427 fans | Vote

#114 : L'invasion de Noël

Le TARDIS ramène Rose et un Docteur comateux à Londres la veille de Noël. Pendant que Jackie et Mickey tentent d'aider Rose à guérir le Docteur, de mystérieux Père Noel envahissent la ville.. 

Behind the scenes

Cet épisode est précédé d'un mini-épisode spécial, Born Again, qui fait la transition entre le final de la saison 1 et cet épisode de Noel.

Popularité


4.1 - 10 votes

Titre VO
The Christmas Invasion

Titre VF
L'invasion de Noël

Première diffusion
25.12.2005

Première diffusion en France
25.12.2006

Vidéos

Doctor Who: Series 2 - Christmas Invasion Clip 1

Doctor Who: Series 2 - Christmas Invasion Clip 1

  

Bande-annonce

Bande-annonce

  

Photos promo

Pères Noel- L'invasion de Noël

Pères Noel- L'invasion de Noël

Mickey est prisonnier des Sycorax- L'invasion de Noël

Mickey est prisonnier des Sycorax- L'invasion de Noël

Mickey et Jackie- L'invasion de Noël

Mickey et Jackie- L'invasion de Noël

Mickey et Rose- L'invasion de Noël

Mickey et Rose- L'invasion de Noël

Père Noel - L'invasion de Noël

Père Noel - L'invasion de Noël

Mickey - L'invasion de Noël

Mickey - L'invasion de Noël

Rose- L'invasion de Noël

Rose- L'invasion de Noël

Jackie Tyler - L'invasion de Noël

Jackie Tyler - L'invasion de Noël

Le Dizième Docteur - L'invasion de Noël

Le Dizième Docteur - L'invasion de Noël

Le Dizième Docteur et Rose - L'invasion de Noël

Le Dizième Docteur et Rose - L'invasion de Noël

Le Dizième Docteur - L'invasion de Noël

Le Dizième Docteur - L'invasion de Noël

Le Dizième Docteur - L'invasion de Noël

Le Dizième Docteur - L'invasion de Noël

Harriet Jones - L'invasion de Noël

Harriet Jones - L'invasion de Noël

Le Dizième Docteur - L'invasion de Noël

Le Dizième Docteur - L'invasion de Noël

Rose et le Docteur - L'invasion de Noël

Rose et le Docteur - L'invasion de Noël

Sycorax- L'invasion de Noël

Sycorax- L'invasion de Noël

Sycorax- L'invasion de Noël

Sycorax- L'invasion de Noël

Diffusions

Logo de la chaîne SyFy France

France (inédit)
Vendredi 31.05.2019 à 18:40

Plus de détails

Scénariste : Russell T. Davies

Réalisateur : James Hawes

 

Cast :

David Tennant ... Le Docteur
Billie Piper ... Rose Tyler
Camille Coduri ... Jackie Tyler
Noel Clarke ... Mickey Smith
Penelope Wilton ... Harriet Jones
Adam Garcia ... Alex
Daniel Evans ... Daniel Llewellyn
Sean Gilder ... Le chef des Sycorax
Anita Briem ... Sally Jacobs
Chu Omambala ... Major Blake
Sian McDowell ... Sandra
Paul Anderson ... Jason
Cathy Murphy ... La mère
Sean Carlsen ... Le policier
Jason Mohammed ... Journaliste 1
Sagar Arya ... Journaliste 2
Lachele Carl ... Journaliste 3

 

Note : C'est le premier épisode dans lequel apparaît David Tennant comme étant le Docteur du début à la fin. C'est également le premier épisode de l'histoire de la série spécialement créé pour Noël.

Résumé épisode 200 spécial Noël "L'invasion de Noël"

La veille de Noël, Jackie et Mickey voient arriver Rose en compagnie d'un homme mal en point et qu'ils n'ont jamais vu. C'est le Docteur, régénéré, mais en train de mourir.

Après de rapides explications, Rose laisse le Docteur à l'abri chez sa mère, avant de suivre l'avis de Mickey d'aller se changer les idées en sortant en ville.

Mais leur séance de shopping tourne bientôt au cauchemar lorsqu'ils se font attaquer par une bande de Pères Noël-robots pas très amicaux. Jackie, quant à elle, doit faire face à un arbre de Noël vivant.

Rose réussit à réveiller le Docteur pendant un court instant, et la jeune fille et Mickey comprennent qu'il ne s'agit que d'un avant goût de ce qui les attend vraiment, bien que le  Seigneur du temps n'ait pas l'air de pouvoir faire grand-chose dans son état.

Pendant ce temps, toute l'Angleterre regarde la BBC, des rapports concernant Guenièvre One, la nouvelle sonde britannique pour la planète Mars, étant sur le point d'être divulgués. Danny Llewellyn, scientifique et chef du projet Guenièvre fait son rapport, la sonde allant bientôt envoyer des clichés du sol martien. Malheureusement, sa mission échoue lorsqu'elle rencontre ce qui ressemble à un astéroïde.

Plus tard, la sonde envoie des photos d'une race alien dont la langue n'a rien de familier, plongeant la Terre dans une terreur confuse et amenant Harriet Jones ("L'Humanité en péril", "La Troisième guerre mondiale", saison 1), nouvelle Premier Ministre, dans les quartiers de l'UNIT pour de plus amples investigations.

Le bras droit d'Harriet, Alex, travaille sur un traducteur afin de comprendre les aliens alors que le Major Blake annonce au Premier Ministre que "Torchwood", un projet secret, sera bientôt prêt. Cependant, Harriet s'inquiète et se demande pourquoi le Docteur n'intervient pas.

Les aliens se font bientôt connaître : ils sont les Sycorax et ils sont venu sur Terre dans l'intention de la conquérir et de faire de sa population leurs esclaves.

Le chef des Sycorax téléporte Harriet, Alex, Danny et le major Blake dans leur vaisseau où il tue sans autre forme de procès le scientifique et le militaire avant de demander à la politicienne de se rendre au nom du peuple de la Terre. Ils ont d'ailleurs pris en otage tous les terriens de groupe sanguin A, un contrôle qu'ils ont réussit à obtenir grâce à la fiole de sang trouvée sur la sonde du projet Guenièvre. Tous les terriens de groupe A menacent de se suicider si Harriet n'obéit pas à l'ordre des Sycorax.

Pendant ce temps, sur Terre, la santé du Docteur va de mal en pis et Rose s'effondre en sanglots dans les bras de sa mère. Mais ce n'est pas le moment de se décourager. Mickey et la jeune fille emportent un Docteur toujours dans le coma dans le Tardis en espérant qu'il va se sentir mieux. Mais, alors que Jackie est allée chercher de la nourriture, le vaisseau gallifréen est téléporté à l'intérieur du vaisseau Sycorax. Les deux jeunes gens retrouvent Harriet et Alex, tout aussi terrifiés qu'eux.

Cependant, le thermos de thé de Jackie a été renversé dans le Tardis et il semble que cela ait quelques effets sur le Docteur.

Rose, en tant que représentante de l'équipe du Tardis (survivante en fait car Jack est soi-disant mort, et le Docteur dans le coma), est désignée par le chef des Sycorax pour parlementer. Harriet et Mickey tentent de l'en empêcher, mais Rose fait front, tentant d'improviser un discours et se ridiculisant devant l'armée des envahisseurs.

Les Sycorax commencent à rire mais soudain leurs mots n'ont plus besoin du traducteur d'Alex pour être compris. Le nouveau Docteur sort du Tardis, tout à fait guéri, mais toujours incertain de sa véritable personnalité. Il affirme que le contrôle sanguin des Sycorax n'est que du bluff avant de pousser sur le bouton rouge qui était censé tuer tous les terriens de groupe A. En réalité, cela les libère de l'emprise alien.

Le Docteur défie le chef Sycorax et ils commencent à se battre à l'épée, chose rare pour le gallifréen qui n'aime pas les armes. A l'extérieur du vaisseau, le Sycorax réussit à lui couper une main mais, étant dans les quinze premières heures après sa régénération, le Docteur a la capacité de la faire repousser.

Le Docteur réussit à vaincre son ennemi et lui ordonne de partir et de ne jamais revenir sur Terre.

De retour sur la terre ferme, Jackie, Mickey, Alex, Harriet, le Docteur et Rose se réjouissent à la vue du vaisseau alien s'en allant. Malheureusement, Harriet décide de s'en mêler et fait exploser le vaisseau Sycorax à l'aide du projet Torchwood. Le Docteur est furieux contre elle car il laisse toujours une chance à ses ennemis, ne tuant qu'en cas d'extrême nécessité. Et il promet de faire tomber son gouvernement, en six mots, qu'il murmure à l'oreille de son assistant.

