leur tire dessus. Ils tombent au sol en faisant des étincelles. Liz fait tourner son arme à la manière des cow-boys et la range sous l'oeil admiratif du Docteur. 

Docteur : Regardez qui voilà. Vous êtes plus jolie sans votre masque.

Liz s'approche d'Amy pour lui serrer la main.

Liz : Vous devez être Amy. Liz, Liz Ten.

Amy tend la main mais Liz recule, rebutée par l'odeur.

Liz : Très jolis cheveux, mais le parfum n'est pas super. Vous connaissez Mandy ?

La petite fille sort d'un recoin, Liz passe un bras autour d'elle.

Liz : Elle est très courageuse.
Docteur : Comment nous avez-vous trouvés ?
Liz : J'ai mis ça sur vous. (lui lance un traqueur) Je vous ai écouté. Pas mal, l'évasion par vomi. Alors, que fait cette grosse bête ?
Docteur : Vous avez plus de 16 ans, vous avez voté. Et vous avez choisi d'oublier.
Liz : Non, je n'ai jamais oublié, et jamais voté. Je ne suis pas un sujet britannique.
Docteur : Alors qui êtes-vous et comment me connaissez-vous ?
Liz (sourit) : Difficile de ne pas vous voir. Un mystérieux étranger, dont le comportement indique l'intelligence évoluée et une coupe ridicule.

D'abord flatté, le Docteur tente de se recoiffé, vexé.

Liz : On me racontait ces histoires petite, comme toute ma famille.
Docteur : Votre famille ?

A l'autre bout du couloir, les robots commencent à se réveiller.

Liz : Ils se réparent, ils n'en auront pas pour longtemps. Partons.

Liz, le Docteur, Amy et Mandy quittent le conduit.

 

INT. AUTRE COULOIR

Liz donne des explications pendant qu'ils marchent.

Liz : Le Docteur, vieux compagnon de boisson d'Henry XII. Il prenait le thé avec Liz II. Vicky était méfiante avec vous, non ? Anobli et exilé le même jour ! Et la Reine Vierge, espèce de vilain ! 
Docteur : Liz 10 ?

Les deux robots tête furieuse apparaissent au bout du couloir.

Liz : Liz 10, oui. Elisabeth X. Baissez-vous ! (se tourne et tire sur les robots avec deux pistolets, les robots tombent) Je suis la Reine, mon ami. La boss, quoi.

Toujours agenouillés pour avoir évité les balles, le Docteur et Amy semblent impressionnés.

Un peu plus tard, la troupe arrive dans un autre couloir, devant la base d'un ascenseur.

Liz : Il y a un Vateur à grande-vitesse par ici.

Le Docteur regarde dans la cage d'ascenseur vide, il y voit cependant deux des tentacules qu'Amy avait vu auparavant.

Docteur : Oh oui, il y a ces choses... Vous savez ce que c'est ?
Amy : Docteur, j'en ai vu en haut. Il y avait un trou dans la rue, le sol était percé, comme une racine.
Docteur : Exactement (examine son tournevis). C'est une seule créature, celle dont nous venons qui s'étend. Elle doit pousser dans les machines du vaisseau.
Liz : Quoi, comme un parasite ?

Le Docteur est fasciné par les tentacules. Des bruits se font entendre.

Liz : Quelqu'un l'aide, la nourrit. (énervée) Lui donne mes sujets à manger ! Il faut continuer, venez !

Elle avance dans le couloir suivit par Mandy, mais le Docteur reste devant les tentacules. Amy s'approche de lui.

Amy : Docteur ?
Docteur : Amy... (semble comprendre) nous n'aurions jamais dû venir.

Il part à la suite de Liz et Mandy. Amy se rappelle la vidéo qu'elle a vu, et ce qu'elle y disait : « Ne le laisse pas mener l'enquête, arrête-le ! Fais ce qu'il faut mais je t'en prie, sort le Docteur de ce vaisseau ! ».

 

INT. BUREAU

L'homme aux cheveux gris est en train de regarder le Docteur, Liz X, Amy et Mandy sur son écran. Il parle à travers un microphone.

Homme aux cheveux gris : Brigade de Remonteurs Un, X a pénétré dans les niveaux inférieurs. Initiez le protocole.

 

INT. SALLE ROYALE (CHAMBRE DE LIZ X)

Homme aux cheveux gris (voix off) : Que Dieu protège la Reine.

Le Docteur marche avec précautions au milieu des verres d'eau posé sur le sol de la chambre de Liz X.

Docteur : Pourquoi tous ces verres ?
Liz : (assise sur son lit) Pour me rappeler chaque jour que mon gouvernement complote et que je dois découvrir quoi.

Le Docteur prend le masque blanc de Liz X et l'observe.

Docteur : Une Reine infiltrée pour enquêter sur son propre royaume...
Liz : On me cache des choses. Je n'ai pas le choix. Cela fait 10 ans que je cherche, depuis le début de mon règne, et vous en avez découvert davantage en un seul après-midi.
Docteur : Vous êtes montée sur le trône à quel âge ?

Il réfléchit toujours avec le masque dans les mains.

Liz : A 40 ans, pourquoi ?

Amy qui se recoiffait devant le miroir se retourne aussitôt.

Amy : Quoi ? Vous avez 50 ans ? Impossible.

Mandy et elle se dirige devant le lit de Liz X.

Liz : Si. (sourit) On a ralenti mon horloge biologique pour que je ressemble aux timbres.

Amy et le Docteur s'assoient sur le lit. Ce dernier tient toujours le masque à la main.

Docteur : Vous portez toujours ça ?
Liz : Pas facile pour moi l'incognito, les autographes, les parades...
Docteur : Porcelaine stabilisée... elle ne bouge pas, tient toute seule car elle reproduit parfaitement votre visage...
Liz : Oui, et alors ?
Docteur : Oh Liz, ça change tout.

La Reine le regarde sans comprendre quand des hommes en capuche noires entrent dans la chambre. Liz X s'énerve, le Docteur se lève.

Liz : Que faites-vous ? Comment osez-vous entrer ?

Le Docteur fait face à l'un des encapuchonnés qui explique :

Homme : Vous vous êtes intéressée au fonctionnement interne du Starship UK. Veuillez nous suivre.

Liz X se lève et lui fait face à son tour.

Liz : Ah oui, et pourquoi ?

La tête de l'homme à la capuche se met à tourner pour révéler la tête furieuse des robots.

Liz : Ce sont... des automates ?
Docteur : Mi-automates, mi-humains.
Liz : Qui que vous soyez, je suis votre Reine. Quelle autorité avez-vous ?
Homme-robot : La plus haute autorité, madame.
Liz : Je suis la plus haute autorité !
Homme-robot : Oui, Majesté. Suivez-nous, Majesté.
Liz : Où ça ?
Homme-robot : A la Tour.

 

INT. TOUR DE LONDRES

On voit un appareil métallique accroché au plafond qui diffuse des sortes de faisceaux électriques. Le groupe est escorté à l'intérieur de la grande salle sombre en pierre par les capuches noires. Il y a des trous grillagés dans le sol, Amy regarde dedans et voit des tentacules.

Amy : Où sommes-nous Docteur ?
Docteur : Au point le plus bas du Starship UK. (fait un tour sur lui-même) Le donjon.
Homme aux cheveux gris : Majesté.
Liz : Hawthorne ! (avance vers lui) C'est là que vous vous cachiez...

Hawthorne fait une révérence.

Liz : Expliquez-vous.
Docteur : Il y a des enfants, que font-ils là ?

Plusieurs enfants sont effectivement présents, ils vont et viennent dans la salle.

Hawthorne : Contestataire et citoyens de faible valeur sont donnés à la bête, mais elle ne mange pas les enfants. Vous êtes les premiers adultes épargnés. Vous avez de la chance.
Docteur : Oh oui, on est dans la salle des tortures de la Tour de Londres. Sacrée chance ! (se tourne et regarde partout)Sauf que ce n'est pas une salle des tortures ! Enfin si, mais non. Tout dépend du point de vue.

