VOTE | 406 fans

#101 : Rose

Quand Rose Tyler rencontre un mystérieux inconnu appelé le Docteur, sa vie change pour toujours. Bientôt, elle réalise que sa mère, son petit-ami et le reste de l'humanité sont en danger.

Behind the scenes - Artwork

Popularité


4.2 - 5 votes

Titre VO
Rose

Titre VF
Rose

Première diffusion
26.03.2005

Première diffusion en France
05.11.2005

Plus de détails

Écrit par : Russell T. Davies.
Réalisé par : Keith Boak. 

Distribution :

Christopher Eccleston ... Docteur
Billie Piper ... Rose Tyler
Camille Coduri ... Jackie Tyler
Noël Clarke ... Mickey Smith
Adam McCoy ... Jacob Finch
Elli Garnett ... Caroline Finch
Mark Benton ... Clive Finch
Alan Ruscoe ... Chef des Autons
Paul Kasey ... Auton
David Sant ... Auton
Elizabeth Frost ... Auton
Helen Otway ... Auton
Nicholas Briggs ... Voix de la Conscience Nestène

 

Références :

  • Le fait que le Docteur se regarde dans la glace montre le signe que sa régénération est récente, même si la suite de l'épisode suggère que plusieurs aventures lui sont arrivées avant. C'est la première fois que la série n'explique pas la raison pour laquelle le Docteur a régénéré, à la suite de la volonté de Russell T Davies qui souhaitait donner un nouveau départ à la série.
  • Le site web découvert par Rose, Who is Doctor Who ?, existe bien : il a été créé à cette occasion par la BBC. Il affiche d'ailleurs de nombreuses informations au fur et à mesure de la série. On y voit le Docteur apparaître à différentes époques.
  • On trouve aussi un faux-site de UNIT dans lequel l'attaque des Autons fut ressentie par la population comme une attaque de terroristes masqués.
  • L'épisode montre un nouvel intérieur pour le TARDIS qui est plus organique que les précédents. C'est d'ailleurs la première fois que l'on voit l'intérieur du TARDIS depuis l'extérieur. Le tournevis sonique a lui aussi changé de forme.
  • Les Autons et la conscience Nestene sont des ennemis du Docteur que l'on retrouve dans la série depuis l'épisode de 1970 Spearhead from Space. Leur apparition marquait l'arrivée du troisième Docteur et possède une scène similaire où des mannequins dans une vitrine attaquent des passants. Le bruit de leurs tirs est resté le même.
  • Le Docteur explique que la conscience Nestene a perdu son empire lors d'une guerre, amenant la première référence à la Guerre du Temps.
  • Pour la première fois, le nom de l'acteur jouant le Docteur et le nom de l'actrice jouant son compagnon suivent le titre au cours du générique

Résumé épisode 101 "Rose"

 

C'est une autre journée ordinaire pour la jeune londonienne Rose Tyler, employée au grand magasin Hendricks. Cependant les choses vont bientôt changer...

Rose découvre par hasard dans le sous-sol du magasin que les mannequins ont pris vie. Ils se mettent à l'attaquer lorsqu'un homme étrange arrivé de nulle part prend sa main et lui dit de courir. Il prétend s'appeler le Docteur et l'escorte à l'extérieur du bâtiment avant d'y retourner pour le faire exploser.

Le Docteur disparaît, laissant Rose à ses questions : qu'est-ce-qui a pu donner vie à ces mannequins, dont elle a emporté un des bras en souvenir.

Plus tard, de retour dans l'appartement qu'elle partage avec sa mère Jackie, Rose tente en vain d'oublier sa mésaventure alors que sa mère essaie d'en profiter financièrement. Le matin suivant, le Docteur se présente chez Rose, à la recherche d'un signal émis par le bras que la jeune femme avait emporté et qui tente de les tuer tous les deux. Le Docteur le neutralise et Rose apprend qu'il est là pour arrêter une guerre avant de le voir disparaître dans une étrange cabine téléphonique bleue.

Curieuse d'en connaître d'avantage sur son mystérieux sauveur, Rose fait des recherches sur Internet et découvre un site lui étant consacré. La jeune femme se rend chez son webmaster, un dénommé Clive Finch.

Celui-ci prétend que le "Docteur" est un titre honorifique qui a traversé les siècles, sans doute de père en fils. Père et fils qui se ressemblent étrangement si on en croit des photos prises à Dallas, lors de l'assassinat de Kennedy ou lors du naufrage du Titanic...

Pendant ce temps, Mickey Smith, le petit ami de Rose, qui l'avait conduite chez Clive, se fait attaquer par une poubelle vivante avant d'être avalé par cette dernière. Mickey est dès lors remplacé par un "clone" aux cheveux et au comportement très étranges.

Plus tard, au restaurant, le "clone" de Mickey questionne Rose à propos des intentions du Docteur. Ils sont bientôt interrompus par un serveur qui décapite "Mickey", Rose s'aperçoit alors que ce n'est pas son ami mais un clone et que le serveur est le Docteur.

Rose et lui commencent à fuir et trouvent refuge dans la cabine téléphonique bleue. Le Docteur lui apprend qu'il s'agit de son vaisseau, le TARDIS, (Temps à Relativité Dimensionnelle InterSpatial / Time And Relative Dimensions in Space).

Il utilise la tête du clone de Mickey pour remonter le signal qui contrôle le plastique jusqu'à sa source. Le TARDIS se dématérialise alors et réapparaît près de la Tamise. Rose demande pourquoi ce "plastique vivant" veut les détruire. Le Docteur lui confie que le "clone" de Mickey, ainsi que les mannequins meurtriers du magasin, ont été créés par le Centre de la Conscience ou Conscience Nestene. Une puissante entité extraterrestre intéressée par la Terre à cause des fumées, de l'essence, des toxines dans son atmosphère et puis aussi parce qu'elle a perdu sa propre planète lors d'une guerre importante.

Le Docteur a un remède contre cette entité : l'Anti-Plastique mais il doit d'abord la trouver. Cependant, pour prendre le contrôle de la Terre, la Conscience doit d'abord contrôler tous les objets en plastique, les transformant en soldats (Autons) grâce à un énorme transmetteur. Ce transmetteur doit être grand, rond, fait de métal. En trouvant le transmetteur, il trouvera l'entité.

Alors que le Docteur est en train de lui décrire ce qu'ils cherchent, Rose en déduit qu'il s'agit de la grande roue derrière eux (l'œil de Londres).

En dessous de l'œil de Londres, le Docteur approche du Centre de la Conscience, une cuve de plastique vivant. Rose propose de lui jeter l'anti-plastique et de partir, mais le Docteur ne veut pas la tuer, il veut lui donner une dernière chance, fidèle à ses habitudes.

Alors qu'il demande audience à l'entité, celle-ci, aidée par des gardes du corps-mannequins, lui confisque l'anti-plastique. La Conscience transmet ensuite un signal d'activation à travers l'œil de Londres, donnant vie à des milliers de mannequins. Ceux-ci s'attaquent aux passants, et s'en prennent à Jackie et à la famille de Clive avant de tuer ce dernier.

Rose retrouve Mickey vivant et celui-ci la supplie de fuir avec lui, laissant le Docteur à son triste sort. Mais la jeune femme se rend compte qu'elle ne peut pas abandonner son étrange ami et vient à son aide en poussant les deux gardes-mannequins dans la cuve en même temps que l'anti-plastique, détruisant ainsi le Centre de la Conscience et mettant fin au signal qui animait son armée de mannequins, rétablissant le calme.

Plus tard, le TARDIS dépose Rose et un Mickey toujours en état de choc, près de l'appartement des Tyler. Le Docteur, apparemment séduit par la jeune femme, l'invite à le rejoindre et à voyager partout dans l'univers avec lui. Mais Rose refuse. Elle doit prendre soin de Mickey et de sa mère. Cependant, le Docteur revient sur ses pas et demande en hésitant s'il a mentionné qu'il pouvait aussi voyager dans le temps. Rose sourit et embrasse son petit ami sur la joue avant de franchir la porte du TARDIS.

 

FIN

Script VF épisode 101 "Rose"

 

EXT. ESPACE

La caméra tourne autour de la planète Terre et zoome au cœur de Londres.

INT. CHAMBRE DE ROSE TYLER

La caméra continue de zoomer vers le réveil de Rose, qui indique 7h30. Rose tape dessus pour l'éteindre et saute hors du lit.

INT. SALON DES TYLER

Rose attrape son sac, fait un bisou sur la joue de sa mère et attrape ses clés.

ROSE : Salut

JACKIE : A tout à l'heure

Jackie boit à petites gorgées son thé et décroche le téléphone.

INT. CAGE D'ESCALIERS

Rose descend en courant les escaliers de l'immeuble dans lequel elle habite.

LONDON STREET

Rose saute hors du bus.

INT. MAGASIN HENRICKS

Rose porte une pile de vêtements, semblant s'ennuyer.

EXT. TRAFALGAR SQUARE

Probablement à l'heure du déjeuner, Rose et Mickey sont assis à côté d'une fontaine, riant, se taquinant et s'embrassant. Ils se lèvent pour partir.

ROSE : A plus tard !

INT. MAGASIN HENRICKS

Rose est de retour chez Henrick's.

VOIX AU HAUT-PARLEUR : Au rayon lingerie nous vous proposons des promotions exceptionnelles.

Rose se prépare à partir.

HOMME DE LA SECURITE (lui tend un sachet) : Rose !

Rose prend le sachet et, pas vraiment contente, se dirige vers l'ascenseur.

INT. HENRICKS, SOUS-SOL

Quand l'ascenseur s'ouvre en tintant, elle allume le sous-sol.

ROSE : Wilson ? (elle avance dans le couloir) Wilson, j'ai l'argent de la loterie. Wilson ? (elle frappe à la porte où il est écrit "HP Wilson CEO"). Tu es là ? Ecoute Wilson, je te préviens j'ai pas envie de rester enfermée. Wilson ! (A elle-même) : Uhh, dépêche-toi !

Il y a soudain un bruit venant du fond du couloir. Rose se tourne immédiatement vers l'origine de ce bruit.

ROSE : Qui est là ? Eh, Wilson c'est moi, Rose ! Il y a quelqu'un ? Wil... Wilson ?

Elle s'arrête devant une porte coupe-feu un moment, l'ouvre, et se retrouve dans une pièce qui semble servir pour le stockage des mannequins. Elle allume la lumière et avance dans la pièce.

ROSE : Wilson ? Wilson ?

Elle essaye une autre porte sur le côté. La porte coupe-feu qu'elle vient de traverser se referme brusquement. Etonnée, elle court vers celle-ci et secoue la poignée, mais elle refuse de s'ouvrir. Il y a un petit bruit derrière elle.

ROSE : C'est vraiment pas drôle. (elle retourne dans la pièce). Si c'est une blague, elle est de mauvais goût. Qui est là ?

Derrière elle, un mannequin tourne doucement la tête vers elle de lui-même. Rose se retourne juste à temps pour le voir sortir de son coin et avancer vers elle. Elle recule doucement.

ROSE : C'est très drôle, vous m'avez eu.

Le mannequin ne dit rien et n'arrête pas d'avancer. Deux autres se joignent à lui.

ROSE : Arrêtez, ça y est, j'ai fini de rire. Qui a eu cette idée stupide ? C'est Derek, c'est toi ?

Les mannequins continuent d'avancer. Un autre arrive par derrière.

ROSE : Derek, est-ce que c'est toi ?

Tous les mannequins sont maintenant en vie. Rose recule et trébuche sur un carton. Elle se relève rapidement et recule contre le mur. Le mannequin lève son bras pour frapper Rose. Elle tourne la tête en se préparant à recevoir le coup, quand une main vient tenir la sienne. Rose ouvre les yeux et tourne la tête pour voir à qui appartient cette main.

UN HOMME, LE DOCTEUR : Courez !

Ils courent, juste à temps pour sortir par une porte coupe-feu. Les mannequins les poursuivent. Le Docteur la conduit vers l'ascenseur.

INT. HENRICKS, ASCENSEUR

Les portes se referment sur le bras d'un des mannequins. Le Docteur lui arrache et les portes se ferment.

ROSE : Vous lui avez arraché le bras !

LE DOCTEUR : Ouais ! (il lui lance) Plastique.

ROSE : Je vous remercie, j'avais remarqué ! C'était qui ? Des étudiants ? Il n'y a que des étudiants pour faire ces blagues.

LE DOCTEUR : Pourquoi ce seraient des étudiants ?

ROSE : J'en sais rien...

LE DOCTEUR : Pourtant vous l'avez dit ! Pourquoi des étudiants ?

ROSE : Parce que... pour être aussi nombreux à s'habiller et à se déguiser, c'est forcément des étudiants.

Le Docteur sourit. Il l'aime bien.

LE DOCTEUR : C'est un bon raisonnement. Bien joué.

ROSE : Merci.

LE DOCTEUR : Mais vous avez tort.

ROSE : Peu importe, quand Wilson les verra, il appellera la police.

LE DOCTEUR : Qui est Wilson ?

ROSE : Le chef électricien.

LE DOCTEUR : Ils l'ont tué.

Il sort de l'ascenseur. Rose le suit.

INT. HENRICKS, COULOIR

ROSE : Ça ne m'amuse plus du tout, vous allez arrêter !

LE DOCTEUR : Eloignez-vous ! (Il pousse Rose sur le côté). Attention aux yeux.

Il condamne l'ascenseur avec son tournevis sonique.