Harriet lui demande ce que le Docteur a dit, mais Alex ne répond pas vraiment. En réalité, le Docteur lui a dit : « Vous ne la trouvez pas fatiguée ? »

Plus tard, dans le Tardis, le Docteur tente de trouver son nouveau costume, puisque lui-même a changé, avant de se rendre au repas de Noël des Tyler auquel il a été invité. Rose le voit et lui sourit.

A la télévision, Harriet doit faire face à un vote de non-confiance de la part des électeurs. Il semblerait que la "malédiction" lancée par le Docteur porte déjà ses fruits.

Alors qu'à l'extérieur, les cendres du vaisseau Sycorax tombent sur Londres, comme de la neige, le Docteur et Rose font leurs adieux, partant pour de nouvelles aventures.

 

FIN

L’image affiche l’espace avec la Lune puis se tourne vers la Terre, plus précisément sur la Grande-Bretagne. Elle voyage vers l’appartement de Jackie Tyler qui prépare le sapin de Noël. Elle prend deux cadeaux dont l’un est pour Rose. Elle s’assoit sur le canapé pour le regarder. Il est noté dessus « Pour Rose, joyeux Noël avec beaucoup d’amour – Maman ». Elle reste assise et est pensive. Maintenant, on se trouve dans le garage où travaille Mickey avec une chanson sur Noël. Un bruit de fond du TARDIS se met en route.

 

INTÉRIEUR – DANS LE GARAGEJOURNÉE

Mickey : (À un de ses collègues.) Eh, arrête la radio. Laisse ce truc, Steeve, vite grouille-toi, merde. (Son collègue va éteindre la radio. Le bruit du TARDIS est de plus en plus présent et Mickey quitte son travail pour voir où il s’est arrêté.)

 

INTÉRIEUR – DANS L’APPARTEMENT DE JACKIE TYLERJOURNÉE

Jackie entend aussi le TARDIS arriver alors qu’elle met des cartes sur un fil.

Jackie Tyler : Rose. (Elle se met à courir à l’extérieur de l’appartement et arrive dans une ruelle alors que Mickey la rejoint.)

 

EXTÉRIEUR – DANS UNE RUE DE LONDRESJOURNÉE

Jackie Tyler : Mickey.

Mickey : Jackie. C’est le TARDIS.

Jackie Tyler : Oui, moi aussi je l’ai entendu, elle est vivante. Mickey, Mickey, je le savais. Rose est vivante.

Mickey : Hey, fermez-la une seconde.

Jackie Tyler : (Regardant autour d’elle.) Où est-ce qu’il est ?

Le TARDIS apparaît et heurte le mur puis une partie d’un balcon, atterrissant un peu plus loin de Mickey et Jackie, heurtant un autre immeuble puis des poubelles. Le bruit qu’on entend est l’arrivée du TARDIS sur le sol. Le Docteur sort du TARDIS sous sa nouvelle forme.

Docteur : (Regardant où il se trouve.) Où est-ce qu’on est ? Londres, Terre, système solaire. Mission réussie. (Il sort du TARDIS et voit Mickey et Jackie qui le regarde bizarrement.) Jackie, Mickey, mince alors. Non, non, non, non. Attendez, attendez, j’ai un message. Je dois vous dire quelque chose. Une chose importante, mais quoi déjà ? (Il met ses mains sur les épaules de Jackie et Mickey.) Non, non, attendez, attendez, attendez, chut, chut, chut. Oh, ça y est. (En les regardant.) Joyeux Noël à vous. (Il tombe sur le sol, et Mickey le rattrape. Pendant ce temps, Rose ouvre la porte du TARDIS et en sort.)

Rose : Qu’est-ce qui s’est passé ? Il va bien ?

Mickey : Je n’en sais rien, mais d’un coup mais il s’est évanoui, c’est qui lui ? Où est le Docteur ?

Rose : Il est là. Juste devant nos yeux. C’est le Docteur.

Jackie Tyler : Mais tu parles de quel Docteur ? Où est le Docteur ? Où ? (La caméra zoome sur la tête du Docteur.)

 

OUVERTURE

 

INTÉRIEUR – DANS L’APPARTEMENT DE JACKIE TYLERJOURNÉE

Le Docteur est en train de dormir dans une chambre. Rose est à côté de lui et sa mère amène un stéthoscope.

Jackie Tyler : Tiens, je l’ai. Tina, ma voisine du dessous, elle loge un étudiant en médecine. Comme elle s’était endormie, je suis entrée sans bruit et je l’ai pris. (Rose met les écouteurs du stéthoscope sur ses oreilles.) Mais je crois qu’on devrait l’emmener à l’hôpital.

Rose : (Enlevant son stéthoscope.) C’est non, ils l’utiliseraient comme cobaye. Ils le dissèqueraient parce qu’un flacon de son sang pourrait modifier le futur de notre espèce. (Jackie veut parler mais elle en est empêchée par sa fille.) Chut. (Elle remet les écouteurs sur ses oreilles. Elle pose le stéthoscope sur les cœurs du Docteur pour voir si tout fonctionne normalement et c’est le cas.) Les deux fonctionnent.

Jackie Tyler : Hein, comment ça les deux ?

Rose : Parce qu’il a deux cœurs.

Jackie Tyler : Oh, ne soit pas stupide.

Rose : (En partant.) C’est vrai.

Jackie Tyler : Dis, tu crois qu’il a tout en double ?

Rose : (Se retournant.) Laisse-le tranquille.

Jackie s’en va. Après, de l’énergie dû à sa régénération sort de sa bouche pour sortir dehors et quitter la Terre pour aller dans l’espace.

 

Jackie Tyler : (Pendant que Rose prenne quelque chose dans le frigidaire.) Mais comment ça se fait qu’il ait changé de visage ? Il a juste changé d’apparence ou c’est une autre personne ?

Rose : Comment veux-tu que je le sache ? (Après une pause, elle est sur le point de pleurer.) Désolée. Le fait que, je croyais le connaître, maman. Et comme moi et lui, on était , je crois qu’il n’est plus là. (Jackie s’avance vers sa fille.) Je dois l’oublier, ce n’est pas un humain. (Passant à autre chose.) Alors, parlons des choses sérieuses. À qui appartient ce beau pyjama d’homme, maman ?

Jackie Tyler : (En se retournant.) Howard dort ici de temps en temps.

Rose : Quel Howard ? Celui du marché ? Et ça dure depuis combien de temps ?

Jackie Tyler : Un mois et quelques. (On entend en bruit de fond le journal télévisé.) Ça a commencé quand il est venu me livrer. J’ai trouvé ça curieux qu’il se soit déplacé pour un kilo d’oranges.

Rose : (Se tournant vers la télévision.) Mais c’est Harriet Jones.

Jackie Tyler : (Pour elle, à voix basse.) Je compte pour des prunes.

Rose : (Regardant à la télévision.) Pourquoi elle passe à la télé ?

Jackie Tyler : (Pendant que Harriet parle.) Elle est devenue Premier ministre, ça on peut dire qu’elle en a fait du chemin. Et on la surnomme « La Dame de l’Âge d’Or ». Quand je pense que ma petite-fille l’a rencontrée.

Rose : Bien plus que ça. Elle et moi, on a évité une guerre mondiale. (Pensive.) Harriet Jones.

Journaliste : (Via la télévision…pense que la mission spatiale Guinevere 1 est un pur gaspillage.

Harriet Jones (Via la télévision.) Je pense qu’il se trompe complètement et lamentablement. La mission spatiale Guinevere représente et symbolise notre pays. Son immense ambition.

Llewellyn : (Via la télévision.) C’est cela aussi l’esprit de Noël, sa magie, renaissante et communion car nous voilà à l’aube d’une ère nouvelle. Notre projet va devenir enfin réalité à plus de 30 millions de kilomètres dans l’espace. C’est un miracle. (La sonde spatiale part de la Terre pour rejoindre son point d’arrivée.)

Scientifique : (Via la télévision.) La sonde spatiale Guinevere Un. Sans passager humain, amorce sa descente. Nous devrions recevoir de tout premier paysage martien avant minuit ce soir. (La sonde est rejetée loin dans l’espace et s’entrechoque avec un immense rocher qui se met à ouvrir avec une sorte de porte. Elle entre à l’intérieur.)

 

EXTÉRIEUR – DANS LES RUES DE LONDRESSOIRÉE

Mickey : Alors dis-moi, vingt livres, ça te va ? (Il donne à Rose un billet de banque.)

Rose : Ça ne t’ennuie pas ? Je te les rendrai.

Mickey : Non, ça va, c’est mon cadeau de Noël.