Le Docteur rejoint Liz X devant une sorte de puit ouvert. La chose rosâtre à l'intérieur semble vivante.

Liz : C'est quoi ?
Docteur : Eh bien, tout dépend du point de vue. (Amy et Mandy les rejoignent) C'est soit le centre nerveux de la bête torturée sans répit... (un faisceau électrique tombe sur la chose) soit la pédale d'accélérateur du Starship UK.
Liz : Je ne comprends pas.
Docteur : Vraiment ? Essayez. (se rapproche de Liz) Le vaisseau qui ne pouvait pas voler, aucune vibration sur le pont ! Cette pauvre créature piégée, terrifiée... elle n'est pas un parasite qui vous aurait envahit (regarde Hawthorne) mais elle vous sert de moteur ! C'est ici que vous la faites souffrir, où vous la torturez jour après jour pour qu'elle avance !

Choquée, Liz X regarde le rayon électrique tomber sur le cerveau de la bête et commence à comprendre.

Docteur : Vous savez quoi ? (se rue vers le puit d'où sortent les tentacules) Normalement, c'est imperceptible par l'oreille humaine.

Une tentacule s'élève soudain, Amy sursaute et le Docteur recule en sortant son tournevis sonique.

Docteur : Voici le son que vous ne voulez pas entendre.

Il pointe son tournevis sur la tentacule et la créature émet soudain un cri strident, un hurlement de douleur. Amy grimace, Liz X ne le supporte pas et demande au Docteur d'arrêter, ce qu'il fait. Elle semble vraiment abattue par ce qu'elle découvre. Elle s'adresse à Hawthorne.

Liz : Qui a fait ça ?
Hawthorne : Nous agissons sur instructions de la plus haute autorité.
Liz : Je suis la plus haute autorité ! La créature doit être libérée, maintenant. (Hawthorne ne bouge pas, Liz s'énerve) Maintenant !! Vous m'écoutez ?

Le Docteur a toujours le masque de Liz dans les mains et l'observe encore, l'air désolé.

Docteur : Liz. (elle le regarde) Votre masque.
Liz : Quoi, mon masque ?

Le Docteur le lui lance, elle le rattrape.

Docteur : Regardez-le. (se rapproche) Il est vieux, je dirais au moins 200 ans.
Liz : C'est une antiquité, et alors ?
Docteur : Faite par des artisans il y a 200 ans et parfaitement ajusté à votre visage. On a ralenti votre horloge biologique mais vous n'avez pas 50 ans. Plutôt 300.

Amy et Mandy sont surprises.

Docteur : Votre règne est bien plus vieux.

Liz X paraît refuser la réalité.

Liz : Non, ça fait 10 ans. Je suis sur le trône depuis 10 ans !
Docteur : Les mêmes 10 ans, encore et encore, qui vous ramènent constamment... (marche vers le poste de commande) ici.

Liz X voit un bouton « oublier », et un bouton « abdiquer ». Elle tourne lentement la tête vers Hawthorne.

Liz : Qu'est-ce que vous avez fait ?
Hawthorne : Je n'ai fait qu'obéir aux ordres. Nous travaillons pour Sa Majesté. Les Remonteurs, les Automates, nous tous... (allume un écran, Liz y apparaît) Si vous regardez ceci...

Liz (vidéo) : Si je regarde ceci, c'est que je suis parvenue à la Tour de Londres. La créature que vous voyez est une Baleine Stellaire (une image de synthèse est montrée à l'écran). Il y en avait jadis des millions. Elles vivaient dans les profondeurs de l'espace et, d'après la légende, ont guidé les 1ers voyageurs de l'espace à travers les ceintures d'astéroïdes. Celle-ci, à notre connaissance, est la dernière de son espèce. Ce que nous lui avons fait me brise le cœur. La Terre brûlait, le Soleil s'était retourné contre nous, notre nation fuyait dans l'espace. Nos enfants criaient, les cieux devenaient brûlants (Liz sur la vidéo est en train de pleurer), et elle est arrivée comme un miracle... La dernière des Baleines Stellaires. On l'a attrapée, on a construit notre vaisseau autour d'elle pour nous sauver. Si vous voulez continuer le voyage, alors appuyez sur « oublier ». Redevenez le cœur pur de cette nation. Sinon, appuyez sur l'autre bouton. Votre règne cessera, la Baleine Stellaire sera libérée et notre vaisseau sera désintégré. J'espère pouvoir garder la force de faire le bon choix.

Amy (choquée) : J'ai voté pour ça ? (regarde le Docteur) Pourquoi je ferais ça ?
Docteur : Tu savais que si on restait ici, j'aurais un choix impossible à faire. L'humanité ou l'alien. Tu as voulu m'épargner cela. (contrarié) C'était une erreur. Tu n'as pas à décider ce que je dois savoir.
Amy : Je ne me rappelle pas avoir fait ça !
Docteur : Tu l'as fait. C'est ce qui compte.
Amy : Je suis désolée...
Docteur : Peu m'importe. (lui lance un regard déçu et retourne aux commandes) Quand j'en aurai fini tu rentreras.
Amy : Pourquoi ? (blessée et vexée) Pour avoir fait une erreur ? Une seule ? Je ne m'en souviens même pas ! Docteur !
Docteur : Oui, je sais. (condescendant) Tu es humaine après tout.
Liz : Qu'est-ce que vous faites ?
Docteur : La pire chose que j'aurais jamais à faire. (bidouille des câbles) Je vais envoyer une énorme décharge au cerveau de la Baleine Stellaire. Cela détruira ses fonctions supérieures, elle sera comme un légume. Le vaisseau avancera, mais la baleine ne sentira rien.
Liz : Ca veut dire la tuer.
Docteur : On a trois options ! Je laisse la Baleine Stellaire dans son agonie pour encore des centaines d'années, je tue tout le monde sur ce vaisseau, ou bien j'assassine une créature magnifique et innocente le moins douloureusement possible. Je me trouve alors un nouveau nom car je ne pourrais plus m'appeler « Docteur » !
Liz : Il doit y avoir une autre possibilité.
Docteur : Qu'on ne me parle pas. (sort de ses gonds et crie) Qu'aucun humain ne me parle !

Il est visiblement affligé de devoir faire ce qu'il doit faire. Amy et Liz ont l'air triste. On voit le faisceau électrique qui envoie plusieurs décharges au cerveau de la baleine pendant que le Docteur bricole le poste électrique. A ce moment, des enfants entrent dans la salle, portant du matériel. Mandy, qui s'était assise par terre avec Amy, voit son ami Timmy et se précipite vers lui.

Mandy : Timmy ! Tu as réussi, tu es sain et sauf !

Mais Timmy ne semble pas la reconnaître, il a l'air absent.

Mandy : C'est moi, Mandy...

Timmy recule en voyant une tentacule sortir d'un puit juste derrière Mandy. Voyant la scène Amy prend peur, mais la tentacule se contente de tapoter l'épaule de la petite fille, comme si elle lui disait bonjour. Mandy caresse alors la tentacule, la créature paraît apprécier. Cette image provoque quelque chose chez Amy, elle se rappelle les paroles du Docteur quand ils sont arrivés : « Allons, ouvre les yeux remarque les choses », puis des flashs de Mandy pleurant sur le banc, suivit de l'image de l'enregistrement de Liz X : « Nos enfants criaient, et elle est arrivée comme un miracle ». Amy se rappelle ensuite les paroles de Hawthorne : « Elle ne mange pas les enfants », puis à nouveau Liz disant : « La dernière de son espèce ». Cette dernière phrase fait écho aux paroles du Docteur expliquant qu'il est le dernier de sa propre espèce. Amy se rappelle maintenant ce qu'elle a dit au Docteur à leur arrivée sur le vaisseau : « Vous ne vous mêlez pas des affaires des autres peuples ou planètes sauf s'il y a un enfant qui pleure ? ». Elle revoit une image d'elle petite fille avec le Docteur. Toutes ces phrases et images repassent en boucle dans sa tête, puis elle comprend.