ROSE : J'en ai assez de cette blague idiote !

Le Docteur recule.

ROSE : Vous êtes qui vous ? Et les autres en bas, c'est qui ? J'ai dit c'est qui les types en bas ?

LE DOCTEUR : Ils sont en plastique. Des créatures en plastique vivantes. Ils veulent prendre le contrôle du relais électrique sur le toit. Ça aurait pu être un problème, mais heureusement que j'ai ça ! (il montre un objet électronique). Alors, (il ouvre la porte de sortie pour Rose) je vais monter sur le toit et les faire sauter. Il se pourrait que je meure dans l'explosion, mais ne vous inquiétez pas pour moi. Vous, vous allez rentrer chez vous et vous préparer un bœuf bourguignon.

EXT. HENRICKS

Rose sort par la porte.

LE DOCTEUR : Si vous parlez à quelqu'un de ce que vous avez vu, sa vie sera en danger.

Il ferme la porte. Rose se retourne et semble déconcertée. Il ouvre à nouveau la porte.

LE DOCTEUR : Moi je suis le Docteur, et vous vous appelez comment ?

ROSE : Rose.

LE DOCTEUR : Ça a été un plaisir Rose. Courrez pour vivre.

Il ferme à nouveau la porte. Rose court. A l'extérieur, personne ne se doute de ce qui est en train de se passer. Rose est distraite et se fait presque renverser par un taxi.

CHAUFFEUR DE TAXI : T'es folle !

Rose s'éloigne autant que possible de l'immeuble et se retourne juste à temps pour voir le dernier étage exploser. Elle court jusque chez elle et passe devant une "Police Box".

INT. SALON DES TYLER

La télévision est allumée sur News 24. Rose est assise dans le canapé et la regarde.

REPORTER : Le centre de Londres a été fermé par mesure de sécurité. La police enquête sur les origines de l'explosion. D'après les témoins...

Le bras du mannequin est posé sur le fauteuil. Jackie arrive en parlant au téléphone.

JACKIE TYLER : Je sais, ils en parlent à la télévision, sur toutes les chaines ! Elle a eu de la chance, elle aurait pu mourir ! Sérieusement, elle est tellement choquée qu'elle a pris un coup de vieux. Viens ici tu verras, on dirait que c'est moi sa fille ! Oh, tiens voilà l'autre...

Mickey apparait à la porte...

MICKEY SMITH (à Rose) : Je t'ai appelé sur ton portable. T'aurais pu mourir, tout le monde ne parle que de ça ! J'arrive pas à croire que ton magasin a explosé.

Il la prend dans ses bras.

ROSE : Je vais bien, je vais bien, ça va, s'il te plait ça va, ça va.

MICKEY : Qu'est-ce qui s'est passé ?

ROSE : J'en sais rien !

MICKEY : Tu sais pourquoi ça a explosé ?

ROSE : J'étais même pas à l'intérieur, j'étais dans la rue quand ça a sauté, j'ai rien vu...

JACKIE (en arrivant) : Je suis avec Debbie au téléphone, elle est amie avec un journaliste du Mirror, il paie 500 livres pour une interview !

ROSE : Oh c'est une bonne idée, passe le téléphone !

Elle prend le téléphone et raccroche.

JACKIE : Il va falloir que tu gagnes ta vie maintenant que tu n'as plus de travail. Et compte pas sur moi pour t'entretenir. (Le téléphone sonne à nouveau, Jackie décroche) Bettie, elle est en vie ! (elle quitte la pièce) oui je lui ai dit, oui évidemment qu'elle aurait pu accorder une interview, elle est passé à deux doigts de la mort.

MICKEY : Quoi ! Tu bois du thé ? Non, non, non, c'est pas bien, c'est pas bien. T'as été choqué, il te faut autre chose.

ROSE : Mais je vais bien !

MICKEY : Non, je crois pas non. On va aller boire quelque chose de plus consistant, on va aller au pub tous les deux.

ROSE (en souriant) : Il y a un match c'est ça ?

MICKEY : Non non non, je m'inquiète seulement pour toi !

ROSE : Il y a un match j'en suis sûre.

MICKEY : C'est pas le but. Mais en se dépêchant on pourrait voir les 5 dernières minutes.

ROSE : Vas-y tout seul, moi je vais rester ici. Allez. Jette ça à la poubelle...

Elle fait un signe vers le bras du mannequin. Mickey fait un geste vers ses lèvres. Rose l'embrasse. Il la repousse dans le fauteuil et ils rigolent. Il se lève pour partir et Rose lève sa jambe pour lui faire un croche-pied. Mickey attrape le bras et fais signe avec.

MICKEY : Au revoir !

ROSE : Salut !

Mickey fait semblant de se faire étrangler par le bras du mannequin et part. Rose secoue la tête et reporte son attention vers la télévision.

REPORTER : ...l'immeuble pourrait s'écrouler sous les flammes... quinze garnisons de pompiers sont mobilisés, ils font tout leur possible pour sauvegarder l'infrastructure de l'immeuble.

EXT. POWELL ESTATE

A l'extérieur, Mickey jette le bras dans une poubelle en passant devant. Zoom vers l'intérieur sombre de la poubelle.

INT. CHAMBRE DE ROSE

...et la caméra s'éloigne du réveil qui affiche 7h29. Rose tape dessus pour éteindre l'alarme et s'assoit.

JACKIE (au loin) : Je sais pas pourquoi tu as mis ton réveil, tu n'as plus de travail. A quoi ça sert ?

Rose se laisse tomber dans ses oreillers.

INT. SALON DES TYLER

Rose prend son petit déjeuner, sa mère lui parle.

JACKIE : Il y a Finches... Essaye de travailler là-bas, ils recherchent toujours du monde.

ROSE : Oh, oui. C'est des monstres.

JACKIE : C'est mieux que rien, non ! C'est dans cette boutique que tu as appris tout ce que tu sais. N'oublie pas de réclamer une compensation. Je suis sérieuse, tu as été choquée et traumatisée. Arianna a réussi à obtenir 2000 livres simplement parce qu'un client a dit qu'elle ressemblait à une grecque. C'est vrai qu'elle est grecque, mais ce qui est important c'est qu'elle a obtenu gain de cause.

Rose entend un bruit et se lève.

ROSE : Maman, la chatière elle est ouverte. Je t'avais dit de la laisser fermée, tous les chats errants vont venir !

JACKIE : Je l'ai même pas touchée !

ROSE : T'as dû y penser seulement !

Rose découvre que les vis sont tombées sur le sol. La chatière bouge soudain. Rose recule puis revient et pousse la chatière pour l'ouvrir. Elle sursaute en voyant le visage du Docteur de l'autre côté. Elle ouvre la porte.

LE DOCTEUR : Qu'est-ce que vous faites là ?

ROSE : C'est ici que j'habite !

LE DOCTEUR : Vous n'avez pas mieux à faire ?

ROSE : Qu'est-ce que vous racontez ? Je suis ici à la maison parce qu'on a fait sauter mon emploi !

Le Docteur sort son tournevis sonique.

LE DOCTEUR : C'est pourtant le bon signal. Vous êtes en plastique ? (Frappant sur la tête de Rose) Non, boîte crânienne. Bon, j'y vais !

Il commence à partir, mais Rose le tire à l'intérieur.

ROSE : Vous, à l'intérieur. J'ai deux mots à vous dire.

Elle ferme la porte.

JACKIE : Qui est là ?

INT. CHAMBRE DE JACKIE

Rose passe la tête à l'entrée de la chambre de sa mère.

ROSE : C'est à propos d'hier soir, c'est pour l'enquête. Laisses-nous dix minutes.

JACKIE : Pour moi elle mérite une compensation.

LE DOCTEUR : Oh, on parle de plusieurs millions.

Le Docteur s'appuie contre l'encadrement de la porte, attendant que Rose revienne. Jackie le regarde un moment et se lève en flirtant.

JACKIE : Je suis en robe de chambre.

LE DOCTEUR : Oui je vois.

JACKIE : Toute seule dans ma chambre avec un inconnu.

LE DOCTEUR : Oui, c'est vrai.

JACKIE : Oui et tout peut arriver.

LE DOCTEUR : Non.

Le Docteur s'en va et Jackie fait la grimace.

INT. SALON DES TYLER

ROSE : Faites pas attention au désordre. Vous voulez un café ?

LE DOCTEUR : Je veux bien, avec du lait.

Rose va dans la cuisine et commence à faire le café.

INT. CUISINE DES TYLER

ROSE : On devrait aller voir la police. Je suis sérieuse. Et ensemble.

INT. SALON DES TYLER

Le Docteur prend un magazine people.

LE DOCTEUR : Un homosexuel rencontre une extraterrestre.

INT. CUISINE DES TYLER

ROSE : Je vous en veux pas vous savez. J'ai eu l'impression qu'on m'avait fait une mauvaise blague.

INT. SALON DES TYLER

Le Docteur attrape un livre et le parcourt.

LE DOCTEUR : La fin est triste.

INT. CUISINE DES TYLER

ROSE : Ils ont dit à la télévision qu'ils avaient trouvé un corps.

INT. SALON DES TYLER

Le Docteur prend une enveloppe et la lit.

LE DOCTEUR : Rose Tyler. (il se regarde dans le miroir). Hum, ça aurait pu être pire ! (il montre ses oreilles). Hum, quand même les oreilles...

INT. CUISINE DES TYLER

ROSE : Je me disais que j'avais fait un mauvais rêve. J'ai cru à une blague.

INT. SALON DES TYLER

Le Docteur mélange un paquet de cartes.

INT. CUISINE DES TYLER

ROSE : De toute façon, avant d'aller voir la police, je veux savoir ce que je vais leur dire. Je veux que vous m'expliquiez toute l'histoire.

INT. SALON DES TYLER

LE DOCTEUR (aux cartes) : Peut-être pas. (il entend du bruit derrière le canapé). Qu'est-ce que c'est que ça ? Vous avez un chat ?

INT. CUISINE DES TYLER

ROSE : Non.

INT. SALON DES TYLER

Le Docteur se penche derrière le canapé et le bras du mannequin lui saute au cou.

ROSE (se promenant avec son café) : On en a eu, mais avec tous les chats errants qui trainent dans le quartier...

Derrière elle, le Docteur est en train de se faire étrangler par la main. Il essaye de s'en défaire. Rose ne remarque pas que le Docteur est en train de se battre contre cette main en plastique.

ROSE : J'ai dit à Mickey de mettre ça dehors (Elle repose la tasse sur la table). Vous êtes tous les mêmes, donnez une main en plastique à un homme... En plus, je ne connais même pas votre nom ! Docteur quoi, hein ?

Le Docteur jette la main à travers la pièce, mais elle s'attaque au visage de Rose. Elle crie et le Docteur arrive et essaye de l'enlever.

INT. CHAMBRE DE JACKIE

Jackie se sèche les cheveux sans se rendre compte de rien.

INT. SALON DES TYLER

Le Docteur et Rose tombent sur la table, la cassant, et roulent sur le sol. Le Docteur la pousse sur le canapé, et sortant son tournevis sonique, il "éteint" la main.

LE DOCTEUR : Il est neutralisé. Vous voulez voir ? Un bras mort !

Il lui lance.

ROSE : Vous en êtes sûr ?

Elle l'utilise pour lui taper sur l'épaule.

LE DOCTEUR : Oh !

INT. ESCALIER

Le Docteur descend les escaliers, Rose sur ses talons.

ROSE : Attendez une minute, vous pouvez pas filer comme ça.

LE DOCTEUR : Si je peux. Regardez, c'est tout moi. Au revoir.

ROSE : Mais le bras, il a bougé, il a essayé de me tuer.

LE DOCTEUR : Je le prends pour l'étudier.

ROSE : Ne partez pas comme ça. C'est pas sympa. Dites-moi ce qui se passe !

LE DOCTEUR : Non, non.

Ils atteignent le bas de l'escalier et la porte.

EXT. POWELL ESTATE

ROSE : Dans ce cas, je vais voir la police. Je vais tout leur raconter. Et vous, vous avez dit que les gens à qui je parlerai risquaient d'être tués. Vous choisissez. Dites-moi ce qu'il y a ou je vais tout raconter.

LE DOCTEUR : Ca ressemble à du chantage, non ?

ROSE : En quelque sorte.

LE DOCTEUR : Et bien, c'est raté.

ROSE : Qui êtes-vous ?

LE DOCTEUR : Je vous l'ai dit. Le Docteur.

ROSE : Oui. Mais, Docteur quoi ?

LE DOCTEUR : Juste le Docteur.

ROSE : Le Docteur.

LE DOCTEUR : Salut !

ROSE : Vous croyez que vous m'impressionnez ?

LE DOCTEUR : En quelque sorte.

ROSE : S'il vous plait. Dites-moi. J'en ai vu assez. Vous êtes de la police ?

LE DOCTEUR : Non. Je suis juste un voyageur. Je suis bien loin de chez moi.

ROSE : Mais qu'est-ce que j'ai fait de mal ? Pourquoi ce truc en plastique a essayé de me tuer ?

LE DOCTEUR : Oh ! Vous pensez que le monde entier s'est retourné contre vous ? Mais vous êtes un accident, vous étiez là, c'est tout.

ROSE : Il a essayé de me tuer !

LE DOCTEUR : Il en a après moi, pas après vous. Hier soir dans le magasin, j'étais là, vous avez débarqué et vous avez failli tout faire raté ! Ce matin, j'étais à la recherche de ce bras, et lui aussi me cherchait d'ailleurs. S'il vous a agressé c'est parce que vous étiez sur mon chemin.