Rose : On n’est pas sur la même longueur d’ondes. On oublie Noël et ce genre de trucs dans le TARDIS. Tout ça n’existe plus en fait c’est, on est hors du temps.

Mickey : Waouh, tout ça c’est super fascinant. J’adore toutes tes aventures à bord du TARDIS. Allez Rose, s’il te plaît, fais-moi rêver. Je pourrais t’écouter sans me lasser toute la journée.. TARDIS ci, TARDIS là.

Rose : Oh, arrête de te moquer de moi.

Mickey : Tu es comme dans un jardin jaune, c’est bien, avec plein de champs de ballons.

Rose : Je ne suis pas comme ça.

Mickey : Si, t’es comme ça.

Rose : Oh, tu dois en avoir assez de moi. Pourquoi tu ne m’as pas encore plaquée ?

Mickey : Non, je suis comme ça moi. Je ne change pas, pas comme l’autre là.

Rose : (Pensive.) Ouais. Mais si jamais il mourrait ?

Mickey : Encore !

Rose : Désolée.

Mickey : C’est juste, c’est juste que c’est Noël. (Pendant ce temps, on entend une troupe de trompettistes.) Tu peux faire ça ? Juste un moment. Toi et moi et Noël, c’est tout. Hein, pas de Docteur, ni de monstres affreux et gluants, euh, ni aucune vie en danger.

Rose : D’accord.

Mickey : Promis ?

Rose : (Compréhensive.) Oui.

Mickey : Génial, on va acheter le cadeau de ta mère. (Continuant leur marche en avant.) On les voit trop souvent ces derniers temps. (Parlant des hommes déguisés en Père Noël et jouant de la trompette.) On va les inviter à dîner les dimanches. Elle n’arrêtait pas de parler de toi. Bla bla et bla, tout l’après-midi. (Pendant ce temps, Rose regarde vers les Père Noël. (Les Père Noël se mettent à avancer dans leur direction.) On s’est bien marré aussi, elle est super, enfin, si tu veux tout savoir. (Rose regarde toujours dans leur direction.) On va lui acheter un stylo plume. (Pendant ce temps, Mickey n’arrête pas de parler des cadeaux de Noël.)... Ouais, elle préférait peut-être du parfum. (Rose est occupée à regarder les Père Noël.)  Bon, de toute façon, tout lui fait plaisir alors. (Rose est de plus en plus inquiète et voit les Père Noël souffler dans leurs trompettes en faisant sortir du feu.)

Rose : Attention ! (Elle pousse Mickey et échappent tous les deux aux Père Noël. Ils se cachent derrière des stands.) Essayons, ils peuvent le tuer. (Les stands explosent.)

Mickey : Voilà. (Ils s’enfuient derrière les stands pendant que les Père Noël continuent de les canarder. Mickey fixe du regard l’un d’entre eux. Rose se met à crier alors qu’un sapin tombe sur les Père Noël, faisant tomber leur masque. Rose et Mickey se mettent à courir au loin des lieux.) Qu’est-ce qui leur prend ? Pourquoi ils en ont après nous ?

Rose : Taxi ! (Un homme s’arrête et ils montent dans la voiture. À Mickey.) C’est à cause du Docteur.

Mickey : Jamais plus je ne ferai du shopping avec toi. On se fait attaquer par des fanfares. (Il voit Rose utiliser son téléphone.) T’appelles qui ?

Rose : (Au téléphone.) J’appelle ma mère.

 

INTÉRIEUR - DANS L’APPARTEMENT DE JACKIE TYLER - SOIRÉE

Jackie : (Au téléphone avec une amie.) Elle a tourné à droite sans mettre son clignotant. J’ai pas pu l’éviter alors j’ai dit à Rose que si elle voulait un dîner avec une viande en ragoût, et bien c’était fichu.

EXTÉRIEUR – DANS LES RUES DE LONDRESDANS UN TAXI - SOIRÉE

Rose : Oh, je t’en prie, raccroche.

Mickey : Et c’était qui ces Père Noël sanguinaire ?

Rose :  J’en sais rien, mais s’ils veulent nous tuer, il y a une raison. Et qu’est-ce qui peut les intéresser ? Excepté quelqu’un qui dort en ce moment, le Docteur.

 

INTÉRIEUR - DANS L’APPARTEMENT DE JACKIE TYLER - SOIRÉE

Jackie Tyler : (Avec une tasse à la main.) Ah, non, non, l’appartement est sens dessus dessous. (Elle pose la tasse sur la table de chevet, le Docteur est allongé sur un lit, tout endormi.) Oui, elle débarque et c’est tout de suite le foutoir. (En quittant la pièce.) Tu l’as connais, écoute, je viendrais te voir le 26 décembre. (De l’énergie dû à sa régénération, sort de sa bouche pour partir.)

 

EXTÉRIEUR – DANS LES RUES DE LONDRES - SOIRÉE

Rose et Mickey se mettent à courir pour rentrer chez Jackie.

 

INTÉRIEUR - DANS L’APPARTEMENT DE JACKIE TYLER - SOIRÉE

Jackie Tyler : (Au téléphone.) Oui, oui, je l’ai virée, ma chérie, ne te soucie pas. (Pendant ce temps, Rose et Mickey entrent dans la maison et elle crie après sa mère.)

Rose : Raccroche ce téléphone.

Jackie Tyler : Mais c’est bon, qu’est-ce qu’il s’est passé ?

Rose : (Reprenant le téléphone à sa mère.) Ben, oui, euh, écoute, elle te rappelle. (Elle raccroche le téléphone ; parlant à Mickey et Jackie.) Bon, il est en danger, il faut partir d’ici. Où est-ce qu’on peut aller ?

Mickey : Mon pote Stan. Il peut nous héberger.

Rose : C’est vraiment trop près d’ici. (À sa mère.) Et Mo, maman, où est-ce qu’elle vit ?

Jackie Tyler : Je n’en sais rien. Peak District.

Rose : On va tous chez cousine Mo.

Jackie Tyler : (Se mettant en face de sa fille.) Ce soir, c’est le soir de Noël, alors, on va rester ici. Qu’est-ce que tu racontes comme bêtises.

Rose : Maman. (Regardant devant elle.) Il sort d’où cet arbre ? (Ils voient un sapin de Noël décoré près de la cheminée et ne semble pas savoir ce qu’il fait là.) C’est un nouveau sapin. Où l’as-tu acheté ?

Jackie Tyler : J’ai pensé que c’était toi.

Rose : Moi, pourquoi moi ?

Jackie Tyler : Parce que tu as été faire des courses, qu’on a sonné à la porte et qu’il était là.

Rose : Ce n’était pas moi.

Jackie Tyler : (Regardant le sapin.) Alors c’est qui ?

Tous les trois s’approchent alors que le sapin se met à scintiller et que la musique de Noël est en route.

Rose : C’est une blague. (Le sapin se met à tourner autour de lui-même et avance vers eux, alors que Jackie serre sa fille dans les bras pendant que le sapin s’avance de plus en plus. Il fait exploser la table basse et se tourne vers les trois personnes présentes, alors que la musique de Noël se fait entendre.)

Mickey : Va-t-en Rose, vite, va-t-en. (Il se protège avec un bout de bois tandis que Rose et sa mère font marche arrière et se mettent à courir.)

Rose :  Je vais chercher le Docteur.

Jackie Tyler : Hey, qu’est-ce que tu fais ?

Rose : (Regardant sa mère.) On ne peut pas le laisser ici, maman. Mickey ! (Ce dernier utilise une chaise pour se protéger du sapin, sans succès.)

Jackie Tyler : Mickey, va-t-en. Dehors, dehors ! Mickey, sortez immédiatement d’ici. (Regardant Mickey et Rose tenter de prendre le Docteur pour le faire sortir. Jackie entre dans la chambre et Mickey ferme la porte en se mettant dos contre elle. Le sapin continue sa route et brise une glace.)

 

INTÉRIEUR - DANS LA CHAMBRE DE JACKIE TYLER - SOIRÉE

rose : Docteur, allez, debout ! (Le sapin continue tandis que Mickey et Jackie se mettent derrière la porte. Ils tentent de contenir l’avancée du sapin. Pendant ce temps, Rose prend le tournevis sonique du Docteur pour lui mettre dans sa main afin qu’il l’utilise. Le Docteur reste endormi tandis que Mickey et Jackie n’en peuvent plus et le sapin arrache la porte et entre à l’intérieur.)

Jackie Tyler : (Prostrée contre le mur.) Venez m’aider, je vais me faire tuer par un sapin de Noël. (Le sapin continue d’arriver vers le Docteur et Rose reste près de lui.)

Rose : (À l’oreille du Docteur.) Aidez-moi. (Le Docteur se réveille enfin et utilise son tournevis contre le sapin qui explose dans la chambre. Tout le monde se regarde, l’air étonné.)