Amy : Arrêtez Docteur ! Arrêtez tout de suite !

Elle le rejoint alors qu'il bricole toujours le poste électrique, mais il ne bronche pas.

Amy : Désolée Majesté (tire la Reine par le bras jusqu'au bouton « abdiquer ») j'ai besoin d'aide. Docteur (courant) : Amy non !

Il arrive trop tard, Amy oblige Liz X à appuyer sur le bouton. La machine électrique s'arrête, puis un tremblement de « terre » se produit et secoue le vaisseau entier. Dans les rues les gens paniquent, il y a des court-circuits et des étincelles partout. Au bout de quelques secondes, le vaisseau se stabilise, la lumière revient. Dans la salle, le petit groupe se relève. Le Docteur est sur les nerfs.

Docteur : Amy, qu'est-ce que tu as fait ?
Amy : Rien du tout, n'est-ce pas ?

Hawthorne examine les moniteurs et contrôle l'état du Starship UK.

Hawthorne : Notre vitesse augmente...
Amy (ravie) : Oui, vous avez arrêté de torturer le pilote, ça aide !
Liz : Elle est toujours là ? Je ne comprends pas...
Amy : La Baleine Stellaire n'était pas un miracle, elle s'est portée volontaire ! Il était inutile de la piéger, la torturer, vous vous êtes trompés ! (se met devant Liz) Elle est venue parce qu'elle ne supportait pas d'entendre vos enfants crier... Si vous étiez très vieille, très gentille et très seule, votre espèce détruite, aucun avenir... Que ne feriez-vous pas alors ? (le Docteur écoute attentivement) Si vous étiez aussi vieille, aussi gentille, (Amy se tourne vers le Docteur) et la dernière de votre espèce, vous ne pourriez pas rester insensible aux cris des enfants.

Liz X et Hawthorne échangent un regard plein d'émotion.

 

INT. PONT D'OBSERVATION

Le Docteur est debout devant une baie vitrée et regarde l'espace. Amy le rejoint, de bonne humeur.

Amy : De la part de Sa Majesté. (lui donne le masque) Elle dit qu'il n'y aura plus de secrets sur le Starship UK.

Le Docteur regarde brièvement le masque, toujours un peu fâché.

Docteur : Amy, tu aurais pu tuer tout le monde sur ce vaisseau.
Amy : Et vous auriez pu tuer une Baleine Stellaire.
Docteur : (la regarde) Et tu l'as sauvée, je sais.

Il y a un petit silence, ils regardent dehors, pensifs.

Amy : Incroyable, vous ne trouvez pas ? La Baleine Stellaire. Toute cette souffrance, cette peine, ne l'ont rendu que meilleure.
Docteur : Tu ne pouvais pas connaître sa réaction.
Amy : Vous non, mais moi j'ai déjà vu ça. Très vieux, très gentil et le dernier de son espèce, ça ne vous dit rien ?

Le Docteur esquisse un sourire, puis ils se prennent dans les bras l'un de l'autre.

Amy : Eh.
Docteur : Quoi ?
Amy : Je vous ai eu.

Le Docteur sourit en la serrant plus fort.

 

INT. MARCHE DE LONDRES

Le Docteur et Amy marchent vite pour rejoindre le Tardis.

Amy : On ne dit pas au revoir ? Ils vont se demander où on est.
Docteur : Pour le restant de leurs jours. Oh, il vont écrire de ces chansons ! N'y pense plus, demain est un grand jour !

Amy perd aussitôt son sourire.

Amy : De quoi ?

Ils sont arrivés devant le Tardis.

Docteur : Demain est toujours un grand jour avec une machine à remonter le temps !

Il déverrouille le Tardis. Amy paraît préoccupée.

Amy : Ce que j'ai dit à propos de rentrer pour demain matin...

Le Docteur se retourne et fait quelques pas vers elle. Il semble s'inquiéter de ce qu'elle va dire.

Amy : Avez-vous déjà fui une chose par peur, ou parce que vous n'étiez pas prêt... ou parce que c'était possible ?
Docteur : Une fois, il y a très longtemps.
Amy : Que s'est-il passé ?

Une sonnerie de téléphone retentit dans le Tardis, ce qui arrange le Docteur.

Docteur : Bonjour !
Amy : D'accord. (il marche à nouveau jusqu'à la porte du Tardis) Docteur il y a quelque chose que je ne vous ai pas dite ! Attendez, c'est un téléphone ?

Ils entrent dans le Tardis.

 

INT. TARDIS

Amy : Les gens vous téléphonent ?
Docteur : C'est une cabine téléphonique ! Tu réponds ?

Il commence à démarrer le Tardis. Amy décroche le téléphone placé sur le poste de commande.

Amy : Allo ? Pardon, qui ça ? Non sérieusement, qui ça ? (au Docteur) Le Premier Ministre. D'abord la Reine maintenant ça, sacrées relations !
Docteur : Quel Premier Ministre ?
Amy : (téléphone) Quel Premier Ministre ? (au Docteur) Le Britannique.
Docteur : Oui mais lequel ?
Amy : Lequel ? (téléphone) Lequel ?

Abasourdie, elle tend lentement le combiné au Docteur qui le prend.

Amy : Winston Churchill pour vous...
Docteur : Bonjour mon cher ami ! Quoi de neuf ?

 

INT. BUREAU DE WINSTON CHURCHILL

Churchill : Une situation délicate, Docteur. Potentiellement très dangereuse, j'ai besoin de vous.

L'ombre d'un Dalek se dessine sur le mur derrière Churchill.

Docteur (voix off) : Ne vous inquiétez pas, M. le Premier Ministre !

 

INT. TARDIS

Docteur : On se met en route !

Amy et le Docteur rient tous les deux.

 

INT. MARCHE DE LONDRES

Le Tardis se dématérialise avec son bruit caractéristique.

 

EXT. ESPACE

Amy (voix off) : Là-haut dans notre lit, profondément endormis, tandis qu'un grand amour est enfoui, le rêve prend fin. Ce monde doit savoir que nous dépendons tous de la bête des bas-fonds.

On voit sous le Starship UK la Baleine Stellaire, ondulant paisiblement dans l'espace. Et sur la coque du vaisseau, on voit apparaître une fissure de laquelle s'échappe une lumière blanche.

 

FIN



Script VO épisode 502 "The Beast Below"

EXT. SPACE

A spaceship that looks like a city flies through the stars, a Union Flag painted on its side. Some of the buildings have lit letters on them, designating counties.

 

INT. SCHOOLROOM

Young boys and girls are in line while one young boy remains at his desk. They are being praised by their as yet unseen teacher.

COMPUTERISED MALE VOICE : Well done, Mabel. Well done, Alfie. Good girl, Tabitha.

One of the girls faces the boy and jerks her head.

COMPUTERISED MALE VOICE : Very well done, Ranjit. Good girl, Chloe.

The boy picks up his book and gets in line.

COMPUTERISED MALE VOICE : Well done, Ben. Well done, Mandy.

We see the ‘teacher’ is actually a figure inside a booth. Mandy hurries off.

COMPUTERISED MALE VOICE : Bad boy, Timmy. (The head spins to reveal a frowning face). Zero.

INT. CORRIDOR

Mandy is waiting outside.

MANDY : You got a zero, didn't you ?

TIMMY : Yeah. So ?

MANDY : You'll have to walk home, then.

TIMMY : Walk to London ? That's 20 decks !

MANDY : You can't ride a Vator with a zero. You know what happens. You'll get sent below.