ROSE : Alors si je comprends bien, vous dites que le monde entier en a après vous. C'est bien ça ?

LE DOCTEUR : En quelque sorte.

ROSE : Vous en êtes convaincu !

LE DOCTEUR : En quelque sorte.

ROSE : Mais, pour cette histoire de plastique, qui d'autre est au courant ?

LE DOCTEUR : Personne.

ROSE : Quoi, vous êtes tout seul ?

LE DOCTEUR : Il y a qui d'autre ici ? Les humains passent leur temps à manger, dormir et regarder la télé. Pendant ce temps, il y a une guerre tout autour d'eux.

Rose lui prend le bras des mains.

ROSE : Eh, commencez par le début.

EXT. RUE

ROSE : Si on se retrouvait devant du plastique vivant, j'aimerai pas mais on sait jamais si ça arrivait, comment vous le tueriez ?

LE DOCTEUR : La chose projetait de la vie dans ce bras. Tout ce que j'ai fait, c'est rompre le signal.

ROSE : Comme un signal radio ?

LE DOCTEUR : Un signal cérébral. (Silence) Vous y êtes ?

ROSE : Oui. Mais qui contrôle le signal ?

LE DOCTEUR : Longue histoire.

ROSE : Mais à quoi ça leur sert, dites-moi ? Des mannequins de vitrines de magasins, je vois pas pourquoi ? C'est sûrement des gens qui veulent ruiner le commerce ?

Ils rient.

LE DOCTEUR : Non.

ROSE : Je rigole.

LE DOCTEUR : C'est pas la guerre des prix. (il rit encore et s'arrête soudain). Ils veulent s'infiltrer chez les humains pour les détruire. Vous me croyez au moins ?

ROSE : Non.

LE DOCTEUR : Mais vous écoutez toujours.

Elle s'arrête. Le Docteur continue de marcher.

ROSE : Soyez sympa, Docteur. Dites-moi. Qui êtes-vous ?

LE DOCTEUR (s'arrête) : Je vais vous apprendre quelque chose, à propos de votre planète. (il marche vers elle). C'est comme quand on est enfant. La première fois qu'on vous dit que la Terre tourne sur elle-même, vous n'arrivez pas à le croire, parce que tout autour de vous à l'air immobile. J'arrive à la sentir. (il lui prend la main) La rotation de la Terre. Sous nos pieds le sol avance à plus de 1600km/h. La planète tourne autour du soleil à 108 000 km/h et j'arrive à le sentir, au travers cet espace, vous et moi, accrochés sur la peau de cette infime petite planète et si on laissait faire... (il lui lâche la main) Voilà c'est moi. Alors vous devez m'oubliez Rose Tyler. (il prend le bras pour dire au revoir avec) Bonjour chez vous.

Il s'en va. Rose le regarde partir puis commence à marcher aussi. Le Docteur rentre dans une "Police Box". Rose entend les moteurs du TARDIS. Elle court aussi vite qu'elle peut. La Police Box est partie. Elle tourne ses yeux vers le soleil, regarde tout autour d'elle, et repart en marchant.

INT. APPARTEMENT DE MICKEY

Mickey laisse entrer Rose.

MICKEY : Eh eh, c'est ma petite femme ! (il lui donne une tape sur les fesses). Allez entre !

ROSE : Oh, arrête. (Il l'embrasse). Mwah !

MICKEY : Café ?

ROSE : Oui, seulement dans une tasse propre. Ça veut pas dire rincée, ça veut dire lavée. Je peux utiliser l'ordi ?

MICKEY : Ouais. C'est une excuse pour aller dans ma chambre ?

Mickey va dans la cuisine. Rose ferme la porte de la chambre derrière elle.

MICKEY : Et tu lis pas mes messages !

INT. CHAMBRE DE MICKEY

Rose allume l'ordinateur et tape "Docteur" dans le moteur de recherche. Elle ne trouve rien d'intéressant. Elle tape "Docteur, plastique vivant". Toujours rien. Elle tape "Docteur Boîte Bleue". Le premier résultat qu'elle trouve est "Docteur qui ? Connaissez-vous cet homme, contacter Clive". Elle clique dessus et une page web sur laquelle il y a une photo floue du Docteur et les mots "avez-vous vu cet homme ? Contacter Clive". Elle clique sur "Contacter Clive".

EXT. MAISON DE CLIVE

Mickey et Rose sont assis dans la voiture.

ROSE : Mais pourquoi t'es venu avec moi ? Il n'y a rien à craindre, il a une femme et des enfants.

MICKEY : Et qui te l'as dit ? C'est lui. Et c'est exactement ce que dirait un prédateur du Net, non ?

Rose sort de la voiture, en grimaçant. Mickey ne semble pas très content, et regarde un homme sortir les poubelles. Rose frappe à la porte de la maison et un garçon de onze ans ouvre la porte.

ROSE : Euh, bonjour, je suis attendue par Clive. On s'est envoyé des messages.

FILS DE CLIVE : Papa ! C'est encore une de tes cinglées !

Clive apparait.

CLIVE : Oh, désolé. Bonjour, vous devez être Rose. Moi, c'est Clive, vous le savez.

ROSE : Je vous préviens mon petit ami est dans la voiture, il m'attend. Au cas où vous voudriez m'assassiner !

Ils rient.

CLIVE : Non, promis aucun meurtre.

Il fait signe à Mickey qui hoche la tête, toujours tendu.

CAROLINE : Qui est là ?

CLIVE : Oh c'est à propos du Docteur ! Elle est venue sur mon site. Mais je vous en prie, entrez, entrez.

La femme de Clive, Caroline, descend les escaliers avec une corbeille à linge.

CAROLINE : Elle ? Elle a visité ton site qui parlait du Docteur ? Alors c'est elle ?

Elle sourit de manière ironique et ferme la porte. Mickey a l'air suspicieux.

INT. GARAGE DE CLIVE

Clive montre à Rose le garage, qui est une sorte de musée consacré au Docteur.

CLIVE : La plupart des dossiers sont sensibles. Je ne pouvais pas vous les envoyer, ils auraient pu être interceptés. Vous comprenez. Si vous creusez suffisamment, gardez l'esprit libre, ce Docteur pourrait apparaître n'importe où. Les journaux politiques, la théorie de la conspiration, même dans les histoires de fantômes. Aucun nom de famille, aucun prénom. Le Docteur, seulement le Docteur. Ce nom de Docteur apparemment se transmet de père en fils, il semble que ce soit un héritage. C'est lui votre Docteur, non ?

Il montre une photo du Docteur sur un écran d'ordinateur.

ROSE : Oui.

CLIVE : J'ai eu cette photo dans les archives publiques de Washington l'année dernière. J'ai eu cette photo sur Internet, mais regardez sur l'original...

Il montre à Rose une série de photographies du Docteur, se tenant debout au milieu d'une foule, au moment de l'assassinat du président Kennedy.

CLIVE : 22 novembre 1963. L'assassinat du Président Kennedy. Vous voyez.

ROSE : C'est peut-être son père...

CLIVE : Faisons un tour dans le passé... Avril 1912. (Il apporte un autre album photo). Voici une photo des Daniels, une famille de Southampton. Avec un ami. (il montre le Docteur, debout à côté d'eux). Elle a été prise la veille du jour où ils devaient voyager sur le Titanic. Mais pour une raison inconnue ils ont annulé leur voyage et ont survécu. Et aussi j'ai ça (il lui montre un dessin). 1883. Un autre Docteur, regardez. Quelle ressemblance, ils sont identiques. Ce dessin a été fait sur la côte de Sumatra, juste avant que le Krakatoa se réveille. Ce Docteur est une légende qui voyage dans notre histoire. Quand une catastrophe se prépare, il est là. Il sème la tempête sur son chemin. Il voyage avec sa compagne.

ROSE : Qui ça ?

CLIVE : La mort.

EXT. MAISON DE CLIVE

Mickey attend toujours à l'extérieur, dans sa voiture. Il regarde autour de lui et la poubelle commence à avancer vers lui.

INT. GARAGE DE CLIVE

CLIVE : Si le Docteur est revenu, si vous l'avez vu Rose, je peux vous dire une chose. Notre monde est en danger.

EXT. MAISON DE CLIVE

Mickey regarde à nouveau la poubelle, immobile. Quelques secondes plus tard, elle commence à avancer encore. Il sort de la voiture et marche vers la poubelle, regardant autour pour savoir comment elle avance. Ne voyant rien, il place ses deux mains sur le couvercle et l'ouvre.

MICKEY : Il y a quelqu'un ?

La poubelle est vide.

INT. GARAGE DE CLIVE

CLIVE : S'il arrive à vous isoler, si vous le voyez appeler chez lui... vous n'avez plus qu'à prier.

EXT. MAISON DE CLIVE

Mickey referme la poubelle, confus. Il essaie de reculer mais ses mains sont collées. Il tire ses mains mais le plastique se déforme et les retient à la poubelle. Soudain, elle s'ouvre et attire Mickey à l'intérieur, en faisant un rot.

INT. GARAGE DE CLIVE

ROSE : Mais qui est-il ? A votre avis, qui est ce Docteur ?

CLIVE : Je crois que c'est la même personne. Je crois qu'il est immortel. C'est un extraterrestre venu d'un autre univers.

EXT. MAISON DE CLIVE

Rose retourne à la voiture, en parlant avant même d'être entrée dedans.

ROSE : On y va ! Il est malade, il est complètement dingue ce type ! Il délire sur le Net. Pour lui c'est un complot. Tu as gagné !

Elle rentre dans la voiture. La personne assise au volant n'est pas Mickey, mais une réplique en plastique. Rose ne semble pas s'en apercevoir.

ROSE : Alors, on fait quoi ce soir ? Je t'offre une pizza ?

MICKEY : Pizzaaa ! P-p-p-pizza !

ROSE : ...ou chinois, qu'est-ce que t'en dis...

MICKEY : Pizza !

Ils partent en zigzagant.

INT. RESTAURANT

Rose et Mickey sont assis à une table au restaurant.

ROSE : Tu crois que je devrais essayer à l'hôpital ? Suki dit que dans les cantines, il y a du travail. Alors voilà, je crois qu'il ne me reste plus qu'à faire la plonge ou je reprends des études.

"Mickey" la regarde, en souriant.

ROSE : J'en sais rien. C'est à cause de Jimmy Stone en fin de compte, si j'ai quitté l'école et maintenant regarde où il a fini. Tu penses à quoi ?

MICKEY EN PLASTIQUE : Où as-tu rencontré ce Docteur ?

ROSE : Oh excuse-moi, est-ce qu'on peut parler de moi une seconde ?

MICKEY EN PLASTIQUE : Je sais que tout a commencé dans la réserve du magasin. Qu'est-ce qu'il était venu y faire ?

ROSE : Rien...

MICKEY EN PLASTIQUE : Me mens pas.

ROSE : Ecoutes, c'est rien du tout.

MICKEY EN PLASTIQUE : Dis-moi ce qu'il faisait ?

ROSE : Je ne parlerais pas de ça Mickey, vraiment je ne te dirais rien du tout alors arrête. Je sais que ça a l'air stupide. Je crois pas qu'il soit gentil. Il est dangereux.

MICKEY EN PLASTIQUE : Mais tu dois avoir confiance en moi, Rose, (rapidement) bébé, chérie, bébé, chérie.

Rose a l'air confus.

MICKEY EN PLASTIQUE : Tu peux tout me dire. Dis-moi ce que tu sais sur le Docteur, ce qu'il prépare et là je pourrai t'aider Rose. C'est tout ce qui compte pour moi, mon ange, bébé, chérie, bébé, ma chérie.

ROSE : Pourquoi tu parles comme ça ?

Un serveur s'approche de la table.

SERVEUR : Votre champagne.

MICKEY EN PLASTIQUE : Nous n'avons pas commandé de champagne. (il attrape la main de Rose) Où est le Docteur ?

Le serveur change de côté et tend la bouteille à Rose.

SERVEUR : Madame. Votre champagne.

ROSE : Nan, c'est pas le nôtre. Mickey, pourquoi, qu'est-ce qu'il ne va pas ?

MICKEY : Je dois absolument savoir tout ce qu'il sait et où il est.

SERVEUR : Personne ne veut de ce champagne ?

Mickey en plastique, exaspéré, lève ses yeux vers le serveur qu'il voit pour la première fois.

MICKEY EN PLASTIQUE : Vous avez entendu ce qu'on vous a dit... (Le serveur s'avère être en fait le Docteur). Ah, je le tiens.

Le Docteur secoue la bouteille.

LE DOCTEUR : Ne bougez pas, je vais porter un toast à ce couple heureux. A votre santé.

Le bouchon saute et "Mickey" le reçoit dans le front. Son front absorbe le bouchon et il le crache par la bouche. Rose s'aperçoit finalement que Mickey a été remplacé par du plastique.

MICKEY EN PLASTIQUE : A nous deux maintenant. (sa main se transforme en planche et il casse la table en deux. Rose crie et s'enfuit. Le Docteur attrape la tête de Mickey en plastique et tire. La tête se détache du corps). Ne crois pas que ça va m'arrêter.

Un couple à la table d'à côté crie, mais le Docteur sourit. Rose tire sur le signal d'alarme.

ROSE : Tout le monde dehors ! Sortez tous !

Tout le monde court vers la sortie. Le corps sans tête reste à l'intérieur, aveugle.