Le Docteur : Sapin télécommandé. Mais qui télécommande ? (Il s’en va à l’extérieur de l’appartement, suivi de Rose, Jackie et Mickey et ils voient trois Pères Noël.

 

EXTÉRIEUR - SUR LE BALCON - SOIRÉE

Mickey : C’est eux, mais pourquoi…

Rose : (L’interrompant tout en regardant vers le Docteur.) Chut ! (Ce dernier utilise son tournevis vers les Pères Noël. Ils s’approchent et, sous une couleur bleue, se mettent à voler et partent dans le ciel.)

Mickey : (À voix basse.) Ils sont partis. Ah, c’est dingue, c’est quoi ces espèces de naze. (S’adressant au Docteur.) Je ne veux pas vous vexer mais ils ne sont pas très dangereux, hein, c’est un simple tournevis à ultrasons les effraie comme ça.

Le Docteur : Des poissons-pilotes.

Rose : Quoi ? (Tout le monde se tourne vers le Docteur.)

Le Docteur : Ce ne sont que des poissons-pilotes. (Il recommence à souffrir et se met contre le mur, aidé par Jackie et Rose.)

Rose : Mais qu’est-ce qui vous arrive ? Quoi ? Ça ne va pas.

Le Docteur : Vous m’avez réveillé trop tôt. Je suis en pleine régénération. J’ai un trop plein d’énergie. (Ce dernier fait ressortir effectivement de l’énergie.) Vous voyez. Les poissons-pilotes peuvent le sentir à des millions de kilomètres. Comme ils ont épuisé toute leur énergie, ils cherchent à s’emparer de moi. Ils pourraient charger leurs batteries pendant des années. (Se sentant de nouveau mal, il se tourne vers la rambarde.)

Jackie Tyler : Ah, ah, ah, ah, ah.

Le Docteur : Ma tête. J’ai fait une implosion neuronale, j’ai besoin, j’ai besoin…

Jackie Tyler : (Le soutenant.) Besoin de quoi ?

Le Docteur : J’ai besoin…

Jackie Tyler : Antidouleurs…

Le Docteur : J’ai besoin…

Jackie Tyler : Vous voulez de l’aspirine…

Le Docteur : J’ai…

Jackie Tyler : … de la codéine, du paracétamol…

Le Docteur : J’ai… J’ai…

Jackie Tyler : ...Ou alors du Pepto-Bismol ?

Le Docteur : J’ai…

Jackie Tyler : ...de la paraffine liquide. De la vitamine C, D ou E ?

Le Docteur : J’ai besoin…

Jackie Tyler : À manger ? Une chose simple. Un bol de soupe ? Un grand bol de soupe, une soupe et un sandwich ?

Le Docteur : J’ai besoin que vous la fermiez.

Jackie Tyler : En fait, il n’a pas vraiment changé.

Le Docteur se sent encore mal et se retrouve contre le mur, obligeant Rose de se déplacer sur la gauche.)

Jackie Tyler : Mon Dieu.

Le Docteur : (En respirant rapidement.) On n’a pas beaucoup de temps. S’il y a des poissons-pilotes, il y a… (en sortant une pomme de sa robe de chambre.) C’est quoi cette pomme dans ma poche ?

Jackie Tyler : Oh, c’est à Howard, désolée.

Le Docteur : Une pomme dans sa robe de chambre ?

Jackie Tyler : Il a souvent faim.

Le Docteur : Quoi, il a faim au lit ?

Jackie Tyler : Eh ben, parfois. (Le Docteur continue de souffrir.)

Le Docteur : Ah, ma tête… cérébrale. (Se tournant vers Rose.) Les poissons-pilotes… Les poissons-pilotes annoncent que quelque chose… quelque chose… (En souffrant.) Quelque chose arrive. (Il s’évanouit.)

 

INTÉRIEUR - DANS LA CHAMBRE DE JACKIE TYLER - SOIRÉE

Rose met la robe de chambre d’Howard sur le lit alors qu’elle est en train d’éponger le front du Docteur, qui continue à souffrir malgré son évanouissement. Le stéthoscope se trouve sur le lit également. Mickey arrive avec un ordinateur sous le bras, puis s’en va sous le regard de Rose.)

 

INTÉRIEUR - DANS LA CUISINE DE JACKIE TYLER - SOIRÉE

Mickey : Jackie, est-ce que je peux utiliser votre ligne fixe, elle fonctionne ?

Jackie Tyler : Oui, je ne l’ai jamais coupée. (Elle donne une tasse à Mickey.) Il est minuit, le soir de Noël. (Elle donne également une tasse à Rose. À voix basse.) Alors, comment est-ce qu’il va ?

Rose : Il va mal, un seul coeur bat encore.

Journaliste : (Via la télévision.) Nous venons d’apprendre que les scientifiques responsables de la mission sur Mars (Jackie s'assoit) et de rétablir le contact avec la sonde spatiale britannique Guinevere Un. Nous attendons les premières images transmises de la surface de la planète, d’ici quelques minutes.

Llewellyn : (Via la télévision.) Oui, ça y est, nous sommes en avance sur l’horaire, nous venons de recevoir le signal venant de la sonde Guinevere Un. (Rose et Jackie regardent patiemment les informations.) De toute évidence, l'atterrissage de la sonde sur Mars a été un magnifique et total succès.

Journaliste : Mais est-ce vrai que vous avez perdu le contact un peu plus tôt dans la soirée ?

Llewellyn : Oui mais…

 

INTÉRIEUR - AU QUARTIER GÉNÉRAL DES OPÉRATIONS - SOIRÉE

Llewellyn : ...ce n’est plus peur que de mal. La sonde Guinevere Un était sortie de notre champ. Mais c’était un problème de radar. En fait, cela n’a duré que quelques secondes.

 

INTÉRIEUR - DANS LA CUISINE DE JACKIE TYLER - SOIRÉE

Llewellyn : (Via la télévision.) Mais le contact est rétabli maintenant, c’est absolument parfait, nous avons les premières images retransmises en direct. Il faudrait mieux y retourner, merci merci. (Il s’en va et Mickey fait montrer une vidéo à Rose.)

Mickey : Voilà, j’ai trouvé, poisson-pilote. Des charognards et comme a dit le Docteur, ils sont petits et inoffensifs mais le problème, c’est que ces petits poissons nagent aux côtés de très gros poissons.

Rose : (Regardant la vidéo d’un poisson.) Tu veux dire comme des requins ?

Mickey : D’énormes requins. Ce que le Docteur a voulu dire aussi c’est que s’ils sont là, les autres ne sont pas loin. (Un requin passe devant la caméra.)

Rose : Quelque chose arrive.

Llewellyn : (Via la télévision) La transmission n’est pas très bonne mais je crois pouvoir distinguer de gros…

Rose : (En même temps.) C’est trop tard ? 

Mickey : C’est rien mais le poisson-pilote ne mange pas très loin de son papa. (Sur l’écran on distingue une caverne avec un début de visage d’un monstre.)

Rose : Alors, c’est trop tard. (Jackie regarde la télé.) 

Jackie Tyler : (Regardant la télévision.) Tu as vu ces roches bizarres ?

Llewellyn : (Via la télévision.) La transmission semble s’améliorer.

Rose : C’est pas des roches.

Llewellyn : (Via la télévision.) Ce que nous avions pris pour un minéral est en fait vivant, nous venons de découvrir en cette nuit de Noël que la vie existe sur Mars. (Sur l’écran apparaît la tête d’un monstre non identifié et qui se met à crier. Rose, Jackie et Mickey reculent de peur.)

Journaliste 1 : (Via la télévision.) De nos chaînes nationales est diffusée la physionomie d’une forme de vie non humaine.

Journaliste 2 : (Via la télévision.) En ce 25 décembre, l’espèce humaine a désormais la certitude que les extraterrestres existent, que nous ne sommes pas la seule forme de vie.

Scientifique : Ces images absolument incroyables ont été retransmises partout dans le monde.

 

EXTÉRIEUR - PRÈS DU QUARTIER GÉNÉRAL DE UNIT - SOIRÉE

Deux véhicules arrivent près du quartier général de Unit. Llewellyn sort du véhicule, accueilli par un militaire.

Militaire : Par ici monsieur. (Il lui montre le chemin.)

Llewellyn entre dans le bâtiment où se trouve UNIT.

Miliaire : Monsieur Llewellyn. (Ce dernier s’approche d’Harriet Jones qui montre sa carte d’identité.)

Llewellyn : Madame, monsieur Llewellyn.

Harriet Jones : Harriet Jones, Premier Ministre.