Steps into lift. Timmy tries to get on the lift but the operator, a hooded man wearing an old-fashioned clock key on a chain, glares down at him and he backs away.

MANDY : I'll wait for you.

The lift doors close. There is another book in the hall and its head swivels to show a frown as well. The second lift opens and Timmy steps inside. There is a smaller version of the booth set into the wall of the lift.

COMPUTERISED MALE VOICE : Welcome to Vator Verse, sponsored by McLintock's Candy Burgers.

TIMMY : L - London, please.

There is a small computer screen on the wall behind Timmy. On it, a young girl recites a verse.

GIRL : A horse and a man, above, below One has a plan, but both must go. Mile after mile, above, beneath. One has a smile, and one has teeth. (The figure swivels to Timmy, showing its frown). Though the man above might say hello. Expect no love from the beast below.

The lift begins to plummet

TIMMY (pounds on microphone screen) : Help ! Help me !

The lift stops at 000 and the floor slides open to reveal a bright red light. Timmy screams. The figure’s head swivels again to reveal a third face, grimacing in anger.

OPENING CREDIT

EXT. SPACE

Amy, still in her nightgown and robe, is floating outside the open door of the TARDIS as the Doctor holds her ankle.

AMY (v.o.) : My name is Amy Pond. When I was seven, I had an imaginary friend. Last night was the night before my wedding...

DOCTOR : Come on, Pond.

Pulls her back inside.

AMY (v.o.) : ... and my imaginary friend came back.

DOCTOR : Now do you believe me ?

AMY : OK, your box is a spaceship. It's really, really a spaceship. We are in space ! Whoo ! What are we breathing ?

DOCTOR : I've extended the air shell - we're fine. (sees something below them and squats). Now, that's interesting. (they are flying over the spaceship). 29th Century. Solar flares roast the Earth.

Walks to console.

 

INT TARDIS

DOCTOR : And the entire human race packs its bags (works controls) and moves out till the weather improves. Whole nations...

AMY : Doctor ?

DOCTOR : ... migrating to the stars.

AMY : Doctor ?

DOCTOR : Isn't that amazing ?

AMY :  Doctor !

The Doctor looks up from the console to see Amy isn’t there.

 

EXT. SPACE

Amy is outside clinging to the roof of the TARDIS.

DOCTOR (in doorway) : Well, come on. I've found us a spaceship.

 

INT TARDIS

The Doctor has pulled up the spaceship on the TARDIS monitor.

DOCTOR : This is the United Kingdom of Britain and Northern Ireland - all of it, bolted together and floating in the sky. Starship UK. It's Britain, but metal. That's not just a ship - that's an idea. That's a whole country, living and laughing and ... shopping. (Amy chuckles). Searching the stars for a new home.

AMY : Can we go out and see ?

DOCTOR : Course we can but first, there's a thing.

AMY : A thing ?

DOCTOR : An important thing. In fact, thing one – (looks through magnifying glass) we are observers only. That's the one rule I've always stuck to in my travels. I never get involved in the affairs of other peoples or planets. Ooh ! That's interesting.

The screen now shows Mandy sitting alone, crying.

AMY : So we're like a wildlife documentary, yeah ? Cos if they see a wounded little cub or something, they can't just save it - they've got to keep filming and let it die. (watches Mandy). That's got to be hard. I don't think I could do that. Don't you find that hard - being all, like, detached and cold ?

The Doctor appears on screen with Mandy. She runs away.

AMY : Doctor ?

The Doctor looks into the camera and waves for Amy to join him. With a smile, she runs out of the TARDIS.

INT. LONDON MARKET

TANNOY : Welcome to London Market. You are being monitored.

Amy looks about and sees an arched glass ceiling through which she can see the stars. The market is a series of stalls and booths very similar to a contemporary marketplace.

AMY (looks around in wonder) : I'm in the future. Like hundreds... of years in the future. I've been dead for centuries.

DOCTOR : Oh, lovely. You're a cheery one. (takes her by the arm and walk). Never mind dead, look at this place. Isn't it wrong ?

AMY : What's wrong ?

DOCTOR : Use your eyes, notice everything. What's wrong with this picture ?

AMY : Is it... the bicycles ? (points to rickshaw). Bit unusual on a spaceship, bicycles.

DOCTOR : Says the girl in the nightie.

AMY : Oh, my God ! I'm in my nightie.

DOCTOR : Now, come on, look around you. Actually look.

TANNOY : London Market is a crime-free zone.

DOCTOR : Life on a giant starship, back to basics. Bicycles, washing lines, wind-up street lamps. But look closer. Secrets and shadows, lives led in fear. Society bent out of shape, on the brink of collapse. A police state. Excuse me.

The Doctor runs over to a table and takes a glass of water from one of the people sitting there. He sets it gently on the floor and looks at it intently. He sets it back on the table.

DOCTOR : Sorry. Checking all the water in this area. There's an escaped fish. (taps the side of his nose and rejoins Amy). Where was I ?

AMY : Why did you just do that with the water ?

DOCTOR : Don't know. I think a lot. It's hard to keep track. Now, police state - do you see it yet ?

AMY : Where ?

DOCTOR (snaps and points) : There.

Mandy is sitting alone on a bench crying. Everyone walks past, ignoring her. The Doctor and Amy head towards her. A man in a hood and amulet watches.

INT. OFFICE

A phone rings and is answered by a person watching the Doctor and Amy on a monitor. It is a grey-haired man with wire-rimmed glasses.

GREY-HAIRED MAN : Are you sure ?

INT. LONDON MARKET

HOODED MAN (in red phone booth) : Saw it myself.

INT. OFFICE

HOODED MAN (v.o.) : Are you going to tell her ?

GREY-HAIRED MAN : We're under orders to tell her.

INT. LONDON MARKET

GREY-HAIRED MAN (v.o.) : Well done. Keep tabs on him.

The hooded man hangs up the phone.

INT. OFFICE

The grey-haired man dials the phone.

INT. OPULENT ROOM

In a palatial room, a woman sits alone, a red cloak laid out around her. A simple white mask is on the floor at her side. She answers the phone.

GREY-HAIRED MAN (v.o.) : Sorry to interrupt. There's been a sighting. London block, Oxford Street. A man.

WOMAN : Did he do the thing ?

GREY-HAIRED MAN (v.o.) : Apparently.

WOMAN : I'll have a look on the monitors.

The Woman picks ups the mask, stands, and walks past a number of water glasses as well as a crystal chandelier.

INT. LONDON MARKET

The Doctor and Amy are sitting on a bench facing Mandy.

AMY : One little girl crying. So ?

DOCTOR : Crying silently. I mean, children cry cos they want attention, cos they're hurt or afraid. When they cry silently, it's cos they just can't stop. Any parent knows that.

AMY : Are you a parent ?

DOCTOR (is startled at the question but doesn’t answer) : Hundreds of parents walking past this spot and not one of them's asking her what's wrong, which means... they already know, and it's something they don't talk about. Secrets. They're not helping her, so it's something they're afraid of. Shadows - whatever they're afraid of - it's nowhere to be seen, which means it's everywhere. Police state.

Mandy gets up as the lift bell rings and the figure in the nearby booth turns to watch her.

AMY : Where'd she go ?

DOCTOR : Deck 207, Apple Sesame block, dwelling 54A. You're looking for Mandy Tanner. Oh, (reaches into pocket) this fell out of her pocket when I accidentally bumped into her. (hands Amy the ID wallet). Took me four goes. Ask her about those things - the smiling fellows in the booths. They're everywhere.

AMY : But they're just things.

DOCTOR : They're clean. Everything else here is battered and filthy - look at this place. But no-one's laid a finger on those booths. Not a footprint within two feet of them. Ask Mandy, "Why are people scared of the things in the booths ?"

AMY : No. Hang on - what do I do ? (whispers). I don't know what I'm doing here and I'm not even dressed !