ROSE : Sortez d'ici ! Sortez ! Sortez !

Rose et le Docteur courent vers la cuisine et une porte de sortie.

EXT. ARRIERE DU RESTAURANT

Le "clone" de Mickey à leur poursuite, le Docteur referme derrière eux une porte en métal avec son tournevis sonique alors que Rose essaye désespérément d'ouvrir la porte de la ruelle. Elle secoue obstinément le verrou.

ROSE : Ouvrez la porte, avec votre tube, allez vite.

LE DOCTEUR : Tournevis à ultra-sons.

ROSE : C'est par là !

LE DOCTEUR : Nan, venez, entrons là-dedans.

Il s'approche d'une "Police Box" au milieu de la cour, et la déverrouille. Le "clone" commence à attaquer la porte. Rose va pour voir la cabine en bois.

ROSE : Vous pouvez pas vous cacher dans une cabine en bois ! (elle court vers la porte de la ruelle et s'attaque aux chaines). Il va bientôt sortir. Docteur !

Elle court et entre dans la Police Box. 

INT. TARDIS

Rose claque la porte derrière elle, fait quelques pas et regarde autour d'elle, puis ressort.

EXT. COUR

Elle fait le tour de la Police Box et revient vers l'entrée. Le "clone" arrive finalement à faire un trou dans la porte, donc elle retourne dans la Police Box.

INT. TARDIS

ROSE : Il va nous suivre !

LE DOCTEUR : Tous les soldats de Genghis Khan n'ont pas réussi à passer cette porte, et ils ont essayé ! Maintenant, taisez-vous.

Rose reste debout près de l'entrée du TARDIS, regarde autour d'elle et voit que c'est bien plus grand à l'intérieur qu'à l'extérieur. Le Docteur branche la tête du "clone".

LE DOCTEUR : Voyez, le bras, ce n'est pas assez élaboré. La tête c'est parfait.

Rose a l'air submergé par ce qu'elle voit.

LE DOCTEUR : Je vais l'utiliser pour repérer le signal qui me mènera à la source. Voilà. (il se retourne vers Rose et lui accorde toute son attention). Vous voulez commencer par quoi ?

ROSE : Um... à l'intérieur c'est beaucoup plus grand qu'à l'extérieur ?

LE DOCTEUR : Ouais.

ROSE : C'est extraterrestre.

LE DOCTEUR : Ouais.

ROSE : Vous êtes un extraterrestre ?

LE DOCTEUR : C'est cela, oui. (Rose le fixe). Est-ce que ça va ?

ROSE (vite) : Oui.

LE DOCTEUR : Ici, vous êtes dans le TARDIS. Ça s'écrit T-A-R-D-I-S. Temps A Relativité Dimensionnelle Inter-Spatial. (Un petit sanglot de la part de Rose). Est-ce que ça va ? C'est le choc des cultures. Ça arrive même aux meilleurs.

ROSE : Est-ce qu'ils ont tué Mickey ? Est-ce qu'ils ont tué Mickey ? Est-ce qu'ils l'ont tué ?

LE DOCTEUR : Oh... je dois y réfléchir.

ROSE : C'est mon petit-ami. Vous lui avez arraché la tête. Ils en ont fait une copie et vous, vous devez y réfléchir ? Elle est en train de fondre maintenant !

LE DOCTEUR : Oh non ! (il se retourne pour voir la tête de "Mickey" fondre avec un bruit de bulles). Oh, non, non, non, non, non, NON !

Il commence à tourner autour de la console, appuyant sur des boutons et tirant des leviers.

ROSE : Qu'est-ce que vous faites ? !

LE DOCTEUR : Il faut suivre le signal, il se brouille ! Attendez... (il regarde l'écran). Non, Non, Non, Non, Non, Non, NON ! (Le TARDIS bouge comme un véhicule en mouvement). On y est presque ! On y est presque ! Ca y est, on arrive !

La machine s'arrête et le Docteur court hors du TARDIS, sans un mot.

ROSE : Vous n'allez pas sortir, c'est dangereux ! Non, revenez !

Elle le suit à l'extérieur.

EXT. THAMES EMBANKMENT, DE L'AUTRE COTE DU LONDON EYE

LE DOCTEUR : J'ai perdu le signal. J'étais à deux doigts.

Rose sort du TARDIS, ayant l'air à nouveau confus.

ROSE : On a bougé ! Est-ce que ça vole ?

LE DOCTEUR : Il disparait ici, il réapparait là. Vous ne voulez pas comprendre.

ROSE : Mais si on est dans un autre endroit, où est passé cette chose sans tête ?

LE DOCTEUR : Disparue avec la tête, alors on ne va pas en parler toute la nuit ?

ROSE : Je dois prévenir sa mère...

Le Docteur la regarde, ayant l'air de ne pas comprendre.

ROSE : Mickey ! Je dois le dire à sa mère. Il est mort et vous avez dit que vous alliez y réfléchir.

Le Docteur roule des yeux, semblant n'y porter aucune importance.

ROSE : Vous avez raison, vous êtes un extraterrestre.

Elle s'éloigne.

LE DOCTEUR : Ecoutez, si j'ai oublié un gamin qui s'appelle Mickey...

ROSE : C'est pas un gamin !

LE DOCTEUR : C'est parce que je suis occupé à sauver la vie de tous ces stupides et imbéciles habitants ce cette planète. Voilà pourquoi !

ROSE : Oui ça va !

LE DOCTEUR : C'est la vérité !

Rose secoue la tête incrédule.

ROSE : Si vous êtes un extraterrestre, pourquoi avez-vous l'accent du Nord ?

LE DOCTEUR : Toutes les planètes ont un Nord.

Il croise les bras de manière indignée, et regarde ailleurs.

ROSE : Mais c'est quoi, cette cabine téléphonique de police publique  ?

LE DOCTEUR : C'est une cabine téléphonique de 1950. (il tapote le TARDIS amoureusement, en souriant). Elle est classe, hein ?

Rose sourit et secoue la tête.

ROSE : D'accord. Est-ce que vous savez pourquoi ce plastique vivant veut nous détruire ?

LE DOCTEUR : Au contraire, il vous adore ! Vous avez une si jolie planète avec de la fumée, de l'essence, beaucoup de toxines et de dioxines dans l'air. C'est parfait ! La Terre est un garde-manger pour cette chose. En plus, toutes ses réserves de nourriture ont été détruites par la guerre, des planètes entières. Alors la Terre c'est son diner

ROSE : Comment peut-on l'arrêter ?

En souriant, le Docteur sort un tube de liquide bleu de sa veste.

LE DOCTEUR : Anti-Plastique !

ROSE : Anti-Plastique...

LE DOCTEUR : Anti-Plastique ! Mais je dois la trouver très vite. Comment une chose aussi énorme peut-elle se cacher dans une ville si petite ?

ROSE : Attendez, qu'est-ce que vous cherchez ?

LE DOCTEUR : Un émetteur. Cette chose arrive à contrôler le moindre petit morceau de plastique. Et pour ça, il faut une antenne de transmission pour le signal...

ROSE : Ca ressemble à quoi ?

LE DOCTEUR : A un émetteur. C'est rond, volumineux, planté quelque part en plein milieu de Londres.

Il fait quelques pas aux alentours, agité, à la recherche du moindre indice.

LE DOCTEUR : Un assemblage de métal de forme circulaire. Comme une assiette ou plutôt comme une roue.

Il fait face à Rose, son dos vers le pont. Derrière lui, la roue de London Eye à 150 m d'altitude. Il ne semble pas s'en apercevoir.

LE DOCTEUR : La fréquence étant émise de ce quartier, c'est peut-être invisible...

Rose regarde la roue derrière lui.

LE DOCTEUR : Quoi ?

Rose hoche la tête vers la roue. Le Docteur se retourne, puis revient vers elle, semblant ne pas comprendre.

LE DOCTEUR : Quoi ?

Rose secoue la tête, continuant de regarder la roue. Il se retourne à nouveau, sans faire la connexion.

LE DOCTEUR : Allez, dites-moi quoi ?

Rose continue seulement de regarder. Le Docteur se retourne à nouveau et il comprend.

LE DOCTEUR : Oh... fantastique !

Il sourit de toutes ses dents et court.

EXT. LONDON BRIDGE

Main dans la main, le Docteur et Rose traverse le London Bridge vers la roue.

EXT. LONDON EYE

Ils s'arrêtent au pied de la grande roue.

LE DOCTEUR : N'oubliez pas, le plastique est partout dans le monde. Toutes ces choses artificielles sont prêtes à prendre vie. Les mannequins, les poubelles, les téléphones, toutes les gaines de câble...

ROSE : Les implants mammaires...

LE DOCTEUR : Maintenant qu'on a trouvé l'émetteur, la chose doit sûrement se cacher sous nos pieds.

Rose s'éloigne en courant et trouve l'entrée d'un souterrain au pied du mur où elle cherchait.

ROSE : C'est peut-être là-dessous ?

Le Docteur court la rejoindre.

LE DOCTEUR : C'est exactement ça.

Ils courent vers la bouche d'égout. Le Docteur enlève le couvercle et une lumière rouge ainsi que de la fumée en sortent. Ils descendent tous deux l'échelle.

INT. SOUS LONDON EYE

Le Docteur ouvre la porte d'une autre pièce et ils s'avancent de quelques pas. Le Docteur pointe une énorme, orange et tremblotante masse au milieu de la pièce.

LE DOCTEUR : Le Centre de la Conscience, c'est là, à l'intérieur de la cuve. Une créature de plastique vivant.

ROSE : Et bien, jetez votre Anti-Plastique et dégageons d'ici.

LE DOCTEUR : Je ne suis pas là pour la tuer, je dois lui laisser une chance.

Ils descendent de quelques marches. Le Docteur se penche au-dessus de la rampe et s'adresse au Centre de la Conscience.

LE DOCTEUR : Je réclame audience auprès du Centre de la Conscience. Mon message est un message de paix. Selon la 15ème convention de la proclamation de l'ombre.

Le Centre de la Conscience tremble un peu.

LE DOCTEUR : Merci. Je demande la permission de m'approcher.

Pendant ce temps, Rose descend les marches et trouve Mickey. Elle court vers lui. Le Docteur roule encore ses yeux.

ROSE : Oh, mon Dieu ! Mickey ! C'est moi ! Ça va ? Il ne t'a pas tué !

Elle s'agenouille à côté de lui.

MICKEY : Cette chose derrière moi, le liquide, Rose, je peux lui parler !

ROSE : C'est quoi cette odeur ! Docteur, il est encore en vie !

LE DOCTEUR : Oui, ça fait partie des possibilités. Le maintenir en vie pour nourrir la copie.

ROSE : Quoi, qu'est-ce que vous racontez, vous le saviez et vous ne l'avez pas dit ?

LE DOCTEUR : Pour les scènes de ménage, on va attendre merci !

Rose aide Mickey à se relever. Le Docteur s'approche du Centre de la Conscience.

LE DOCTEUR : Puis-je m'adresser à la Conscience ? Merci. Si je puis me permettre, vous avez infiltré cette civilisation en utilisant la ruse et votre supériorité. Alors puis-je vous suggérer, avec tout le respect que je vous dois, d'y mettre fin ?

Le plastique remue dans ce qui semble être une réponse négative.

LE DOCTEUR : Oh pas de ça avec moi, c'est une invasion purement et simplement ! Sans parler des droits constitutionnels !

Il sort du plastique ce qui ressemble à une tête en colère.

LE DOCTEUR : Je n'ai pas encore fini ! Cette planète vient de naître, elle est encore jeune. Ses habitants sont bêtes, ils savent à peine marcher ! Mais ils sont capables de faire tellement plus ! Je vous le demande en leur nom : s'il vous plait, allez-vous-en !

Deux mannequins approchent du Docteur par derrière.

ROSE : Docteur !

Les mannequins l'attrapent. L'un d'entre eux sort l'Anti-Plastique de la poche de sa veste.

LE DOCTEUR : C'était juste au cas où. Je ne voulais pas l'utiliser.

Le plastique bouge de manière menaçante.

LE DOCTEUR : Je ne suis pas venu vous attaquer, seulement vous aider. Je ne suis pas votre ennemi. Je ne le suis pas, je le jure. Expliquez-moi ?

Les portes au-dessus d'eux s'ouvrent et révèlent le TARDIS.

LE DOCTEUR : Oh, oh non, s'il vous plait non ! Oui, c'est mon vaisseau spatial.

Le plastique rugit.

LE DOCTEUR : Non, c'est faux, j'en suis sûr. J'y étais. Je me suis battu dans cette guerre. Ce n'était pas ma faute. Je n'ai pas pu sauver votre monde, je n'ai pu sauver aucun des mondes !

ROSE : Qu'est-ce qu'elle fait ? !

LE DOCTEUR : C'est le TARDIS ! La Conscience l'a identifié. Elle a repéré son niveau de technologie supérieure. C'est terrible, elle entre dans l'étape finale. L'invasion commence. Allez-vous-en Rose. Sauvez-vous

Rose compose un numéro sur son téléphone.

ROSE : Maman ? !

EXT. CENTRE VILLE

Jackie descend les marches d'un poste de police.

JACKIE : Oh, c'est toi chérie. J'allais t'appeler. Tu as le droit à un dédommagement. Je te l'avais bien dit ! J'ai pris un formulaire au poste de police. Ne me remercie pas !

INT. SOUS LONDON EYE

ROSE : Où es-tu, réponds-moi ?