Llewellyn : Oui, bien sûr, je sais qui vous êtes. Je suppose que j’ai fichu en l’air votre réveillon.

Harriet Jones : Le devoir avant tout. Maintenant, on va inventer une histoire. Alex va vous donner un coup de main.

Alex : On a dit que c’était un canular, qu’il portait des masques ou des prothèses. Sans doute des étudiants qui avaient piraté le signal.

Harriet Jones : (Se tournant vers Alex.) Alex, c’est mon bras droit. Je n’en avais pas avant mais comme bras droit, il est très doué.

Alex : Tout le plaisir est pour moi. 

Llewellyn : Je suppose qu’il n’y a aucune chance que ce soit un canular.

Harriet Jones : Non, quel dommage. On aurait tous pu rentrer réveillonné. Je suppose que personne ne vous a proposé un café.

Llewellyn : Hein, non.

Harriet Jones : La transmission est authentique. (En donnant le café à Llewellyn.) Il s’agit avec certitude d’une nouvelle espèce d’alien. Une race que personne n’avait rencontré auparavant.

Llewellyn : Vous parlez des aliens comme si c’était une chose banale.

Harriet Jones : Une loi interdit que je publie mon autobiographie.

Militaire : Madame la Ministre.

Harriet Jones : (En levant l’index.) Je vous suis.

Pendant qu’on diffuse d’autres images d’un alien, Harriet Jones arrive au centre de commandement de UNIT. 

Militaire : Mademoiselle Jacob a une explication.

Harriet Jones : Je ne pense pas m’être présentée. Harriet Jones, Premier Ministre.

Jacob : Oui, je, je sais qui vous êtes. La transmission ne venait pas de la surface de Mars. Guinevere Un a retransmis d’un point de plus de 8 000 kilomètres au-dessus de la planète.

Militaire : En d’autres termes, ils ont un vaisseau spatial et la sonde est à l’intérieur.

Llewellyn : Alors s’il n’était pas sur Mars, peut-être, peut-être qu’il ne venait pas de Mars. Peut-être que ce ne sont pas des Martiens.

Militaire : Bien sûr, les Martiens ont un faciès très différent. Selon nous, leur vaisseau naviguait quand il a croisé la sonde spatiale.

Jacob : Et il continue à se déplacer. Il est évident qu’il suit une trajectoire vers la zone centrale.

Harriet Jones : Il se dirige dans quelle direction ?

Jacob : Droit sur nous.

Harriet Jones : A quelle vitesse ?

Jacob : À très grande vitesse. (Sur un écran se trouve l’image de la trajectoire du vaisseau vers la Terre.)

Harriet Jones : C’est quoi votre prénom déjà ?

Sally Jacob : Sally.

Harriet Jones : Merci Sally.

Un son se fait entendre avec, sur l’écran, un brouillage.

 

INTÉRIEUR - DANS L’APPARTEMENT DE JACKIE TYLER - SOIRÉE

Mickey : Rose. (Cette dernière rejoint Mickey.) Regarde ça, c’est leur système de défense. Il pourchasse un vaisseau spatial. Il est très rapide et se dirige vers nous.

Rose : Ils viennent ici pour quoi ? Le Docteur ?

Mickey : J’en sais rien. (L’image de trois aliens apparaît sur l’écran d’ordinateur.) Peut-être qu’ils viennent pour nous tous. (Un alien se met à parler dans une langue inconnue, sous les yeux de Rose et Mickey mais également dans le quartier général de UNIT.) Tu les aurais déjà rencontrés avant ?

Rose : Non.

 

INTÉRIEUR - DANS LE QUARTIER GÉNÉRAL DE UNIT - SOIRÉE

Militaire : (À Alex.) Traduction informatique.

Alex : À vos ordres. (Il s’en va alors que les aliens continuent de parler.)

 

INTÉRIEUR - DANS L’APPARTEMENT DE JACKIE TYLER - SOIRÉE

Rose : Je ne comprends pas ce qu’ils racontent. Normalement, le TARDIS traduit directement les langues aliens dans ma tête, où que je sois et instantanément.

Mickey : Alors, pourquoi il ne le fait pas maintenant ?

Rose : J’en sais rien. Peut-être à cause du Docteur. Il fait partie intégrante du circuit, il est, il est brisé.

Dans la chambre de Jackie, le Docteur est toujours inconscient et se met à respirer fortement.

 

INTÉRIEUR - DANS LE QUARTIER GÉNÉRAL DE UNIT - SOIRÉE

Harriet Jones et le militaire se trouvent dans un autre endroit du bâtiment.

Militaire : Nous coulons sous les appels de Washington, Madame. Le président des États-Unis insiste pour qu’on lui envoie la situation.

Harriet Jones : Vous direz au Président et je vous prie d’utiliser exactement mes mots : “qu’il n’est pas mon patron et qu’il ne désire certainement pas une guerre”. (Elle s’en va et rejoint Alex à son bureau.) Alors Alex, qu’est-ce qu’on a ? 

Alex : Rien encore. (Sur l’écran d’ordinateur se trouve une image avec des fluctuations et un paragraphe en langue alien et sa traduction dans notre langue.) Traduire un langage alien demande du temps, Madame.

Militaire : À quelle distance est le vaisseau ?

Alex : Environ cinq heures.

 

INTÉRIEUR - DANS L’APPARTEMENT DE JACKIE TYLER - SOIRÉE

Journaliste : (À la télévision.) Malgré la menace évidente des extraterrestres martiens, les forces de l’OTAN n’ont toujours pas décidé de déclencher l’alerte rouge.

Jackie se trouve près du Docteur qui est endormi.

Jackie Tyler : Wow, réveille-toi mon petit chéri. De quoi tu as besoin ? Qu’est-ce que c’est, dis-le moi ? (Il souffle toujours.)

Journaliste : Parlant strictement tout à fait confidentiel, des membres du gouvernement nous ont dit que “la nuit sera longue”.

INTÉRIEUR - DANS LE QUARTIER GÉNÉRAL DE UNIT - SOIRÉE

Le militaire semble pensif. Harriet Jones le rejoint.

Harriet Jones : Je suppose qu’il n’y a aucun plan de secours et aucune nouvelle du Docteur.

Militaire : Toujours pas. (Jones semble inquiète.) C’est vrai, vous l’avez rencontré ? On dit que c’est qu’une légende.

Harriet Jones : Oui, c’en est une mais il a échoué. Vous avez pensé au Torchwood ? (En même temps que le militaire.) Non, je sais que je ne suis pas censé être au courant mais même les Nations Unies sont au courant parce que si on a besoin de Torchwood, c’est maintenant.

Militaire : Je ne peux pas prendre cette décision.

Harriet Jones : Moi si. Contactez-les, qu’ils se tiennent prêts. (Le militaire s’en va, laissant Harriet Jones seule.)

Alex : (Arrivant avec son ordinateur.) Madame la Ministre. (Celle-ci se retourne vers lui.)

Harriet Jones : On a une traduction ?

Alex : Oui, à l’instant. “Votre peuple deviendra du bétail. Vos maîtres seront les Sycorax, car nous sommes des Sycorax et non pas de stupides Martiens. Nous vous avilierons, nous vous ravierons votre Terre, vos minéraux et vos métaux précieux. (Pendant ce temps, Llewellyn et Sally les rejoignent.) Ou vous vous soumettez ou ils mourront tous. Les Sycorax sont forts, les Sycorax sont puissants, les Sycorax sont des rocs”. En termes clairs, ils seront sans pitié.

Llewellyn :Ils mourront tous” ? C’est pas “Vous mourrez” mais “Ils mourront”. C’est qui “Ils” ?

Alex : J’en sais rien mais le pronom employé c’est “Ils”.

Harriet Jones : Envoyez notre réponse. Dites leur que : “C’est jour de paix sur la planète Terre”. Dites leur : “Nous voulons partager cette Terre avec ces Sycorax”. Et dites leur aussi que : “La planète est armée et qu’elle ne se soumettra jamais”. (Tout le monde s’en va en laissant Jones seule. La sonde continue d’émettre.)

 

INTÉRIEUR - DANS L’APPARTEMENT DE JACKIE TYLER - SOIRÉE

Jackie s’est endormie aux côtés du Docteur. Rose les regarde anxieuse. Mickey rejoint cette dernière.

Rose : Il devrait faire quelque chose. Le sage Docteur, le beau et malin Docteur devrait se réveiller et nous sauver.

Mickey : Tu l’aimes vraiment, hein ? (Rose pose sa tête sur l’épaule de Mickey et tombe dans ses bras.)

 

INTÉRIEUR - DANS LE QUARTIER GÉNÉRAL DE UNIT - SOIRÉE

Sally : Ils ont eu le message, ils vont nous répondre. (Le chef des Sycorax se trouve devant eux et utilise sa main qui devient bleue et la tourne comme s’il actionne quelque chose.)