DOCTOR : It's this or Leadworth. What do you think ? Let's see. What will Amy Pond choose ? Ha-ha, gotcha ! (checks watch). Meet me back here in half an hour.

AMY : What are you going to do ?

DOCTOR : What I always do. Stay out of trouble. (stands) Badly.

Leaps over bench and walks away.

AMY (gets up and faces him) : So is this how it works, Doctor ? You never interfere in the affairs of other peoples or planets, unless there're children crying ?

Resigned to her task, Amy turns back and tried to figure out which way to go.

DEAN STREET

Amy stops to get her bearings near another booth. She finds the way she wants to go and heads down the street.

MANDY : You're following me. Saw you watching me at the marketplace.

AMY : You dropped this.

MANDY : Yeah, when your friend kept bumping into me.

There’s an area of the street surrounded by barriers.

AMY : What's that ?

MANDY : There's a hole. We have to go back.

AMY : A what ? A hole ?

We see the hole is right in front of a shop called “Magpie Electricals”.

MANDY : Are you stupid ? There's a hole in the road. We can't go that way.

Amy heads for the gate.

MANDY : There's a travel pipe down by the airlocks, if you've got stamps. What are you doing ?

AMY : Oh, don't mind me. Never could resist a "keep out" sign. What's through there ? What's so scary about a hole ? Something under the road ?

Sits on the ground and examines the lock.

MANDY (looks to the booth) : Nobody knows. We're not supposed to talk about it.

AMY (turns around) : About what ?

MANDY : Below.

AMY : And because you're not supposed to, you don't ? Watch and learn.

Uses hairpin to pick the lock.

MANDY : You sound Scottish.

AMY : I am Scottish. What's wrong with that ? Scotland's got to be here somewhere.

MANDY : No. They wanted their own ship.

AMY : Hmm. Good for them. Nothing changes.

MANDY : So... how did you get here ?

The figure in the booth spins to show its angry face.

AMY : Oh, just passing through, you know, with a guy.

MANDY : Your boyfriend ?

AMY (in realization) : Oh.

MANDY : What ?

AMY : Nothing. It's just... I'm getting married. Funny how things slip your mind.

MANDY : Married ?

AMY : Yeah, shut up, married. Really, actually married. Almost definitely.

MANDY : When ?

AMY : Well, it's kind of weird. A long time ago, tomorrow morning. I wonder what I did. (the lock opens). Hey, hey, result ! Coming ?

MANDY : No !

AMY : Suit yourself.

As Amy prepares to go inside the tent covering the hole, Mandy sees the figure in the booth spins to show its third face.

MANDY : Stop ! You mustn't do that !

INT. TENT

The inside is dark but for red emergency lights flashing. Amy finds a torch and turns it on. In the beam she sees a creature - or part of a creature - reaching out through the hole. It sways slowly.

AMY : Oh, my God. That's weird. That's...

The creature strikes with what seems to be either a beak or a stinger. Amy shouts and scoots out of the tent backwards.

DEAN STREET

Amy stops to see she is surrounded by more hooded men. One sprays gas from his ring and she falls unconscious.

MAINTENANCE CORRIDOR

The Doctor climbs down a ladder and places his hands on the wall before leaning in to listen.

DOCTOR : Can't be.

The Doctor uses the sonic screwdriver to get a reading. He then sees a glass of water on the floor. He lies down and stares at it.

WOMAN (whispers) : The impossible truth in a glass of water.

It is the Woman from earlier, wearing her mask.

WOMAN : Not many people see it. (He stands). But you do, don't you, Doctor ?

DOCTOR : You know me ?

WOMAN (whispers) : Keep your voice down. They're everywhere. Tell me what you see in the glass.

DOCTOR : Who says I see anything ?

WOMAN (whispers) : Don't waste time. At the marketplace, you placed a glass of water on the floor, looked at it, then came straight here to the engine room. Why ?

DOCTOR : No engine vibration on deck. Ship this size, engine this big, you'd feel it. The water would move. So... I thought I'd take a look. (opens power box on the wall). It doesn't make sense. These power couplings, they're not connected. Look. Look - they're dummies, see ? (crosses hall and taps the wall). And behind this wall, nothing. It's hollow. If I didn't know better, I'd say there was...

WOMAN (whispers) : No engine at all.

DOCTOR : But it's working. This ship is travelling though space. I saw it.

WOMAN (whispers) : The impossible truth, Doctor. We're travelling among the stars in a spaceship that could never fly.

DOCTOR : How ?

WOMAN (whispers) : I don't know. There's a darkness at the heart of this nation. It threatens every one of us. Help us, Doctor. You're our only hope. Your friend is safe. (hands him a device). This will take you to her. Now go, quickly !

Begins to walk away.

DOCTOR : Who are you ? How do I find you again ?

WOMAN (turns to face him and whispers) : I am Liz 10. And I will find you.

There is a crashing sound and the Doctor looks around. When he turns back, she is gone.

VOTING CUBICLE

Amy wakes up in a chair and the first thing she sees is the Smiler in the booth. There are four monitors in front of her in the style or retro televisions.

COMPUERIZED VOICE : Welcome to voting cubicle 330C. Please leave this installation as you would wish to find it. (she stands and looks around). The United Kingdom recognises the right to know of all its citizens.

There are three large buttons in front of her: “Protest”, “Record” and “Forget”.

COMPUERIZED VOICE : A presentation concerning the history of Starship UK will begin shortly. Your identity is being verified on our electoral roll. (sits down). 'Name - Amelia Jessica Pond. Age - 1,306.

AMY (Gasps) : Shut up ! (giggles).

COMPUERIZED VOICE : Marital status...

Amy straightens, serious.

COMPUERIZED VOICE : ... Unknown.

Amy flops back into the chair. On the four screens, a video starts, showing an older man as a presenter.

PRESENTER : You are here because you want to know the truth about this starship, and I am talking to you because you're entitled to know. When this presentation has finished, you will have a choice. You may either protest... or forget. If you choose to protest, understand this. If just 1% of the population of this ship does likewise, the programme will be discontinued, with consequences for you all. If you choose to accept the situation - and we hope that you will - then press the "forget" button. All the information I am about to give you will be erased from your memory. You will continue to enjoy the safety and amenities of Starship UK, unburdened by the knowledge of what has been done to save you. Here, then, is the truth about Starship UK, and the price that has been paid for the safety of the British people. May God have mercy on our souls.

Images flash across the screens, reflected in Amy's eyes. She reacts and hits “Forget”. As she wipes her tears, a video message starts on the screen. It is from herself.

TV AMY : This isn't a trick. You've got to find the Doctor and get him back to the TARDIS. Don't let him investigate. Stop him. Do whatever you have to. Just please, please get the Doctor off this ship !

The door to the room opens and we see Mandy waiting for her. As the message replays, the Doctor hops into the doorway.

DOCTOR : Amy ?

Amy turns message off.

DOCTOR : What have you done ?

Moments later, he’s on the chair using the sonic screwdriver on the lamp above.

DOCTOR : Yeah, your basic memory wipe job. Must have erased about 20 minutes.

Jumps to the floor.

AMY : But why would I choose to forget ?

MANDY : 'Cos everyone does. Everyone chooses the "forget" button.

DOCTOR : Did you ?

MANDY : I'm not eligible to vote yet. I'm 12. Any time after you're 16, you're allowed to the see the film and make your choice. And then, once every five years...

DOCTOR : And once every five years, everyone chooses to forget what they've learned. Democracy in action.

Heads back to the monitors.

MANDY : How do you not know about this ? Are you Scottish too ?

DOCTOR : Oh, I'm way worse than Scottish. I can't even see the movie. Won't play for me.

AMY : It played for me.

DOCTOR : The difference being the computer doesn't accept me as human.

AMY : Why not ?

The Doctor looks at her.

AMY : You look human.

She joins him.

DOCTOR : No, you look Time Lord. We came first.