EXT. CENTRE VILLE

JACKIE : Je suis en ville !

INT. SOUS LONDON EYE

ROSE : Retourne à la maison ! A la maison, maintenant !

EXT. CENTRE VILLE

JACKIE : Ne t'en fais pas, écoute-moi. Je vais faire des petites courses nocturnes ma chérie. Alors, à toute à l'heure. Tchao.

Elle raccroche.

INT. SOUS LONDON EYE

ROSE : Maman ? ! Maman !

EXT. CENTRE VILLE

Jackie se dirige vers la galerie commerciale de Queens Arcade.

INT. SOUS LONDON EYE

La Conscience envoie un signal.

LE DOCTEUR : Le signal d'activation, elle va transmettre !

EXT. LONDON EYE

Un signal bleu électrique part vers la Grande roue.

INT. SOUS LONDON EYE

ROSE : C'est la fin du monde...

EXT. LONDON EYE

Le signal d'activation part à partir de la Grande roue.

INT. QUEEN'S ARCADE

Clive est en ville, parlant à sa femme.

CLIVE : C'est quand même pas difficile de penser à acheter les vêtements pendant les soldes. On ferait des économies.

Caroline sursaute en passant devant une vitrine alors que les mannequins commencent à bouger.

CAROLINE : Oh mon Dieu ! Je croyais que c'étaient des mannequins ! J'ai, j'ai failli avoir une attaque.

Ils regardent autour d'eux et les mannequins se "réveillent" partout. La femme de Clive sourit, jusqu'à ce qu'ils cassent la vitrine pour sortir. Jackie descend d'un escalator, et regarde incrédule alors que les mannequins marchent partout.

CLIVE : C'était vrai. Je le savais. Tout ce que j'ai lu, toutes ces histoires, c'était vrai !

Un mannequin se tourne vers lui. Sa main s'ouvre et révèle une arme. Il lui tire dessus. La femme et le fils de Clive crient.

INT. SOUS LONDON EYE

Le Docteur est toujours retenu par les mannequins.

LE DOCTEUR : Sortez, Rose ! Vite, sauvez-vous ! Courez !

Une partie du plafond s'effondre.

ROSE : Il n'y a plus d'escaliers !

Rose et Mickey essayent désespérément de regagner le TARDIS.

ROSE : J'ai pas la clé !

MICKEY : On va mourir !

INT. QUEEN'S ARCADE

C'est le chaos au centre commercial. Jackie est debout au pied de l'escalator, semblant perplexe pendant une seconde. Puis elle crie et court, laissant tomber son sac.

INT. SOUS LONDON EYE

Mickey et Rose sont toujours devant la porte du TARDIS.

EXT. RUE

A l'extérieur, Jackie est dans la rue et c'est autant le bazar qu'à l'intérieur. Une armée de mannequins sort par les portes. Jackie court dans la rue et se cache derrière une voiture devant un magasin de robes de mariée. Les mannequins à la fenêtre traversent la vitrine. Jackie crie.

INT. SOUS LONDON EYE

Rose regarde le Docteur se battre pour atteindre l'Anti-Plastique. Puis elle semble avoir pris une décision et se lève.

MICKEY : Laisse-le partir !

EXT. RUE

Les mannequins en mariées avancent dangereusement vers Jackie. Les trois lèvent leur bras, prêts à tirer.

INT. SOUS LONDON EYE

Rose entre en action.

MICKEY : Il n'y a plus rien à faire Rose !

Rose attrape un bout de métal.

ROSE : Je n'ai pas de diplômes universitaires.

EXT. RUE

Les mannequins lèvent leurs armes.

INT. SOUS LONDON EYE

ROSE : J'ai pas de boulot...

EXT. RUE

Les mains s'ouvrent pour révéler un trou d'où les balles peuvent sortir.

INT. SOUS LONDON EYE

ROSE : Pas d'avenir.

EXT. RUE

Jackie se protège. Rose tape sur une chaine sur le mur pour la détacher.

INT. SOUS LONDON EYE

ROSE : Mais je vais te dire ce que je sais. Ecole primaire de Jericho, j'étais la meilleure en gym.

La chaine se détache et Rose s'y accroche.

ROSE : J'ai eu la médaille d'or !

Rose vole au-dessus de la conscience. Elle cogne un des mannequins qui retient le Docteur, le faisant tomber lui et l'Anti-Plastique dans la cuve. Le Centre de la Conscience commence à se tortiller et à crier. Rose atterrit dans les bras forts du Docteur quand elle revient en volant au-dessus de la cuve.

LE DOCTEUR : Et maintenant, des ennuis.

La Conscience commence à exploser et Rose et le Docteur s'éloignent. Le signal de la grande roue s'éteint.

EXT. RUE

Les mannequins dans la rue principale qui attaquaient les gens, s'arrêtent et commencent à tressaillir comme s'ils dansaient. Jackie se couvre la tête avec ses bras.

INT. SOUS LONDON EYE

Rose, le Docteur et Mickey réussissent tous à rejoindre le TARDIS. Rose sourit au Centre de la Conscience avant de rentrer et de fermer la porte. Le Centre de la Conscience commence à mourir. Juste avant que toute la pièce commence à exploser, le TARDIS disparait.

EXT. RUE

Les mannequins tombent par terre, en tressaillant d'abord puis ils s'immobilisent.

EXT. RUELLE

Mickey court hors du TARDIS et se laisse tomber par terre, terrifié. Il reste contre un mur. Rose, cependant, sort tranquillement et appelle sa mère sur son téléphone portable.

EXT. RUE

JACKIE (répondant au téléphone) : Rose ! Rose ! Ne sort pas de la maison, c'est dangereux.

EXT. RUELLE

Rose rit de soulagement d'avoir entendue la voix de Jackie.

EXT. RUE

JACKIE : Oui, il y a des choses, elles nous ont tiré dessus et elles...

EXT. RUELLE

Satisfaite de savoir Jackie vivante, Rose raccroche en souriant.

EXT. RUE

JACKIE : Allo ? Allo ?

EXT. RUELLE

Rose court vers Mickey.

ROSE : Ça va ? Tu as mal quelque part ?

Mickey murmure. Le Docteur reste debout devant le TARDIS.

LE DOCTEUR : Le Centre de Conscience ? (il claque des doigts). Facile.

ROSE (le taquinant) : Vous exagérez un peu, si j'avais pas été là, elle vous aurait tué.

LE DOCTEUR : Oui, en effet. Merci. Et voilà, je suis en vacances. Jusqu'à, j'en sais rien. Si vous veniez avec moi ?

Rose le regarde et met ses mains dans ses poches.

LE DOCTEUR : Mon vaisseau spatial va plus loin qu'un taxi londonien et ça ne coute rien.

MICKEY : Non, c'est un extraterrestre, c'est une chose !

LE DOCTEUR : Il n'est pas invité, lui. Ca vous tente ? Vous pourriez rester ici, passer votre vie à travailler, dormir, manger, ou alors voyager... comme vous voulez.

ROSE : C'est toujours aussi dangereux ?

LE DOCTEUR (il hoche la tête) : Ouais.

Mickey met ses bras autour des jambes de Rose, comme un enfant.

ROSE : Non, je dois rester, il faut que... il faut que je retrouve ma mère, et puis, quelqu'un doit rester pour s'occuper de ce gros bêta.

Petit rire, et une tape sur le dos de Mickey.

LE DOCTEUR : Très bien. A un de ces jours.

Rose le regarde intensément, comme si elle n'avait pas encore décidé. Le Docteur ne la quitte pas des yeux, mais ferme la porte. Rose regarde la porte fermée. Le TARDIS commence à partir et disparait doucement. Rose regarde, perdue dans ses pensées.

ROSE : Allez viens, on s'en va.

Mickey est en état de choc. Il regarde l'endroit où se tenait le TARDIS avant.

ROSE : Viens... Allez...

Elle l'aide à se relever et ils commencent à marcher. Soudain, le bruit du TARDIS se fait entendre à nouveau. Rose et Mickey se retourne et le TARDIS réapparait, le Docteur passe la tête par la porte.

LE DOCTEUR : J'oubliais. Ce vaisseau spatial voyage aussi à travers le temps, bien sûr !

Il sourit et rentre, laissant la porte entrouverte. Rose se tourne vers Mickey.

ROSE : Merci.

MICKEY : Merci pour quoi ?

ROSE : Pour rien justement.

Elle l'embrasse sur la joue et court vers le TARDIS avec un énorme sourire.

 

FIN

Script VO épisode 101 "Rose"

 

EXT. SPACE

Camera pans over the planet Earth and zooms right into London.

INT. ROSE'S BEDROOM

Continue zooming into Rose's alarm clock, which reads 7:30. Rose smacks it to stop it beeping and jumps out of bed.

INT. TYLER'S LIVING ROOM

Rose picks up her bag, gives her mother a peck on the cheek and grabs her keys.

ROSE : Bye !

JACKIE : See you later !

Jackie sips her tea and picks up the phone.

INT. STAIRWELL

Rose runs down the stairs of the block of flats where she lives.

INT. LONDON STREET

Rose jumps off a bus.

INT. HENRICKS, SHOP FLOOR

Rose carries a pile of clothes, looking rather bored.

EXT. TRAFALGAR SQUARE

Presumably in her lunch hour, Rose and Mickey sit next to a fountain, having a laugh, eating, teasing each other and kissing. They get up to leave.

ROSE : Bye !

INT. HENRICKS, SHOP FLOOR

She is shown back in Henricks.

LOUD SPEAKER : This is a customer announcement : The store will be closing in five minutes. Thank you.

Rose is about to leave.

SECURITY GUARD (hands her a package) : Oi !

Rose takes the package looking non- too- happy and enters a lift.

INT. HENRICK'S, BASEMENT

When the lift pings, she alights in the basement.

ROSE : Wilson ? (Goes further down the corridor). Wilson, I've got the lottery money. Wilson ? (Knocks on a door that says "HP Wilson CEO"). You there ? Look, I can't hang about 'cause they're closing the shop. Wilson ! (To herself) : Uhh, come on !

There is a sudden sound further along the corridor. Rose immediately snaps her head in the direction it has come from.

ROSE (CONT'D) : Hello ? Hello, Wilson, it's Rose. Hello ? Wil... Wilson ?

She stops outside a fire door for a moment, and then opens it, and find herself in a room that looks as though it is used for storing shop dummies. She turns the light on and walks further into the room.

ROSE (CONT'D) : Wilson ? Wilson ?

She tries another door at the side. The fire door through which she entered closes abruptly. Shocked, she runs back and shakes the handles, but they will not open. There is small sound from behind her.

ROSE (CONT'D) : Is that someone mucking about ? (Goes back into the room). Who is it ?

Behind her, a dummy slowly turns its head of its own accord. Rose turns around just in time to see it step out of its alcove and towards her. She backs away slowly.

ROSE (CONT'D) : Heh... You got me, very funny.

The dummy says nothing and does not stop advancing. Two more join it.

ROSE (CONT'D) : Right, I've got the joke ! Who's idea was this ? Was it Derek's ?

The dummies still advance. Another comes from behind.

ROSE (CONT'D) : Derek, is it you ?

All of the dummies are now alive. Rose backs up away and trips over a box. She quickly pulls herself up again and backs against a wall. The dummy lifts its arm to strike her. Rose screws her face up ready for the blow, when a hand grabs hers. Rose opens her eyes and snaps her head to look at the owner of the hand.

A MAN, THE DOCTOR : Run !

They run, just in time, through a fire exit. The dummies are in pursuit. The Doctor leads her into a lift.

INT. HENRICKS, LIFT

The doors close on one of the dummy's arms. The Doctor pulls it off and the doors close.

ROSE : You pulled his arm off !

THE DOCTOR : Yep ! (Tosses it to her) : Plastic.

ROSE : Very clever, nice trick ! Who were they then, students ? Is this a student thing or what ?

THE DOCTOR : Why would they be students ?

ROSE : I don't know...

THE DOCTOR : Well, you said it ! Why students ?

ROSE : 'Cause... to get that many people dressed up and being silly... they gotta be students.

The Doctor grins. He likes her.

THE DOCTOR : That makes sense ! Well done.

ROSE : Thanks.

THE DOCTOR : They're not students.

ROSE : Whoever they are, when Wilson finds them, he's gonna call the police.

THE DOCTOR : Who's Wilson ?

ROSE : Chief electrician.

THE DOCTOR : Wilson's dead.

He steps out of the lift. Rose follows him.

INT. HENRICKS, CORRIDOR

ROSE : That's just not funny, that's sick !

THE DOCTOR : Hold on ! (Pushes Rose to the side). Mind your eyes.

He disables the lift with his sonic screwdriver.

ROSE : I've had enough of this now !

The Doctor walks off.

ROSE : Who are you, then ? Who's that lot down there ? I said, who are they ?

THE DOCTOR : They're made of plastic. Living plastic creatures. They're being controlled by a relay device in the roof. Which would be a great big problem if I didn't have this. (Shows her an electronic device). So ! (Opens fire exit for Rose). I'm going to go up there and blow them up, and I might well die in the process. But don't worry about me, no. Go home, go on ! Go and have your lovely beans on toast.

EXT. HENRICKS

Rose goes through the door.

THE DOCTOR (CONT'D) : Don't tell anyone about this, because if you do, you'll get them killed.

He shuts the door. Rose turns away looking slightly bemused. It opens again.

THE DOCTOR (CONT'D) : I'm the Doctor, by the way, what's your name ?