Harriet Jones : Qu’est-ce que cela signifie ? C’est ça leur réponse ? (Llewellyn regarde sur son ordinateur.)

Alex : Je n’en sais rien, on dirait une sorte d’énergie statique.

Llewellyn : Peut-être qu’ils ont plusieurs modes de communication ? (La tête de Sally se met à avoir de l’énergie bleue et d’autres personnes dans la pièce ont la même chose.) Peut-être que c’est une forme de langage comme un idéogramme ou pictogramme. (Ceux qui ont de l’énergie bleue se mettent à marcher.) Qu’est-ce que c’est que ça ? (Il se lève.) C’est la lumière, c’est la même lumière. (Ils se mettent à marcher avec eux.) Sally, Sally, qu’est-ce que vous faites ?

Harriet Jones : Surtout ne la touchez pas. (Les militaires présents commencent à pointer leur arme contre eux.)

Militaire : Laissez-les passer.

Alex : Où est-ce qu’ils vont ?

 

EXTÉRIEUR - DANS UN COULOIR - MATINÉE

Sandra : (À son mari.) Mais, mais qu’est-ce qui te prend tout à coup ? Jason ? (Ce dernier a sa tête qui se met à être en bleu.) Jason.

Rose : Sandra ?

Sandra : (En pleurant.) Il n’entend plus rien, il marche, il ne peut pas s’arrêter de marcher. C’est à cause de cette sorte de lumière. (Rose et Mickey se mettent à les suivre.) Jason. Arrête-toi, je t’en prie. (Au-dessus du balcon, Rose et Mickey voient des gens qui se mettent à marcher alors que le TARDIS se trouve juste à côté d’eux.)

 

INTÉRIEUR - DANS LE QUARTIER GÉNÉRAL DE UNIT - MATINÉE

Harriet Jones : Ils semblent attirer dans la même direction.

Llewellyn : Oui, mais pas tout le monde. Pourquoi sommes-nous épargnés ?

Alex : Madame la Ministre, ça se passe à travers tout le pays.

 

EXTÉRIEUR - DANS LA RUE - LONDRES - MATINÉE

Femme : (À son mari.) Allan arrête, je t’en prie, ce n’est pas drôle. (Tentant de l’arrêter.) Allan, ce n’est pas drôle du tout, retourne à la maison. (À sa fille.) Catherine, écoute maman, tu rentres à la maison et toi aussi Jonathan. Il faut rentrer à la maison avec Maman. Jonathan, donne la main à maman, vous me faites peur, arrêtez de faire ça. (Les gens continuent de marcher.) Allan, aide-moi à les ramener à la maison.

Policier : (Parlant dans son talkie-walkie.) Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’ils vont tous vers une sorte de grand immeuble. Ils commencent à monter par les escaliers de secours. (Les gens continuent de marcher.)

 

INTÉRIEUR - DANS LE QUARTIER GÉNÉRAL DE UNIT - MATINÉE

Llewellyn : Ils se retrouvent tous là, sur le toit de cet immeuble.

 

EXTÉRIEUR - DANS LA RUE - LONDRES - MATINÉE

Policier : Ils vont tous sur le toit du bâtiment. Il y en a des centaines. (Regardant en haut.) Ils se placent juste sur le bord. Ils se préparent à sauter, ils vont tous sauter.

 

EXTÉRIEUR - SUR UN TOIT - LONDRES - MATINÉE

Llewellyn : Sally, arrêtez-vous. (Les gens continuent d’avancer sur le toit.) C’est David Llewellyn, David Llewellyn. Sally, concentrez-vous, vous pouvez essayer de m’entendre vous êtes sous contrôle. Nous avons besoin de vous. Arrêtez-vous Sally. (Tous les gens de UNIT commencent à arriver au bord du toit.)

Sandra : Jason, je te prends, mon chéri. Je t’en prie. (Rose et Mickey arrivent à côté d’elle. Il y a plusieurs mètres en contrebas. Tous les gens sont sur une ligne prêts à sauter.)

 

 INTÉRIEUR - DANS LE QUARTIER GÉNÉRAL DE UNIT - MATINÉE

Alex : (À Harriet Jones.) Ce n’est pas seulement dans notre pays, c’est dans le monde entier. (On voit des images de Paris, Rome, dans une autre ville.)

 

EXTÉRIEUR - SUR UN TOIT - LONDRES - MATINÉE

Policier : (Utilisant son talkie-walkie.) Ils ne bougent plus. Ils se sont tous arrêtés. Seulement, ils sont prêts… ils sont prêts à sauter.

 

INTÉRIEUR - DANS LE QUARTIER GÉNÉRAL DE UNIT - MATINÉE

Alex : Selon les rapports, ils seraient un tiers, un tiers de la population mondiale, c’est deux milliards de personnes prêt à sauter.

 

EXTÉRIEUR - SUR UN TOIT - LONDRES - MATINÉE

Llewellyn : (Au militaire.) Soumettez-vous ou ils mourront.

Mickey : (À Rose.) On a une chance ?

Rose : Aucune. Il n’y a personne pour nous sauver. Jamais plus.

 

 INTÉRIEUR - DANS LE QUARTIER GÉNÉRAL DE UNIT - MATINÉE

Alex : (Aux autres personnes présentes.) Attendez. Ils ont un lien. Ils sont tous parents, ils sont père et fils ou bien mère et fille, ou alors frère et soeur. Des familles mais pas un seul mari ni une seule femme.

Llewellyn : Oh mon Dieu. C’est Guinevere Un. Vous avez les dossiers médicaux ici ? Ceux de tout le personnel ?

Alex : Bien sûr qu’on les a. (Il rejoint Llewellyn pendant que le militaire et Jones s’écartent.)

Harriet Jones : Et avec les Torchwood ?

Militaire : Ça n’est pas évident. N’oublions pas qu’ils ont perdu le quart de leur troupe.

Harriet Jones : Peut-être mais ils disposent du nécessaire, non ?

Militaire : Oui, Madame.

Harriet Jones : Alors, dites-leur de se dépêcher.

Llewellyn : Les voilà. Sally Jacob, groupe sanguin A positif. Qui a encore été touché ?

Alex : Luke Parson.

Llewellyn : Luke Parson. (Il regarde dans la base de données.) A positif.

Alex : Geoffrey Baxter.

Llewellyn : Baxter. A positif aussi. Ils sont tous A positif.

Militaire : Combien dans le monde sont A positif ?

Llewellyn : Aucune idée mais je parierai que c’est un tiers.

Militaire : Qu’est-ce qu’il a de spécial ce groupe sanguin ?

Llewellyn : Rien, rien, c’est ma faute. Dans la sonde spatiale, il y avait des choses permettant d’identifier l’espèce humaine. Message vers les étoiles. Je ne me faisais pas d’illusion mais. J’ai mis des cartes, de la musique, des échantillons. J’ai mis des grains de blé, de l’eau et du sang. A positif. Les Sycorax ont un échantillon de A positif. Je ne sais pas comment mais, rien qu’avec ça…

Harriet Jones : Ils contrôlent le sang.

Llewellyn : Oh, bon Dieu.

Harriet Jones : Il n’y a plus qu’une chose à tenter. (Au militaire.) Commandant, suivez-moi.

 

INTÉRIEUR - DANS LE BUREAU DE LA PREMIER MINISTRE - MATINÉE

Harriet Jones : Mes chers concitoyens, dans cette terrible épreuve, il est de mon devoir de vous parler. La Reine devait intervenir mais malheureusement, son discours est annulé. (Regardant sur sa gauche.) Vous avez des nouvelles de la famille royale ? (Regardant vers la caméra.) Oh. Elle est aussi sur le toit.

 

INTÉRIEUR - DANS L’APPARTEMENT DE JACKIE TYLER - MATINÉE

Harriet Jones : (Via la télévision.) Mes chers concitoyens, cette crise est une crise unique et je dois vous dire qu’elle devrait encore s’aggraver. (Mickey, Rose et Jackie regardent la vidéo avec attention.) Je vous demande pourtant de rester calme. Maintenant, j’ai un message à faire passer : “Docteur, j’espère que vous m’entendez. Nous avons besoin de vous.” Je ne sais plus quoi faire. Si vous m’entendez Docteur, si quelqu’un d’entre vous le connaisse, si quelqu’un peut nous aider à le retrouver, cette situation n’a jamais été aussi… (Rose s’éloigne et commence à se mettre à pleurer.) Aidez-nous, je vous en prie Docteur. Aidez-nous.

Le Docteur est toujours allongé, inconscient et Rose continue de pleurer. Jackie arrive vers elle et apporte son soutien.