AMY : So there are other Time Lords, yeah ?

DOCTOR : No. There were, but there aren't... Just me now. Long story. There was a bad day. Bad stuff happened, and you know what ? I'd love to forget it all, every last bit of it, but I don't. Not ever. Cos this is what I do - every time, every day, every second. This. Hold tight. We're bringing down the government.

The Doctor pounds the “Protest” button. The door slams shut, leaving Mandy outside. The Smiler in the booth turns to show his very angry face. The Doctor pulls Amy into the corner of the room as the floor slides open.

DOCTOR : Say, "Wheee !"

AMY : Aaargh !

They fall down the chute.

HALLWAY OUTSIDE VOTING CUBICLE

The lit sign outside switches from “Occupied” to “Empy”. A figure comes up behind Mandy, startling her.

WOMAN (chuckles) : It's all right, love. (removes mask). It's only me.

REFUSE PILE

The Doctor and Amy fall out of the chute with a scream. The Doctor stands and uses the sonic screwdriver.

DOCTOR : High-speed air cannon. Lousy way to travel.

AMY : Where are we ?

DOCTOR : 600 feet down, 20 miles laterally - puts us at the heart of the ship. I'd say... Lancashire. What's this, then - a cave ? Can't be a cave. Looks like a cave.

AMY (stands) : It's a rubbish dump, and it's minging !

Throws a piece of rubbish.

DOCTOR : Yes, but only food refuse. (sniffs) Organic, coming through feeder tubes from all over the ship.

AMY (gets down on hands and knees) : The floor's all squidgy, like a water bed.

DOCTOR : But feeding what, though ?

AMY : It's sort of rubbery, feel it. Wet and slimy.

The Doctor hears a distant moaning and stands. He realizes where they are.

DOCTOR : Er... It's not a floor, it's a... (puts screwdriver away). So...

AMY (stands) : It's a what ?

DOCTOR : The next word is kind of the scary word. Take a moment. Get yourself in a calm place. (takes her hands). Go "omm".

AMY : Omm.

DOCTOR : It's a tongue.

AMY : A tongue ?

DOCTOR (excited) : A tongue. A great big tongue.

AMY (stunned) : This is a mouth ? This whole place is a mouth ? We're in a mouth ?!

DOCTOR : Yes, yes, yes, but on the plus side, roomy.

AMY : How do we get out ?

DOCTOR (takes out screwdriver) : How big is this beastie ? It's gorgeous ! Blimey ! if this is just the mouth, I'd love to see the stomach. (hears grunting). Though not right now.

AMY : Doctor, how do we get out ?

DOCTOR : OK, it's being fed through surgically implanted feeder tubes, so the normal entrance is... (sees the sharp teeth of a closed mouth) closed for business.

AMY : We can try, though.

Heads forward.

DOCTOR : No ! Stop, don't move ! (mouth heaves in agitation). Too late. It's started.

AMY : What has ?

DOCTOR : Swallow reflex.

They slip and fall back into the refuse. The Doctor uses the screwdriver on the mouth walls.

AMY : What are you doing ?

DOCTOR : I'm vibrating the chemo-receptors.

AMY : Chemo-what ?

DOCTOR : The eject button.

AMY : How does a mouth have an eject button ?

DOCTOR : Think about it !

They hear the creature growl, and, on their knees, look to see a wave of bile coming towards them.

DOCTOR : Right, then. (straightens tie). This isn't going to be big on dignity. Geronimo !

Amy yells and there is a great grunting and splashing.

OVERSPILL PIPE

They find themselves out of the mouth and back in the ship.

DOCTOR (examines the door) : There's nothing broken, there's no sign of concussion and yes, you are covered in sick.

AMY : Where are we ?

DOCTOR : Overspill pipe, at a guess.

AMY (stands) : Oh, God, it stinks.

DOCTOR : That's not the pipe.

AMY : Oh. (smells herself). Whoo ! Can we get out ?

DOCTOR : One door, one door switch, one condition. (moves to show the button on the door). We forget everything we saw. Look familiar ? That's the carrot. (the lights come on to reveal two Smilers). Ooh, here's the stick. There's a creature living in the heart of this ship. What's it doing there ? (the faces spin to show mad). No, that's not going to work on me, so come on. Big old beast below decks, and everyone who protests gets shoved down its throat. That how it works ? (the faces spin again to show anger). Oh, stop it. I'm not leaving and I'm not forgetting and what are you fellows going to do about it ? Stick out your tongues ?

The booths open and the two Smilers stand and walk towards Amy and the Doctor who back away.

AMY : Doctor ?

The Woman appears behind them and shoots the Smilers. She twirls her pistol before placing it back in its holster.

DOCTOR : Look who it is. You look a lot better without your mask.

LIZ 10 : You must be Amy. Liz. Liz 10.

AMY : Hi.

LIZ 10 (shakes hand) : Eurgh ! (wipes hand on cloak). Lovely hair, Amy. Shame about the sick. (heads for door). You know Mandy, yeah ? (puts her arm around Mandy's shoulder). She's very brave.

DOCTOR : How did you find us ?

LIZ 10 : Stuck my gizmo on you. (throws device at him). Been listening in. Nice moves on the hurl escape. So, what's the big fella doing here ?

DOCTOR : You're over 16, you've voted. Whatever this is, you've chosen to forget about it.

LIZ 10 : No. Never forgot, never voted. Not technically a British subject.

DOCTOR : Then who and what are you, and how do you know me ?

LIZ 10 : You're a bit hard to miss, love. Mysterious stranger, Mo consistent with higher alien intelligence, hair of an idiot...

the Doctor points like he’s about the argue then runs his hand through his soaked hair instead.

LIZ 10 : I've been brought up on the stories. My whole family was.

DOCTOR : Your family ?

One of the Smilers begins to move.

LIZ 10 : They're repairing. Doesn't take them long. Let's move.

They leave the overspill.

LOWER CORRIDORS

Liz 10 explains as they walk.

LIZ 10 : The Doctor. Old drinking buddy of Henry XII. Tea and scones with Liz II. Vicky was a bit on the fence about you, weren't she ? Knighted and exiled you on the same day. And so much for the Virgin Queen, you bad, bad boy !

DOCTOR : Liz 10 ?

A Smiler rises from a booth in the corridor.

LIZ 10 : Liz 10, yeah. Elizabeth X. And down ! (turns and fires both pistols at the Smilers. Both fall). I'm the bloody Queen, mate. Basically, I rule.

Liz 10 takes them to another corridor. It is the base of a vator shaft.

LIZ 10 : There's a high-speed Vator through there.

The Doctor looks into a caged area where there are two of the things Amy saw earlier.

LIZ 10 : Oh, yeah. There're these things. Any ideas ?

AMY : Doctor, I saw one of these up top. There was a hole in the road, like it had burst through, like a root.

DOCTOR : Exactly like a root. It's all one creature - the same one we were inside - reaching out. It must be growing through the mechanisms of the entire ship.

LIZ 10 : What ? Like an infestation ?

DOCTOR : Someone's helping it. Feeding it.

LIZ 10 : Feeding my subjects to it. Come on. We've got to keep moving.

Storms off in anger and Mandy follows.

AMY : Doctor ?

DOCTOR : Oh, Amy.

Looks sympathetically at creatures as they bang against the bars.

DOCTOR : We should never have come here.

Amy remembers her video message.

INT. OFFICE

The grey-haired man is watching the Doctor, Liz 10, Amy and Mandy on his monitor. He speaks into a microphone.

GREY-HAIRED MAN : Winder division one. Ten has penetrated to the lower levels. Initiate the protocol.

INT. OPULENT ROOM (LIZ 10’S BEDROOM)

The Doctor walks carefully through the maze of glasses on the floor of Liz 10’S room.

GREY-HAIRED MAN (v.o.) :God save the Queen.

DOCTOR : Why all the glasses ?