ROSE : Rose.

THE DOCTOR : Nice to meet you, Rose. Run for your life.

He shuts the door again. Rose runs. Outside, nobody knows what is going on. Rose is distracted and nearly gets herself run over by a taxi.

TAXI DRIVER : Watch it !

Rose proceeds to get as far away from the building as possible and looks back just in time to see the top floor blow up. She runs home - past a police box.

INT. TYLER'S LIVING ROOM

News 24 is on the television. Rose is sat on the sofa, watching it.

REPORTER : The whole of Central London has been closed off as police investigate the fire. Earlier reports in the...

The dummy's arm is lying on a chair. Jackie walks in holding a phone to her ear.

JACKIE TYLER : I know, it's on the telly ! It's everywhere ! She's lucky to be alive ! (Hands Rose a mug). Honestly, it's aged her. Skin like an old bible. Walking in now you'd think I was HER daughter ! Oh and here's himself...

Mickey appears in the doorway.

MICKEY SMITH (to Rose) : I've been phoning your mobile, you could've been dead ! It's on the news and everything ! I can't believe that your shop went up !

He hugs her.

ROSE : I'm alright, honestly, I'm fine ! Don't make a fuss.

MICKEY : Well, what happened ?

ROSE : I don't know !

MICKEY : What was it though, what caused it ?

ROSE : I wasn't in the shop, I was outside, I didn't see anything...

JACKIE (walking in) : It's Debbie on the other end, she knows a man from the Mirror. Five hundred quid for an interview !

ROSE : Oh that's brilliant ! Give it here !

She takes the phone and hangs it up.

JACKIE : Well, you've gotta find some way of making money. Your jobs kaput and I'm not bailing you out. (Phone rings again, Jackie answers). Beth ! She's alive ! (Leaves room). I tell ya, sue for compensation ! She was within seconds of death...

MICKEY : What're you drinking ? Tea ?? No, no no, that's no good, that's no good. You're in shock, you need something stronger.

ROSE : Why ?

MICKEY : You deserve a proper drink, you and me, we're going down the pub, my treat. How about it ?

ROSE (smiling) : Is there a match on ?

MICKEY : I'm just thinking about you, babe !

ROSE : There's a match on, ain't there.

MICKEY : Well, that's not the point. We could catch the last five minutes.

ROSE : Go on then. I'm fine, really. Go. Get rid of that...

She gestures to the dummy's arm. Mickey points to his lips. Rose gives him a kiss. He pushes her back onto the chair and they laugh. He gets up to go and Rose puts a leg out to trip him up. Mickey picks up the arm and waves with it.

MICKEY : Buh Bye !

ROSE : Bye !

Mickey pretends to strangle himself with the arm and leaves. Rose shakes her head fondly and turns her attention back to the news.

REPORTER : ... fire then spread throughout the store... there is very little chance of saving the infrastructure...

EXT. POWELL ESTATE

Outside, Mickey tosses the arm into a bin as he walks past it. Zoom into the darkness of the bin...

INT. ROSE'S BEDROOM

...and out onto the red 7:30 on Rose's alarm clock. Rose whacks it to stop it beeping and sits up.

JACKIE (in background) : There's no point in getting up, sweetheart. You've got no job to go to.

Rose flops back on her pillow.

INT. TYLER'S LIVING ROOM

Rose is having breakfast, her mother is talking to her.

JACKIE : There's Finches... You could try them. They've always got jobs.

ROSE : Oh, great. The butchers.

JACKIE : Well it might do you good ! That shop was giving you airs and graces. And I'm not joking about getting compensation. You've had genuine shock and trauma ! Arianna got two thousand quid off the council just because the old man behind the desk said she looked Greek ! I know she IS Greek, but that's not the point, it's a valid claim.

Rose hears a rattling and stands up.

ROSE : Mum, you're such a liar, I told you to nail that cat flap down. We're going to get strays !

JACKIE : I did it weeks back !

ROSE : No, you thought about it !

Rose discovers that the screws have fallen out onto the floor. The cat flap moves violently. Rose leaps backwards, then comes back again and pokes the cat flap open gingerly. The Doctor's face is right outside it. Rose gasps and opens the door.

THE DOCTOR : What're you doing here ?

ROSE : I live here.

THE DOCTOR : Well, what do you do that for ?

ROSE : Because I do ! And I'm only at home because someone blew up my job.

The Doctor gets out his sonic screwdriver.

THE DOCTOR : Must've got the wrong signal. You're not plastic, are you ? (Knocks on Rose's forehead). No, bonehead. Bye, then !

He makes to go, but Rose pulls him back inside.

ROSE : You, inside. Right now.

She shuts the door.

JACKIE : Who is it ?

INT. JACKIE'S BEDROOM

Rose pokes her head into Jackie's bedroom.

ROSE : It's about last night, he's part of the inquiry. Give us 10 minutes.

JACKIE : She deserves compensation.

THE DOCTOR : Huh, we're talking millions.

The Doctor leans against the doorframe, waiting for Rose to come back. Jackie looks at him for a moment and stands up, flirtatiously.

JACKIE : I'm in my dressing gown.

THE DOCTOR : Yes, you are.

JACKIE : There's a strange man in my bedroom.

THE DOCTOR : Yes, there is.

JACKIE : Well, anything could happen.

THE DOCTOR : No.

The Doctor walks off. Jackie pulls a face at his back.

INT. TYLER'S LIVING ROOM

ROSE : Don't mind the mess. Do you want a coffee ?

THE DOCTOR : Might as well, thanks ! Just milk.

Rose goes into the kitchen and starts making coffee.

INT. TYLER'S KITCHEN

ROSE : We should go to the police. Seriously. Both of us.

INT. TYLER'S LIVING ROOM

The Doctor picks up a gossip magazine.

THE DOCTOR : That won't last, he's gay and she's an alien.

INT. TYLER'S KITCHEN

ROSE : I'm not blaming you, even if it was just some sort of joke that went wrong.

INT. TYLER'S LIVING ROOM

The Doctor picks up a book and flicks through it.

THE DOCTOR : Sad ending.

INT. TYLER'S KITCHEN

ROSE : They said on the news they'd found a body.

INT. TYLER'S LIVING ROOM

The Doctor picks up an envelope and reads it.

THE DOCTOR : Rose Tyler. (Looks in mirror). Ahh, could've been worse ! (Prods his large ears). Look at me' ears.

INT. TYLER'S KITCHEN

ROSE : All the same, he was nice. Nice bloke.

INT. TYLER'S LIVING ROOM

The Doctor shuffles a pack of cards.

THE DOCTOR : Luck be a lady !

INT. TYLER'S KITCHEN

ROSE : Well anyway if we are going to go to the police, I want to know what I'm saying.

INT. TYLER'S LIVING ROOM

The Doctor shuffles the cards again and manages to make them all go flying.

INT. TYLER'S KITCHEN

ROSE (CONT'D) : I want you to explain everything.

INT. TYLER'S LIVING ROOM

THE DOCTOR (of the cards) : Maybe not. (Hears scuffling from behind sofa). What's that then ? You got a cat ?

INT. TYLER'S KITCHEN

ROSE : No...

INT. TYLER'S LIVING ROOM

The Doctor leans behind the sofa and the dummy's arm leaps out and grabs him by the neck.

ROSE (CONT'D) (wandering in with coffee) : We did have, but there's these strays, they come in off the estate...

Behind her, the Doctor is being strangled viciously by the hand while he tries vainly to fight it off. She does not quite seem to register that the Doctor is being harassed by a rubber hand.

ROSE (CONT'D) : I told Mickey to chuck that out... (She puts the coffee down on the table). Honestly, give a man a plastic hand... anyway, I don't even know your name, Doctor... what was it ?

The Doctor throws the hand off and it flies across the room attaching itself to Rose's face. She screams and the Doctor leaps up and tries to pull it off.

INT. JACKIE'S BEDROOM

Jackie is drying her hair, completely oblivious.

INT. TYLER'S LIVING ROOM

The Doctor and Rose crash onto the coffee table, breaking it, and roll onto the floor. The Doctor pushes her back onto the sofa and gets out his sonic screwdriver, disabling the hand.

THE DOCTOR : It's alright, I've stopped it. There you go, you see ? (Tosses it to her). 'Armless.

ROSE : Do you think ?

She uses it to whack him on the shoulder.

THE DOCTOR : Ow !

INT. STAIRWELL

The Doctor is running down the stairs, Rose hot on his tail.

ROSE : Hold on a minute, you can't just go swanning off.

THE DOCTOR : Yes I can. Here I am, this is me, swanning off. See ya !

ROSE : That arm was moving, it tried to kill me !

THE DOCTOR : Ten out of ten for observation.

ROSE : You can't just walk away, that's not fair ! You've got to tell me what's going on.

THE DOCTOR : No I don't.

They reach the bottom of the stairs, go through the doors.

EXT. POWELL ESTATE

ROSE : Alright then. I'll go to the police. I'll tell everyone. You said, if I did that, I'd get people killed. So, your choice. Tell me, or I'll start talking.

THE DOCTOR : Is that supposed to sound tough ?

ROSE : Sort of.

THE DOCTOR : Doesn't work.

ROSE : Who are you ?

THE DOCTOR : I told you ! The Doctor.

ROSE : Yeah. But Doctor what ?

THE DOCTOR : Just the Doctor.

ROSE : The Doctor.

THE DOCTOR : Hello !

ROSE : Is that supposed to sound impressive ?

THE DOCTOR : Sort of.

ROSE : Come on. You can tell me. I've seen enough. Are you the police ?

THE DOCTOR : No. I was just passing through. I'm a long way from home.

ROSE : But what have I done wrong ? How comes those plastic things keep coming after me ?

THE DOCTOR : Oh ! Suddenly the entire world revolves around you ! You were just an accident, you got in the way, that's all.

ROSE : It tried to kill me !

THE DOCTOR : It was after me, not you ! Last night, in the shop, I was there, you blundered it. Almost ruined the whole thing. This morning, I was tracking it down, it was tracking me down... the only reason it fixed on you is that you met me.

ROSE : So, what you're saying is, the entire world revolves around you.

THE DOCTOR : Sort of, yeah.

ROSE : You're full of it !

THE DOCTOR : Sort of, yeah.

ROSE : But, all this plastic stuff, who else knows about it ?

THE DOCTOR : No one.

ROSE : What, you're on your own ?

THE DOCTOR : Well, who else is there ? I mean, you lot, all you do is eat chips, go to bed, and watch telly ! When all the time, underneath you, there's a war going on !

Rose takes the arm off him.

ROSE : Okay, start from the beginning.

EXT. ROAD

ROSE : If you're gonna go with this living plastic, and I don't even believe that, but if we do... how did you kill it ?

THE DOCTOR : The thing controlling it projects life into the arm. I cut off the signal, dead.

ROSE : So that's radio control ?

THE DOCTOR : Thought control. (Silence) Are you alright ?

ROSE : Yeah. So, who's controlling it, then ?

THE DOCTOR : Long story.

ROSE : But what's it all for ? I mean, shop window dummies... what's that about ? Is someone trying to take over Britain's shops ?

They laugh.

THE DOCTOR : No.

ROSE : I know.

THE DOCTOR : It's not a price war. (Laugh again. Suddenly serious). They want to overthrow the human race and destroy you. Do you believe me ?

ROSE : No.

THE DOCTOR : But you're still listening.

She stops. The Doctor walks on.

ROSE : Really though, Doctor. Tell me. Who are you ?

THE DOCTOR (stops) : Do you know like we were saying ? About the Earth revolving ? (Walks back to her). It's like when you were a kid. The first time they tell you the world's turning and you just can't quite believe it because everything looks like it's standing still. I can feel it. (Takes her hand). The turn of the Earth. The ground beneath our feet is spinning at a thousand miles an hour, and the entire planet is hurtling around the sun at sixty-seven thousand miles an hour, and I can feel it. We're falling through space, you and me. Clinging to the skin of this tiny little world, and if we let go... (Lets go of her hand). That's who I am. Now, forget me, Rose Tyler. (Takes the arm, waves it in her face). Go home.

He walks away. Rose watches his retreating back and then starts to walk herself. The Doctor steps into a police box. Rose hears the sound of the TARDIS departing. She runs back as fast as she can. The police box is gone. She shields her eyes from the sun, looks around her, then walks away again.

INT. MICKEY'S FLAT

Mickey lets Rose in.

MICKEY : Yahey, there's my woman ! (Slaps her bum). Kit off !

ROSE : Shut up. (He gives her a kiss). Mwah !

MICKEY : Coffee ?

ROSE : Yeah, only if you wash the mug. And I don't mean rinse, I mean wash. Can I use your computer ?

MICKEY : Yeah. Any excuse to get in the bedroom.

Mickey goes into the kitchen. Rose closes the door of his bedroom behind her.

MICKEY : Don't read my emails !

INT. MICKEY'S BEDROOM

Rose turns on the computer and types "Doctor" into a search engine. No relevant results are found. She types in "Doctor Living Plastic". Still nothing. She types "Doctor Blue Box". The first result reads "Doctor Who - do you know this man ? Contact Clive here..." She clicks on it and a webpage with a blurry photograph of the Doctor and the words "Have you seen this man ? Contact Clive" are presented to her. She clicks "Contact Clive".

EXT. CLIVE'S HOUSE

Mickey and Rose are sitting in the car.

ROSE : You're not coming in ! He's safe, he's got a wife and kids.