Rose : (Continuant à pleurer.) Le Docteur, il est parti. Il m’a quitté, maman. Il m’a quitté pour de bon. (Jackie la console alors que la pièce se met à exploser ainsi que tout le bâtiment et tout autour de la ville.

 

INTÉRIEUR - DANS LE QUARTIER GÉNÉRAL DE UNIT - MATINÉE

Llewellyn : C’est une sonde à ultrason, son vaisseau spatial, il entre dans l’atmosphère.

 

EXTÉRIEUR - DANS LA RUE - LONDRES - MATINÉE

Mickey est descendu dans la cour pour voir ce qui se passe. Tout le monde voit arriver le vaisseau qui arrive. Rose rejoint Mickey ainsi que Jackie. Leurs têtes commencent à apercevoir le vaisseau qui est là et englobe une partie de Londres. Les gens ont levé les yeux au ciel pour le voir arriver.

INTÉRIEUR - DANS L’APPARTEMENT DE JACKIE TYLER - MATINÉE

Rose : Mickey, on va le porter. (Elle commence à enlever les draps.) Maman, prends tes affaires et de la nourriture.

Mickey : Mais où ça ?

Rose : Mais dans le TARDIS, c’est l’unique endroit sur cette Terre.

Jackie Tyler : Qu’est-ce qu’on va y faire ?

Rose : Se cacher.

Jackie Tyler : Tu crois que c’est sérieux.

Rose : (En colère.) Maman, regarde le ciel, il y a un immense vaisseau spatial plein d’extraterrestres, et toi tu demandes si c’est sérieux ? J’ai voyagé avec lui, j’ai vu plein de choses mais depuis que je suis revenue, je me sens inutile alors, on va tous courir et se cacher, je suis désolée alors magne-toi. (Jackie quitte la pièce pendant que Rose et Mickey fassent sortir le Docteur de la chambre.)

 

INTÉRIEUR - DANS LE QUARTIER GÉNÉRAL DE UNIT - MATINÉE

Llewellyn : Ils émettent, sur l’écran. (Harriet Jones et Alex s’avancent vers l’écran d’ordinateur. Le chef des Sycorax se met à parler dans sa langue.)

Alex :Le chef de ce monde pourrait-il faire un pas en avant ?(Harriet Jones s’avance.)

Harriet Jones : Je suis fière de représenter cette planète.

Alex :Montez à bord”.

Harriet Jones : Et comment dois-je faire ? (De l’énergie bleue entourent les quatre personnes qui vont monter à bord à savoir le commandant, Alex, Llewellyn et Harriet Jones.)

Llewellyn : Qu’est-ce qui se passe ?

Harriet Jones : J’imagine que c’est un système de téléportation.

 

INTÉRIEUR - DANS LE VAISSEAU DES SYCORAX - MATINÉE

Les quatre sont montés à bord du vaisseau où les Sycorax les accueillent. Leur chef avance vers eux et les quatre en font de même. Le premier retire son masque de protection. On découvre un visage presque humain.

Llewellyn : C’est un casque, il pourrait nous ressembler.

Alex : Pas vraiment. (Le leader prononce un mot dans sa langue.)

 

EXTÉRIEUR - DANS LA RUE - LONDRES - MATINÉE

Pendant ce temps, Rose et Mickey transportent le Docteur vers le TARDIS. Ils sont suivis par Jackie qui transporte des affaires.

Rose : (Voyant sa mère faire tomber des sacs.) Maman, laisse tes affaires et viens plutôt nous aider.

Jackie Tyler : C’est à manger, tu m’as dit qu’il en fallait.

Rose : (En colère.) Et laisse tous ces sacs.

 

INTÉRIEUR - DANS LE VAISSEAU DES SYCORAX - MATINÉE

Le chef des Sycorax se trouve près d’un gros bouton et parle dans sa langue.

Alex :Vous devez vous soumettre ou nous libérerons l’énergie mortelle et votre peuple sautera.

Llewellyn : Il faut que je lui parle.

Militaire : (En tentant de le retenir.) Monsieur Llewellyn, vous êtes civil.

Llewellyn : Non, j’ai envoyé la sonde, je suis concerné, j’ai permis le contact avec ce peuple. Ce qui arrive est complètement de ma faute. (Il remet bien sa cravate alors que le Sycorax s’approche de lui.) Avec tout le respect que je vous dois, la race humaine a fait un premier pas vers la découverte de l’univers mais nous sommes des enfants comparé à vous. Des enfants qui ont besoin d’aide et qui attendent de la compassion. Je vous le demande maintenant : montrez votre compassion.

Le chef utilise une sorte de corde avec des éclairs et s’en sert contre Llewellyn qui est tué sur le coup, ne restant plus que des os.

Militaire : Cet homme était votre prisonnier. Il est clairement spécifié dans la convention de Genève qu’il est interdit de… (Il se fait à son tour tué. Il ne reste plus que deux tas d’os.)

Harriet Jones : (Montrant sa carte d’identité.) Harriet Jones, Premier Ministre.

Alex : Oui, nous savons qui vous êtes. Vous vous soumettez ou ils mourront.

Harriet Jones : Si nous nous soumettons, notre sort sera-t-il meilleur ?

Alex : (Continuant de traduire.)Vous et votre peuple sera soumis à l’esclavage ou un tiers mourra. Choisissez”. (Il est prêt à appuyer sur le bouton).

 

EXTÉRIEUR - DANS LA RUE - LONDRES - MATINÉE

Rose et Mickey s’apprête à mettre le Docteur dans le TARDIS. Le vaisseau des Sycorax est juste au-dessus d’eux. Jackie arrive avec les affaires près du TARDIS, faisant tomber un sac. Elle entre dans le TARDIS et voit qu’il est plus grand à l’intérieur.

 

INTÉRIEUR - DANS LE TARDIS - MATINÉE

Mickey : Tu ne peux pas faire décoller le TARDIS ?

Rose : Non, plus maintenant.

Mickey : T’étais capable avant ?

Rose : Je sais, c’est comme si tout s’était effacé dans ma tête. C’est comme si c’était interdit. (Ils posent le Docteur sur le sol.) Si j’essaye, je pense que l’univers va se couper en deux.

Mickey : Ah, laisse tomber alors.

Rose : Mais peut-être pas.

Mickey : Bon, qu’est-ce qu’on fait maintenant ? On attend.

Rose : On attend, c’est ça.

Jackie Tyler : (Ouvrant un thermos.) Voilà, ça arrive, une bonne tasse de thé.

Rose : Tu as une solution à tous les problèmes.

Jackie Tyler : Non, arrête de te plaindre. Je vais chercher le reste de la nourriture. (Elle s’en va pendant que les deux attendent, le Docteur est toujours endormi.)

Mickey : Du thé, c’est comme si on faisait un pique-nique durant la fin du monde. (Rose est pensive.) Très british. (Voyant le centre de contrôle du TARDIS.) Comment ça marche ce truc ? Si on captait la télé, on pourrait savoir ce qui se passe dehors. Peut-être qu’on s’est rendu… Et si t’essayais, toi ?

Rose : Je ne sais pas, je ne me souviens plus de rien. (Elle appuie sur un bouton, ce qui fait tiquer le chef des Sycorax à l’intérieur de son vaisseau et il se met à parler et s’adresse à son peuple.)

 

INTÉRIEUR - DANS LE VAISSEAU DES SYCORAX - MATINÉE

Alex :Ce son, ce bipper, c’est une machine, une machine étrangère”. Ils nous accusent de haute trahison et de conspiration. “Amenez-le à bord”.

 

EXTÉRIEUR - DANS LA RUE - LONDRES - MATINÉE

Le TARDIS a de l’énergie bleue autour de lui et se met à voler vers le vaisseau des Sycorax, sous les yeux de Jackie.

Jackie Tyler : Rose ! Rose !!! (Elle regarde vers le vaisseau.)

 

INTÉRIEUR - DANS LE TARDIS - MATINÉE

Mickey : Peut-être que c’est un signal de détresse ?

Rose : (Pensive.) Je n’en sais rien, je ne connais plus rien.

Mickey : Tu comptes être pessimiste comme ça tout le temps ?

Rose : Oui.

Mickey : On est pas si mal, on est en sécurité, ta mère va faire de la cuisine.

Rose : Où est-ce qu’elle est ? Je ferais mieux d’aller l’aider. Il va commencer à pleuvoir d’ici dehors. (Elle va vers la porte.)

Mickey : Prends un thermos, dis-lui de refaire du thé.

Rose : Pourquoi tu ne le lui dis pas toi-même ?

Mickey : Non, je ne suis pas si brave.

Rose : Oh, c’est à voir.