LIZ 10 (on her bed) : To remind me every single day that my government is up to something, and it's my duty to find out what.

DOCTOR (picks up mask) : A queen going undercover to investigate her own kingdom ?

LIZ 10 : Secrets are being kept from me. I don't have a choice. Ten years I've been at this - my entire reign - and you've achieved more in one afternoon.

DOCTOR (paces) : How old were you when you came to the throne ?

LIZ 10 :40. Why ?

AMY (putting her hair up) : What, you're 50 now ? No way !

Amy and Mandy sit on the chaise at the foot of the bed.

LIZ 10 : Yeah, they slowed my body clock. Keeps me looking like the stamps.

DOCTOR (sits on the bed, still holding the mask) : And you always wear this in public ?

LIZ 10 : Undercover's not easy when you're me. The autographs, the bunting.

DOCTOR : Air-balanced porcelain. Stays on by itself, cos it's perfectly sculpted to your face.

LIZ 10 : Yeah. So what ?

DOCTOR : Oh, Liz. So everything.

The door opens and four hooded men enter. One is the same from the marketplace.

LIZ 10 (outraged) : What are you doing ? How dare you come in here ?

HOODED MAN : Ma'am, you have expressed interest in the interior workings of Starship UK. You will come with us now.

LIZ 10 : Why would I do that ?

The Hooded man's head spins to show the face of an angry Smiler.

LIZ 10 : How can they be Smilers ?

DOCTOR : Half Smiler, half human.

LIZ 10 (to its face) : Whatever you creatures are, I am still your queen. On whose authority is this done ?

SMILER : The highest authority, Ma'am.

LIZ 10 : I AM the highest authority.

SMILER : Yes, ma'am. You must go now, Ma'am.

LIZ 10 : Where ?

SMILER : The Tower, Ma'am.

INT. MEDIVAL ROOM

The group is escorted to a large stone room containing high-tech machines. There is a grating through which Amy can see more of the creatures.

AMY : Doctor, where are we ?

DOCTOR : The lowest point of Starship UK. (spins, arms out). The dungeon.

GREY-HAIRED MAN : Ma'am.

LIZ 10 : Hawthorne ! So this is where you hid yourself away. I think you've got some explaining to do.

DOCTOR (to Hawthorne) : There's children down here. What's all that about ?

HAWTHORNE : Protesters and citizens of limited value are fed to the beast. For some reason, it won't eat the children. You're the first adults it's spared. You're very lucky.

DOCTOR : Yeah, look at us. Torture chamber of the Tower of London. Lucky, lucky, lucky. Except it's not a torture chamber, is it ? (examines equipment). Well, except it is. Except it isn't. Depends on your angle.

The Doctor joins Liz 10 by an open “well” with a railing around it. Inside seems to be something alive.

LIZ 10 : What's that ?

DOCTOR : Well, like I say, depends on the angle. It's either the exposed pain centre of big fella's brain, being tortured relentlessly...

LIZ 10 : Or ?

DOCTOR : Or it's the gas pedal, the accelerator - Starship UK's go-faster button.

LIZ 10 : I don't understand.

DOCTOR : Don't you ? Try, go on. The spaceship that could never fly, no vibration on deck. This creature - this poor, trapped, terrified creature. It's not infesting you, it's not invading - it's what you have instead of an engine. And this place down here is where you hurt it, where you torture it, day after day, just to keep it moving.

An intermittent electrical beam shoots down into the creature’s exposed brain.

DOCTOR : Tell you what. (moves to another well and lifts the grate). Normally, it's above the range of human hearing.

One of the extensions of the creature breaks free.

DOCTOR : This is the sound none of you wanted to hear.

Uses the screwdriver and the others hear the creature’s call.

LIZ 10 : Stop it. (to HAawthorne) Who did this ?

HAWTHORNE : We act on instructions from the highest authority.

LIZ 10 : I am the highest authority. The creature will be released, now. I said now ! (no one moves). Is anyone listening to me ?

DOCTOR (still holding Liz 10’s mask) : Liz. Your mask.

LIZ 10 : What about my mask ?

DOCTOR (tosses mask to Liz 10) : Look at it. It's old. At least 200 years old, I'd say.

LIZ 10 : Yeah, it's an antique, so ?

DOCTOR : Yeah, an antique made by craftsmen over 200 years ago and perfectly sculpted to your face. They slowed your body clock, all right, but you're not 50. Nearer 300. And it's been a long old reign.

LIZ 10 : Nah, it's ten years. I've been on this throne ten years.

DOCTOR : Ten years. And the same ten years over and over again, (takes her by the hand) always leading you... (shows her the voting area) here.

The buttons read “forget” and “abdicate”.

LIZ 10 (turns to Hawthorne) : What have you done ?

HAWTHORNE : Only what you have ordered. We work for you, Ma'am. The Winders, the Smilers, all of us.

Turns on the screen.

LIZ 10 (recording) : If you are watching this... If I am watching this, then I have found my way to the Tower Of London. (the real Liz 10 sits). The creature you are looking at is called a Star Whale. Once, there were millions of them. They lived in the depths of space and, according to legend, guided the early space travelers through the asteroid belts. This one, as far as we are aware, is the last of its kind. And what we have done to it breaks my heart.

The Doctor, Hawthorne, Amy and Mandy watch in silence.

LIZ 10 (recording) : The Earth was burning. Our sun had turned on us, and every other nation had fled to the skies. Our children screamed as the skies grew hotter. And then it came, like a miracle. The last of the star whales. We trapped it, we built our ship around it, and we rode on its back to safety. If you wish our voyage to continue, then you must press the "forget" button. (Liz 10 looks at the button). Be again the heart of this nation, untainted. If not, press the other button. (looks at “abdicate”). Your reign will end, the Star Whale will be released, and our ship will disintegrate. I hope I keep the strength to make the right decision.

AMY : I voted for this ? (to the Doctor) : Why would I do that ?

DOCTOR : Because you knew if we stayed here, I'd be faced with an impossible choice. Humanity or the alien. You took it upon yourself to save me from that. And that was wrong. You don't ever decide what I need to know.

AMY : I don't even remember doing it.

DOCTOR: You did it. That's what counts.

AMY : I'm... I'm sorry.

DOCTOR : Oh, I don't care. When I'm done here, you're going home.

Walks away.

AMY : Why ? Because I made a mistake ? One mistake ? I don't even remember doing it. Doctor !

DOCTOR (examining instrument panels) : Yeah. I know. You're only human.

LIZ 10 : What are you doing ?

DOCTOR : The worst thing I'll ever do. I'm going to pass a massive electrical charge through the Star Whale's brain. Should knock out all its higher functions, leave it a vegetable. The ship will still fly, but the whale won't feel it.

AMY : That'll be like killing it.

DOCTOR : Look, three options. One : I let the Star Whale continue in unendurable agony for hundreds more years. Two : I kill everyone on this ship. Three : I murder a beautiful, innocent creature as painlessly as I can. And then I find a new name, cos I won't be the Doctor any more.

LIZ 10 : There must be something we can do, some other way.

DOCTOR : Nobody talk to me. Nobody human has anything to say to me today !

Amy and Mandysit against the wall and watch helplessly as the Doctor works. Three children enter the room. One is Timmy.

MANDY : Timmy ! (goes to him). You made it, you're OK ! (Timmy says nothing). It's me - Mandy.

They’ve stopped in front of one of the “feelers” and Mandy has her back to it. The feeler reaches towards Mandy and Amy starts to move forward. Instead of hurting her, it gently taps Mandy on the back and lets her pet it. In a montage, Amy begins to understand.

DOCTOR : C’mon, use your eyes. Notice everything. Notice everything.

She remembers seeing Mandy crying as she hears parts of Liz 10’s explanation.

LIZ 10 : Our children screamed. It came, like a miracle.

HAWTHORNE : It won't eat the children.