MICKEY : Yeah but who told you that ? He did. That's exactly what an Internet lunatic murderer would say.

Rose gets out of the car anyway, grinning. Mickey doesn't look too happy, and gives a man putting out his rubbish the evils. Rose knocks on the door of a house and it is answered by a boy of about 11.

ROSE : Uh, hello, I've come to see Clive ? We've been emailing.

CLIVE'S SON : Dad ! It's one of your nutters !

Clive appears.

CLIVE : Sorry. Hello. You must be Rose. I'm Clive. Obviously !

ROSE : I better tell you now, my boyfriend's waiting in the car, just in case you're going to kill me !

They laugh.

CLIVE : No, good point. No murders.

He waves to Mickey who nods, still distrustful.

CAROLINE : Who is it ?

CLIVE : Oh it's something to do with the Doctor ! She's been reading the website. Please come through, I'm in the shed.

Clive's wife, Caroline, comes down the stairs carrying a washing basket.

CAROLINE : She ? She read a website about the Doctor ? She's a she ?

She smiles ironically and shuts the door. Mickey looks suspicious.

INT. CLIVE'S SHED

Clive is showing Rose around the shed, which is a sort of shrine to the Doctor.

CLIVE : A lot of this stuff's quite sensitive, I couldn't just send it to you. People might intercept it, if you know what I mean. If you dig deep enough - keep a lively mind - this Doctor keeps cropping up all over the place. Political diaries, conspiracy theories. Even ghost stories. No first name, no last name. Just "The Doctor". Always The Doctor. And the title seems to have been passed down from father to son, it appears to be an inheritance. That's your Doctor there, isn't it ?

He points to a photo of the Doctor on a computer screen behind them.

ROSE : Yeah.

CLIVE : I tracked it down to the Washington public archive last year. The online photo's enhanced, but if we look at the original...

He shows Rose some photographs of the Doctor standing in a crowd at the time and place of the assassination of JFK.

CLIVE : November the 22nd, 1963. The assassination of President Kennedy.

ROSE : Must be his father...

CLIVE : Going further back... April 1912. (Brings over a photo album). This is a photo of the Daniels family, Southampton. And friend. (Points to the Doctor, standing with them). This was taken the day before they were due to sail off for the New World. On the Titanic. And for some unknown reason, they cancelled the trip and survived. And... (Shows her a sketch). 1883. Another Doctor. And look - the same lineage. He's identical. This one washed up on the coast of Sumatra on the very day Krakatoa exploded. The Doctor is a legend woven throughout history. When disaster comes, he's there. He has a storm in his wake. And he has one constant companion.

ROSE : Who's that ?

CLIVE : Death.

EXT. CLIVE'S HOUSE

Mickey is still waiting outside in his car. He looks around as a bin starts to shuffle its way towards him.

INT. CLIVE'S SHED

CLIVE (CONT'D) : If the Doctor's back... if you've seen him, Rose... then one thing's for certain, we're all in danger.

EXT. CLIVE'S HOUSE

Mickey looks at the bin again, but it is stationary. A few seconds later, it starts moving again. He gets out of the car and walks to the bin, looking around it to see what is moving it. Seeing nothing, he places both hands on the lid and opens it dramatically.

MICKEY : Come on then !

The bin is empty.

INT. CLIVE'S SHED

CLIVE : If he's singled you out... If the Doctor's making house calls... then God help you.

EXT. CLIVE'S HOUSE

Mickey shuts the bin, confused. He tries to walk away but his hands are stuck to the bin. When he tries to pull away, the bin stretches and won't let him. Eventually, the bin opens its lid and pulls him in backwards, shutting with a satisfied burp.

INT. CLIVE'S SHED

ROSE : Who is he ? Who do you think he is ?

CLIVE : I think he's the same man. I think he's immortal. I think he's an alien from another world.

EXT. CLIVE'S HOUSE

Rose comes back to the car, talking before she's even got in.

ROSE : Alright ! He's a nutter ! Off his head ! COMPLETE online conspiracy freak. You win ! Oof.

She gets into the car. The person sitting at the wheel is obviously not Mickey, but a plastic replica of him. Rose seems not to notice.

ROSE : What're we going to do tonight ? I fancy a pizza.

MICKEY : Pizzaaa ! P-p-p-pizza !

ROSE : ...or a Chinese...

MICKEY : Pizza !

They drive off in a wobbly line.

INT. RESTAURANT

Rose and Mickey sit at a table for two in a restaurant.

ROSE : Do you think I should try the hospital ? Suki said they had a few jobs going in the canteen. That's it then... dishing out chips... I could do A Levels...

"Mickey" stares at her, grinning.

ROSE (CONT'D) : I dunno. It's all Jimmy Stone's fault. I only left school because of him, and look where he ended up. What do you think ?

PLASTIC MICKEY : So, where did you meet this Doctor ?

ROSE : I'm sorry, wasn't I talking about me for a second ?

PLASTIC MICKEY : Because, I reckon it started back at the shop, am I right ? Is he something to do with that ?

ROSE : No...

PLASTIC MICKEY : Come on.

ROSE : Sort of.

PLASTIC MICKEY : What was he doing there ?

ROSE : I'm not going on about him, Mickey, I'm not, because, I know it sounds daft but... I don't think he's safe. I think he's dangerous.

PLASTIC MICKEY : But you can trust me sweetheart ! (In quick succession). Babe, sugar, darling, sugar.

Rose looks confused.

PLASTIC MICKEY (CONT'D) : You can tell me anything. Tell me about the Doctor and what he's planning, and I can help you, Rose. Because that's all I really wanna do, sweetheart, babe, sugar, sweetheart.

ROSE : What're you doing that for ?

A Waiter approaches the table.

WAITER : Your champagne.

PLASTIC MICKEY : We didn't order any champagne. (Grabs Rose's hand). Where's the Doctor ?

The Waiter has simply moved to the other side of the table and holds the bottle out to Rose.

WAITER : Ma'am. Your champagne.

ROSE : It's not ours... Mickey, what is it ? What's wrong ?

MICKEY : I need to find out how much you know, so where is he ?

WAITER : Doesn't anybody want this champagne ?

Plastic Mickey, exasperated, raises his eyes to the waiter for the first time.

PLASTIC MICKEY : Look, we didn't order i... (The Waiter is in fact the Doctor). Ah. Gotcha.

The Doctor shakes the bottle.

THE DOCTOR : Don't mind me. I'm just toasting the happy couple. On the house !

The cork pops out and hits Mickey squarely on the forehead. His forehead absorbs the cork and he spits it out of his mouth. It is finally revealed to Rose that Mickey has in fact been replaced with an Auton.

PLASTIC MICKEY : Anyway. (His hands turn into clubs and he smashes the table in. Rose screams and runs out of the way. The Doctor grabs the Auton's head and pulls it off). Don't think that's gonna stop me.

A couple at a nearby table scream, but the Doctor grins. Rose presses the fire bell.

ROSE : Everyone out ! Out now !

Everyone runs for the exit. The Auton stays inside, blindly smashing tables with his club-hands.

ROSE (CONT'D) : Get out ! Get out ! Get out !

Rose and the Doctor run through the kitchen and out of a back exit.

EXT. BACK YARD

With the Auton in hot pursuit. The Doctor locks a metal door with his sonic screwdriver while Rose tries desperately to find an escape out of the yard they are in. She bangs desperately at some locked gates.

ROSE : Open the gate ! Use that tube thing, come on !

THE DOCTOR : What, this ? This is a sonic screwdriver.

ROSE : Use it !

THE DOCTOR : Nah. Tell ya what, let's go in here.

He approaches a police box in the middle of the yard and unlocks it. The Auton is beginning to make dents in the door from the other side. Rose runs to look at it.

ROSE : We can't hide inside a wooden box ! (Runs to the gate and rattles the chains). It's gonna get us ! Doctor !

She runs into the police box.

INT. TARDIS

Rose slams the door behind her, takes a few steps in, looks around, then runs straight back out again.

EXT. BACK YARD

She walks once around the police box and arrives back at the front again. The Auton finally makes a hole in the door, so she runs back into the police box.

INT. TARDIS

ROSE : It's gonna follow us !

THE DOCTOR : The assembled hoards of Genghis Khan couldn't get through that door, and believe me, they've tried. Now, shut up a minute.

Rose stands trembling near the door of the TARDIS, looking around at how huge it is compared with the outside. The Doctor is wiring up the head of the Auton.

THE DOCTOR (CONT'D) : You see, the arm is too simple, but the head's perfect.

Rose still looks overwhelmed.

THE DOCTOR (CONT'D) : I can use it to trace the signal back to the original source. Right. (Turns to Rose, gives her his full attention). Where do you want to start ?

ROSE : Um... the inside's bigger than the outside ?

THE DOCTOR : Yes.

ROSE : It's alien.

THE DOCTOR : Yup.

ROSE : Are you alien ?

THE DOCTOR : Yes. (Rose stares). Is that alright ?

ROSE (quickly) : Yeah.

THE DOCTOR : It's called the TARDIS, this thing. T-A-R-D-I-S, that's Time And Relative Dimension In Space. (A small sob from Rose). That's okay. Culture shock. Happens to the best of us.

ROSE : Did they kill him ? Mickey ? Did they kill Mickey ? Is he dead ?

THE DOCTOR : Oh... didn't think of that.

ROSE : He's my boyfriend. You pulled off his head.They copied him and you didn't even think ? And now you're just going to let him melt ?!

THE DOCTOR : Melt ? (Turns around in time to see "Mickey's head melting with a bubbling noise). Oh, no, no, no, no, no, NO !

He starts running frantically around the console, pressing buttons and pulling levers.

ROSE : What're you doing ?!

THE DOCTOR : Reviving the signal, it's fading ! Wait I've got it... (Looks at screen). No, No, No, No, No, No, NO ! (The TARDIS shakes as the engines move). Almost there ! Almost there ! Here we go !

The engines stop and the Doctor runs out the the TARDIS doors without another word.

ROSE : You can't go out there, it's not safe !

She follows him outside.

EXT. THAMES EMBANKMENT, OPPOSITE LONDON EYE

THE DOCTOR : I lost the signal, I got so close.

Rose hops out of the TARDIS, looking confused again.

ROSE : We've moved ! Does it fly ?

THE DOCTOR : Disappears there, reappears here, you wouldn't understand.

ROSE : But if we're somewhere else, what about that headless thing ? It's still on the loose.

THE DOCTOR : It melted with the head, are you going to witter on all night ?

ROSE : I'll have to tell his mother...

The Doctor looks at her questioningly.

ROSE : Mickey ! I'll have to tell his mother he's dead, and you just went and forgot him, again !

The Doctor rolls his eyes, unconcerned.

ROSE : You were right, you ARE alien.

She turns to walk away.

THE DOCTOR : Look, if I did forget some kid called Mickey...

ROSE : Yeah, he's not a kid.

THE DOCTOR : It's because I'm trying to save the life of every stupid ape blundering on top of this planet, alright ?

ROSE : Alright !

THE DOCTOR : Yes ! It is !

Rose shakes her head disbelievingly.

ROSE : If you are an alien, then how comes you sound like you're from the North ?

THE DOCTOR : Lots of planets have a North.

He folds his arms indignantly and looks away.

ROSE : What's a police public call box ?

THE DOCTOR : It's a telephone box from the 1950s. (Pats the TARDIS fondly, grinning). It's a disguise.

Rose smiles and shakes her head.

ROSE : Okay. And this living plastic, what's it got against us ?

THE DOCTOR : Nothing, it loves you. You've got such a good planet. Lots of smoke and oil, plenty of toxins and dioxins in the air... perfect. Just what the Nestene Consciousness needs. It's food stock was destroyed in the war, all its protein plants rotted, so Earth... dinner !

ROSE : Any way of stopping it ?

Grinning, the Doctor produces a tube of blue liquid from his jacket.

THE DOCTOR : Anti-plastic !

ROSE : Anti-plastic...

THE DOCTOR : Anti-plastic ! But first I've got to find it. How can you hide something that big in a city this small ?

ROSE : Hold on... hide what ?

THE DOCTOR : The transmitter. The Consciousness is controlling every single piece of plastic so it needs a transmitter to boost the signal.

ROSE : What's it look like ?

THE DOCTOR : Like a transmitter. Round and massive, slap bang in the middle of London.

He paces around, agitated, looking around for a clue.

THE DOCTOR (CONT'D) : A huge circular metal structure... like a dish...

He stands facing Rose, his back to the railings of the bridge. Behind him, the London Eye looms 450 foot above them, but he doesn't seem to register.

THE DOCTOR (CONT'D) : ...like a wheel. Close to where we're standing. Must be completely invisible.

Rose considers the Eye behind him.

THE DOCTOR (CONT'D) : What ?

Rose nods towards the Eye. The Doctor turns around, then back to her, completely nonplussed.

THE DOCTOR (CONT'D) : What ?

Rose shakes her head, looking at the Eye still. He turns around but still fails to make the connection.

THE DOCTOR (CONT'D) : What is it ? What ?

Rose simply carries on staring at it. The Doctor turns around again and finally, it clicks.

THE DOCTOR (CONT'D) : Oh... fantastic !

He grins inanely and runs off.

EXT. LONDON BRIDGE

Hand in hand, the Doctor and Rose run across London Bridge towards the Eye.

EXT. LONDON EYE

They come to a halt at the foot of the Eye.

THE DOCTOR : Think of it. Plastic, all over the world. Every artificial thing waiting to come alive. The shop window dummies, the phones, the wires, the cables...