LIZ 10 : Children screamed. Then it came. It's the last of its kind.

She remembers the Doctor with Mandy, the feelers in the vator shaft, the glasses of water.

DOCTOR : Just me now.

LIZ 10 : The last of its kind.

AMY : Is this how it works, Doctor ? Never interfere with other peoples or planets...

LIZ 10 : Children screamed.

She remembers meeting the Doctor as a child.

AMY : ... unless it's children crying.

LIZ 10 : The last of its kind.

DOCTOR : Just me now.

AMY : Unless there're children crying.

HAWTHORNE : It won't eat the children.

She remembers the children playing when they arrived.

LIZ 10 : Then it came. Like a miracle. The last of the Star Whales.

Amy sees both Mandy and Timmy petting the feeler.

AMY : Doctor, stop. (goes to the Doctor). Whatever you're doing, stop it now ! (goes to Liz 10). Sorry, Your Majesty, going to need a hand.

Leads her to the buttons.

DOCTOR : Amy, no ! No !

Rushes over. Amy forces Liz 10’s hand down on the “abdicate” button. The whale bellows and the whole ship shakes, causing havoc on every level.

DOCTOR : Amy, what have you done ?

AMY : Nothing at all. Am I right ?

HAWTHORNE : We've Increased speed.

AMY : Yeah, well, you've stopped torturing the pilot. Gotta help.

Smiles.

LIZ 10 : It's still here ? I don't understand.

AMY : The Star Whale didn't come like a miracle all those years ago. It volunteered. You didn't have to trap it or torture it - that was all just you. It came because it couldn't stand to watch your children cry. What if you were really old, and really kind and alone ? Your whole race dead, no future. What couldn't you do then ? If you were that old, and that kind, and the very last of your kind... (turns to look at the Doctor) you couldn't just stand there and watch children cry.

OBSERVATION DECK

The Doctor is standing alone looking out onto the starship. Amy joins him.

AMY : From Her Majesty. (holds out the mask). She says there will be no more secrets on Starship UK.

DOCTOR : Amy, you could have killed everyone on this ship.

AMY : You could have killed a Star Whale.

DOCTOR (faces her) : And you saved it. I know, I know.

AMY : Amazing, though, don't you think ? The Star Whale. All that pain and misery... and loneliness. (looks sideways at the Doctor). And it just made it kind.

DOCTOR : But you couldn't have known how it would react.

AMY : YOU couldn't. But I've seen it before. Very old and very kind, and the very, very last. Sound a bit familiar ? (they hug). Hey.

DOCTOR : What ?

AMY : Gotcha.

DOCTOR : Ha ! Gotcha.

INT. LONDON MARKET

The Doctor and Amy head back to the TARDIS.

AMY : Shouldn't we say goodbye ? Won't they wonder where we went ?

DOCTOR : For the rest of their lives. Oh, the songs they'll write ! Never mind them. Big day tomorrow.

AMY : Sorry, what ?

DOCTOR : It’s always a big day tomorrow. We've got a time machine. I skip the little ones.

Unlocks the TARDIS.

AMY : You know what I said about getting back for tomorrow morning... Have you ever run away from something because you were scared, or not ready, or just... Just because you could ?

DOCTOR : Once... a long time ago.

AMY : What happened ?

DOCTOR : Hello !

A phone begins to ring.

AMY : Right. Doctor, there's something I haven't told you. No. Hang on, is that a phone ringing ?

They enter the TARDIS.

INT TARDIS

AMY : People phone you ?

DOCTOR : Well, it's a phone box. Would you mind ?

Prepares to dematerialize.

AMY (answers phone on the console) : Hello ? Sorry, who ? No, seriously. Who ? (muffles the phone against her shoulder). Says he's Prime Minister. First the Queen, now the Prime Minister. Get about, don't you ?

DOCTOR : Which Prime Minister ?

Motions for Amy to pull a lever.

AMY (pulls lever before speaking into the phone) : Err, which Prime Minister ? (to Doctor) : The British one.

DOCTOR : Which British one ?

AMY (on phone) : Which British one ? (her eyes widen and she passes the phone to the Doctor). Winston Churchill for you.

DOCTOR : Oh ! Hello, dear. What's up ?

WINSTON CHURCHILL’S OFFICE

CHURCHILL : Tricky situation, Doctor. Potentially very dangerous.

A shadow on the wall reveals a Dalek.

CHURCHILL : I think I'm going to need you.

DOCTOR (v.o.) : Don't worry about a thing, Prime Minister.

INT TARDIS

DOCTOR : We're on our way.

INT. LONDON MARKET

The TARDIS dematerializes.

EXT. SPACE

AMY : In bed above, we're deep asleep,
While greater love lies further deep,
This dream must end,
This world must know,
We all depend on the beast below.

The view of Starship UK changes to reveal the space whale below, swimming on through the stars.

 

END

 

Écrit par gus45 pour Doctor Who HypnoSeries.

Kikavu ?

Au total, 100 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

ElevenStra 
30.10.2021 vers 14h

Luna25 
20.10.2021 vers 18h

carine79 
31.08.2021 vers 10h

AmbreChv 
19.08.2021 vers 15h

Naitia 
29.03.2021 vers 23h

Ali3nBrain 
29.01.2021 vers 16h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

choup37 
Eriole 
gus45 
Holly95 
ShanInXYZ 
Ne manque pas...

Participe au nouveau défi HypnoFanfics!
Défi HypnoFanfics 3 | Participer

Activité récente
Actualités
Rediffusion de Doctor Who sur NRJ 12 à compter du 6 juillet prochain à 21h10

Rediffusion de Doctor Who sur NRJ 12 à compter du 6 juillet prochain à 21h10
 Envie de vous replonger dans la saison 11, la chaîne NRJ12 va rediffuser la saison à compter du 6...

 Criminal Record : Peter Capaldi et Cush Jumboannoncé dans la nouvelle série d'Apple TV

Criminal Record : Peter Capaldi et Cush Jumboannoncé dans la nouvelle série d'Apple TV
Peter Capaldi vient d'être annoncé au casting de la nouvelle série d'Apple TV, Criminal...

Nouvel épisode virtuel

Nouvel épisode virtuel
Un nouvel épisode virtuel vient de rejoindre la bibliothèque de la citadelle, cet OS a été écrit...

Doctor Who Redacted : le dernier épisode est en ligne

Doctor Who Redacted : le dernier épisode est en ligne
Le 17 avril dernier, BBC Sounds lancait un spin-off audio de la série, comme annoncé dans la news du...

Wilderness : Jenna Coleman bientôt dans le nouveau drame d'Amazon Original

Wilderness : Jenna Coleman bientôt dans le nouveau drame d'Amazon Original
Jenna Coleman et Oliver Jackson-Cohen (The Haunting) ont été annoncé comme les rôles principaux du...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Sondage humour.. Beaucoup de rumeurs courent sur le futur interprète du Docteur.. Mais qui pour prendre la place de Jodie?!

Total : 20 votes
Tous les sondages

HypnoRooms

bloom74, 21.06.2022 à 07:34

Bonjour, dernier jour pour voter pour la manche2 de la SuperBattle du quartier The Boys. A vous de jouer.

KylianM, 21.06.2022 à 17:12

Venez récompenser les séries quotidiennes françaises avec Les Quotidiennes Awards sur le quartier de Plus belle la vie !

CastleBeck, 22.06.2022 à 11:27

Le survivor du quartier This Is Us compte sur vos votes! Merci

ShanInXYZ, 22.06.2022 à 17:10

Nouveau thème dans Voyage au centre du Tardis, quelle photo de Dan Lewis allez vous nous dénicher ? Passez voir le Docteur

bloom74, 22.06.2022 à 17:34

Et voilà la 3e Manche de la SuperBattle est en cours, les combats de titans ont commencé. Retrouvez les sur le quartier The Boys !

Viens chatter !