ROSE : The breast implants...

THE DOCTOR : Still, we've found the transmitter. The Consciousness must be somewhere underneath.

Rose runs off and finds the entrance to a manhole at the foot of the wall she is looking over.

ROSE : What about down here ?

The Doctor runs to join her.

THE DOCTOR : Looks good to me.

They run down the stairs to the manhole. The Doctor takes the lid off it, and red light and smoke pours out. They both climb down the ladder underground.

INT. UNDERNEATH LONDON EYE

The Doctor opens the door to another chamber and they go down some steps. The Doctor points to a huge, orange, wobbling mass in the middle of the chamber.

THE DOCTOR : The Nestene Consciousness, that's it, inside the vat. A living, plastic creature.

ROSE : Well, then. Tip in your anti-plastic and let's go.

THE DOCTOR : I'm not here to kill it. I've got to give it a chance.

They go down some more steps. The Doctor leans over the railings and addresses the Consciouness.

THE DOCTOR : I seek audience with the Nestene Consciousness under peaceful contract. According to convention 15 of the Shadow Proclamation.

The Consciouness flobbles around a bit.

THE DOCTOR (CONT'D) : Thank you. That I might have permission to approach.

Meanwhile, as Rose paces around in the background, she spots Mickey and runs to him. The Doctor rolls his eyes.

ROSE : Oh, my God ! Mickey ! It's okay ! It's alright !

She squats down next to him.

MICKEY : That thing down there, the liquid, Rose, it can talk !

ROSE : You're stinking ! Doctor, they kept him alive !

THE DOCTOR : Yeah, that was always a possibility. Keep him alive to maintain the copy.

ROSE : You knew that and you never said ?

THE DOCTOR : Can we keep the domestics outside, thank you ?

Rose helps Mickey to his feet. The Doctor approaches the Consciousness.

THE DOCTOR (CONT'D) : Am I addressing the Consciousness ? Thank you. If I might observe, you infiltrated this civilization by means of warped, shunt technology. So, may I suggest, with the greatest respect, that you shunt off ?

The plastic globbers in what appears to be a negative manner.

THE DOCTOR (CONT'D) : Oh don't give me that, it's an invasion ! Plain and simple ! Don't talk about constitutional rights !

The plastic rears what would appear to be its head angrily.

THE DOCTOR (CONT'D) : I... am... talking ! This planet is just starting. These stupid little people have only just learnt how to walk, but they're capable of so much more. I'm asking you on their behalf - please, just go.

Two Autons approach the Doctor from behind.

ROSE : Doctor !

The Autons grab him. One of them takes the anti-plastic out of his jacket pocket.

THE DOCTOR : That was just insurance ! I wasn't going to USE it.

The plastic globbers angrily.

THE DOCTOR (CONT'D) : I was not attacking you. I'm here to help. I'm not your enemy. I swear, I'm not... what do you mean ?

Doors above him open to reveal the TARDIS.

THE DOCTOR (CONT'D) : Oh, oh no, honestly, no ! Yes, that's my ship.

The plastic roars.

THE DOCTOR (CONT'D) : That's not true. I should know, I was there. I fought in the war. It wasn't my fault ! I couldn't save your world ! I couldn't save any of them !

ROSE : What's it doing ?!

THE DOCTOR : It's the TARDIS ! The Nestene has identified its superior technology. It's terrified ! It's going to the final base. It's starting the invasion ! Get out, Rose ! Just leg it ! Now !

Rose dials a number on her mobile.

ROSE : Mum ?!

EXT. TOWN CENTRE

Jackie is going down the steps of a police station.

JACKIE : Oh, there you are, I was just gonna phone. You can get compensation. I said so. I've got this document thing off the police - don't thank me !

INT. UNDERNEATH LONDON EYE

ROSE : Where are you, mum ?

EXT. TOWN CENTRE

JACKIE : I'm in town !

INT. UNDERNEATH LONDON EYE

ROSE : Go home ! Just go home, right now !

EXT. TOWN CENTRE

JACKIE : Darling, you're breaking up, look, I'm just going to do a bit of late night shopping. I'll see you later. Tara !

She hangs up.

INT. UNDERNEATH LONDON EYE

ROSE : Mum ?! Mum !

EXT. TOWN CENTRE

Jackie heads into the Queens Arcade shopping centre.

INT. UNDERNEATH LONDON EYE

The Consciousness sends out a signal.

THE DOCTOR : It's the activation signal ! It's transmitting !

EXT. LONDON EYE

The electric blue signal shoots around the Eye.

INT. UNDERNEATH LONDON EYE

ROSE : The end of the world...

EXT. LONDON EYE

The activation signal transmits from the London Eye.

INT. QUEEN'S ARCADE

Clive is in the shopping centre, talking to his wife.

CLIVE : There's no point creating a spreadsheet if you're going to spend summer money in winter months.

Caroline gasps as she walks past a shop window and the dummy taps the glass.

CAROLINE : Oh my God ! I thought they were dummies ! I nearly had a heart-attack !

They look around and all the dummies are doing the same. Clive's wife smiles appreciatively... until they punch their way through the glass and step out of the windows. Jackie is coming down an escalator and looks in disbelief at the dummies walking around.

CLIVE : It's true. Everything I read, all the stories ! It's all true !

A dummy turns towards him. Its hand comes off and reveals a gun, which shoots him. Clive's wife and son scream.

INT. UNDERNEATH LONDON EYE

The Doctor is still being held hostage.

THE DOCTOR : Get out, Rose ! Just get out ! Run !

Part of the ceiling falls in.

ROSE : The stairs have gone !

Rose and Mickey try desperately to get into the TARDIS.

ROSE (CONT'D) : I haven't got the key !

MICKEY : We're gonna die !

INT. QUEEN'S ARCADE

The shopping centre is in chaos. Jackie stands at the bottom of the escalator looking confused for a few seconds, then screams and runs, dropping her shopping bag.

INT. UNDERNEATH LONDON EYE

Mickey and Rose are still cowering at the door of the TARDIS.

EXT. STREET

Outside, Jackie finds that there is just as much chaos outside the shopping centre as there is inside. An army of dummies come out of the doors. Jackie runs down the road and ducks behind a car outside a wedding shop. The dummies in the window punch through the glass. Jackie screams.

INT. UNDERNEATH LONDON EYE

Rose watches the Doctor struggle to get to the anti-plastic, then seems to reach some kind of decision. She stands up.

MICKEY : Just leave him !

EXT. STREET

The wedding dummies advance dangerously on Jackie. All three hold their arms out ready to shoot.

INT. UNDERNEATH LONDON EYE

Rose takes action.

MICKEY (CONT'D) : There's nothing you can do !

Rose picks up an axe.

ROSE : I've got no A Levels.

EXT. STREET

The dummies raise their guns.

INT. UNDERNEATH LONDON EYE

ROSE (CONT'D) : No job...

EXT. STREET

The hands open to reveal the space where the bullets can be released.

INT. UNDERNEATH LONDON EYE

ROSE (CONT'D) : No future.

EXT. STREET

Jackie cowers. Rose hacks at a chain on the wall, trying to release it.

INT. UNDERNEATH LONDON EYE

ROSE (CONT'D) : But I tell you what I have got. Jericho Street Junior School under 7s gymnastic team.

The chain comes loose and Rose grabs onto it.

ROSE (CONT'D) : I got the bronze !

Rose swings across the gap over the Consciousness. She kicks the Autons holding the Doctor hostage into the Nestene, anti-plastic and all. The Consciousness starts to writhe and scream. Rose lands safely in the Doctor's arms at the other side of the gap.

THE DOCTOR : Now we're in trouble.

The Consciousness starts to explode as Rose and the Doctor run off. The signal from the Eye is cut off.

EXT. STREET

The Autons in the high street that were previously attacking people, stop, and start to twitch as if they are doing some kind of dance. Jackie uncovers her eyes warily.

INT. UNDERNEATH LONDON EYE

Rose, the Doctor and Mickey all manage to reach the TARDIS. Rose grins at the Consciousness before she goes in and closes the door, as it starts to die. Just before the whole chamber goes up in flames, the TARDIS disappears.

EXT. STREET

The dummies all fall to the ground, twitching at first, but dead.

EXT. ALLEYWAY

Mickey runs backwards out of the TARDIS and falls over, looking terrified. He backs against a wall. Rose, however, steps out and rings her mother on her mobile.

EXT. STREET

JACKIE (answers phone) : Rose ! Rose ! Don't go out of the house, it's not safe !

EXT. ALLEYWAY

Rose laughs in relief to hear Jackie's voice.

EXT. STREET

JACKIE (CONT'D) : There were all of these things ! And they were shooting ! And they...

EXT. ALLEYWAY

Satisfied that Jackie is alive, Rose hangs up on her, smiling to herself.

EXT. STREET

JACKIE (CONT'D) : Hello ? Hello ?

EXT. ALLEYWAY

Rose runs over to Mickey.

ROSE : A fat lot of good you were !

Mickey whimpers. The Doctor stands in the doorway of the TARDIS.

THE DOCTOR : Nestene Consciousness ? (Clicks fingers). Easy.

ROSE (teasingly) : You were useless in there. You'd be dead if it wasn't for me.

THE DOCTOR : Yes, I would. Thank you. Right then ! I'll be off ! Unless, uh... I don't know... you could come with me.

Rose looks at him and puts her hands in her pockets.

THE DOCTOR (CONT'D) : This box isn't just a London hopper, you know, it goes anywhere in the universe free of charge.

MICKEY : Don't ! He's an alien ! He's a thing !

THE DOCTOR : He's NOT invited. What do you think ? You could stay here and fill your life with work and food and sleep, or you could go, uh... anywhere.

ROSE : Is it always this dangerous ?

THE DOCTOR (nods) : Yeah.

Mickey puts his arms around Rose's legs like a little child.

ROSE : Yeah, I can't... I've um... gotta go and find my mum and um... someone's gotta look after this stupid lump... (Small laugh, pats Mickey on the back). So...

THE DOCTOR : Okay. See you around.

Rose looks at him intensely, as if she still hasn't really made up her mind. The Doctor does not take his eyes off her, but closes the door. Rose looks at the closed door. The engines of the TARDIS rev up, and it slowly disappears. Rose stares at the space where it was, lost in thought.

ROSE : Come on, let's go.

Mickey is in absolute shock, staring at the empty space where the TARDIS stood.

ROSE (CONT'D) : C'mon... come on...

She helps him to his feet and they begin to walk away. However, the sound of the engines is heard again. Rose and Mickey spin around. The TARDIS reappears. The Doctor pops his head out.

THE DOCTOR : By the way... Did I mention, it also travels in time ?

He grins and goes back in, leaving the door ajar. Rose turns to Mickey.

ROSE : Thanks.

MICKEY : Thanks for what ?

ROSE : Exactly.

She kisses his cheek and runs into the TARDIS with a broad smile on her face.

 

END

Kikavu ?

Au total, 83 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

apollox31 
06.04.2018 vers 21h

stephane25 
09.02.2018 vers 16h

jujume80 
22.01.2018 vers 14h

SandyD 
20.12.2017 vers 17h

ellielove 
28.10.2017 vers 22h

Solange 
19.09.2017 vers 12h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Bannière de l'animation HypnoTrésor

Ne manque pas...
Activité récente

Photo du mois
Aujourd'hui à 01:14

Survivor
Aujourd'hui à 01:13

Sondages
04.07.2018

Volontariat
30.06.2018

Les Docteurs
Hier à 22:40

2.04 Acteurs/persos
Hier à 15:52

Actualités
Premier trailer de la saison 11!

Premier trailer de la saison 11!
Il est arrivé, il est là! Comme prévu, il est livré le dernier jour de la Coupe du Monde, telle une...

Deux Docteurs rejoignent les Muppets sur scène

Deux Docteurs rejoignent les Muppets sur scène
Pour la première fois, le spectacle musical "The Muppets show" quitte les Etats-Unis pour deux jours...

Un nouveau film victorien pour Peter Capaldi

Un nouveau film victorien pour Peter Capaldi
Les vacances de Peter Capaldi n'auront pas duré: l'ancien Docteur est présent à l'affiche du drame...

Arthur Darvill rejoint la LFCC

Arthur Darvill rejoint la LFCC
Arthur Darvill sera présent le 29 juillet prochain à la London Film Comic Con 2018, un évènement...

Emmy Awards: The crown nominé

Emmy Awards: The crown nominé
Le 17 septembre prochain auront lieu à Los Angeles les Primetime Emmy Awards, diffusés une nouvelle...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Après tout ce temps, il y a quand même des lieux qu'on sait qu'il faut éviter.. Dans quel endroit ne partiriez-vous JAMAIS en vacances ?

Total : 22 votes
Tous les sondages

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

juju93, Hier à 16:08

Et toujours le tournoi de chant : 10 petits votes seulement pour le 3ème quart de finale... Avant ou après le foot, un petit clic...

Flora12, Hier à 16:42

Un nouveau sondage est disponible sur le quartier de Sanctuary, à vos votes !

choup37, Hier à 21:19

Le premier trailer de la saison 11 de Doctor Who est sorti! On vous attend sur le quartier pour le commenter!

Flora12, Hier à 21:23

Le quartier Revenge souhaiterai lancer des Episodes Virtuels, Un sondage est là pour recueillir vos avis, n'hésitez pas à y faire une tour.

serieserie, Aujourd'hui à 09:20

Plus que 3 jours pour le concours d'OS CPD! On vous attend!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site