 

INTÉRIEUR - DANS LE VAISSEAU DES SYCORAX - MATINÉE

Elle ouvre, sort du TARDIS et se retrouve devant un Sycorax. Elle est projeté en arrière par ce dernier et elle se met à crier, ce qui fait réagir Mickey en faisant tomber le thermos.

Mickey : Rose. (Il quitte le TARDIS et voit, stupéfait, le vaisseau.)

Rose : (Alors que le Sycorax l’amène vers Harriet Jones et Alex.) Ferme la porte ! Ferme la porte ! Mickey se met à courir et arrive in extremis devant mais elle se ferme devant lui, malgré la présence d’un Sycorax.

 

INTÉRIEUR - DANS LE TARDIS - MATINÉE

Mickey : (Hors cadre.) Oh non, lâchez-moi…

Derrière le Docteur, le thé contenu dans le thermos se met à couler sur le sol, tombant sur un mécanisme du TARDIS et se met à grésiller.

 

 INTÉRIEUR - DANS LE VAISSEAU DES SYCORAX - MATINÉE

Le chef continue de parler, étant en colère. Il y a les retrouvailles entre Rose et Harriet Jones.

Harriet Jones : Rose, oh, Rose, oh, vous êtes vivante. (Elle la prend dans ses bras.) Mon Dieu, on va s’en sortir. Où est le Docteur ? Il est avec vous ?

Rose : Non, on est tout seul. (Rose regarde le chef des Sycorax.)

 

INTÉRIEUR - DANS LE TARDIS - MATINÉE

Alors que le Docteur est toujours inconscient, de la fumée commence à se dégager suite au contact du thé avec le mécanisme. Il semble se réveiller car il commence à bouger et de l’énergie se dégage de sa bouche.

 

 INTÉRIEUR - DANS LE VAISSEAU DES SYCORAX - MATINÉE

Le Sycorax montre Rose du doigt et se met à parler.

Alex :La fille jaune, elle possède l’intelligente boîte bleue. Dorénavant, elle parlera au nom de votre planète”.

Harriet Jones : (Se tournant vers Alex.) Elle ne peut pas.

Rose : Si je peux.

Mickey : Non, fais pas ça.

Rose : Je fais ce qu’aurait fait le Docteur.

Harriet Jones : (Se mettant à côté de Rose.) Ils vont vous tuer.

Rose : Rien ne lui faisait peur. (S’avançant vers le Sycorax.) La… Je m’adresse aux Sycorax, en accord avec… l’article 25 de la Déclaration de l’Ombre Planétaire, je leur ordonne de quitter notre monde. Je m’exprime à travers l’autorité du vénérable Parlement Slitheen de Raxacoricofallapatorius et de.. de la confédération Gelth… qui est… qui est surveillé par les puissants et terribles Jagra et oh… les Daleks. Alors, laissez cette planète en paix… En paix. (Le Sycorax se met à rire et tout le monde le suit. Il se remet à parler.)

Alex :Vous êtes vraiment, vraiment très drôle mais maintenant vous allez mourir”.

Harriet Jones : (Tentant de se mettre devant Rose.) Laissez-là tranquille !

Mickey : Ne la touchez pas !

Le Sycorax avance vers Rose et se met à parler.

Alex :Si vous souhaitez m’avoir avec vos stupides mensonges, nous sommes des Sycorax et nous commandons aux ténèbres”. (Le Sycorax s’approche de Rose.) Alors que vous, vous n’êtes que des pleurnichards. Si votre race était meilleure ou au moins minable, elle connaîtrait un vrai chef.

Chef des Sycorax : Donc votre Terre sera détruite complètement.

Alex : (Continuant de traduire.)Donc votre Terre sera détruite complètement”.

Chef des Sycorax : Et votre peuple réduit à l’esclavage.

Alex :Et votre peuple réduit à l’esclavage”. Il parle notre langue.

Harriet Jones : (Répétant.) Il parle notre langue.

Rose : Vous parlez notre langue.

Chef des Sycorax : Vous n’arriverez jamais à parler ma langue avec votre bile primitive.

Rose : (Pointant son doigt vers le Sycorax.) Ça, c’est notre langue. C’est bien ça.

Harriet Jones : (Hochant la tête.) Oui.

Mickey : Ben oui, c’est notre langue.

Chef des Sycorax : Je ne sais que parler le Sycorax.

Rose : S’il parle notre langue, c’est qu’il y a une traduction. Peut-être que ça remarche. Peut-être que… (Elle se retourne vers le TARDIS. Tout le monde se décale et le Docteur ouvre la porte et il s’avance.)

Docteur : Je vous ai manqué ? (Le Sycorax lui envoie sa corde électrifiée et le Docteur la reprend et s’avance vers le Sycorax.) Vous pourriez blesser quelqu’un. (Harriet Jones est surprise de le voir changer. Le Sycorax s’énerve mais le Docteur lui reprend la corde et la casse en deux, sous les yeux ébahis de Rose.) Arrêtez avec ça, ça va finir par m’énerver. Vous attendez maintenant. Je suis occupé. (Il pointe son doigt vers le Sycorax. Il se tourne vers Mickey.) Rickey, hello et Harriet Jones, toujours là où ça se passe. Quel pied de tous vous revoir. Du thé, voilà ce qui me fallait, une tasse de thé. Une super infusion de radicaux libre et de tannin. Il y a rien de mieux que de déboucher les sinus. (S’adressant à Rose.) Je veux savoir, soyez sincère, de quoi j’ai l’air ?

Rose : Hmm, différent.

Docteur : Différent en mieux ou différent en pire.

Rose : Juste différent.

Docteur : Dites-moi, je suis roux ?

Rose : (Regardant les cheveux du Docteur.) Non, vous êtes plutôt brun.

Docteur : Ah, j’aurais voulu être roux, je n’ai jamais été roux et (pointant son doigt vers Mickey et Rose) vous Rose Tyler, vous avez été nulle, vous m’avez laissé tomber. Oh, oh, c’est dur. C’est ce que je suis maintenant, je suis dur. Dur et pas roux.

Harriet Jones : Désolée mais qui est-ce ?

Docteur : Je suis le Docteur.

Rose : C’est le Docteur.

Harriet Jones : Qu’est-il arrivé à mon Docteur ? C’est comme le titre, ça se transmet de père en fils.

Docteur : (Se mettant en face d’Harriet Jones.) Je suis lui. Tout à fait lui. J’ai un nouveau visage, enfin tout est nouveau.

Harriet Jones : Je ne vous crois pas.

Docteur : Harriet Jones, on s’est fait piéger sur Downing Street, ce qui vous effrayez ce n’était pas les extraterrestres ni la guerre. C’était que votre mère soit livrée à elle-même.

Harriet Jones : Oh, mon Dieu, c’est vous.

Docteur : Vous avez gagné les élections.

Harriet Jones : (En souriant.) À l’écrasante majorité.

Chef des Sycorax : Désolé de vous interrompre.

Docteur : (Se tournant vers le Sycorax.) Oh, c’est vrai, salut mon pote.

Chef des Sycorax : Qui êtes-vous exactement ?

Docteur : Ah, cette vieille question.

Chef des Sycorax : Je vous demande de me dire qui vous êtes.

Docteur : (Reprenant le même ton.) Mais j’en sais rien. Oui, c’est étrange, je suis le Docteur mais à part ça, je, je ne sais rien du tout, j’ignore littéralement la personne que je peux être. C’est un mystère. Est-ce que je suis marrant ? Est-ce que je suis sarcastique ? Sexy ? (Il claque la langue en regardant vers Rose qui sourit.) Ou un vieux grincheux ? Cool mon pote. Un droitier, un gaucher, un bagarreur, un joueur, un menteur, un traître, un lâche, un détraqué nerveux. D’après les témoignages, je suis un drôle de zigoto. (En ricanant.) Et comment un zigoto réagit quand il voit ça. (Il pointe le doigt vers le bouton.) Un gros, gros menaçant bouton. (Il le rejoint.) Un gros beau menaçant bouton, qui ne doit être presser sous aucun prétexte, j’ai raison ? Laissez-moi deviner, c’est une sorte de matrice de contrôle, qui s’alimente avec… (Il ouvre une petite porte en-dessous du bouton.) Oh, qu’est-ce que vous avez là ? (Il utilise un doigt pour prendre un peu de sang.) Du sang. (Il lèche son doigt.) Oui du sang, absolument, du sang humain. A Rhésus positif avec une touche de fer. (En tirant la langue.) Ah. Mais pourquoi faire ? Oh, mais c’est une matrice de contrôle sanguin, oh, j’en avais plus vu depuis des années. Vous contrôlez tous les A positif ? Je crois que l’on va avoir un très, très gros problème. Parce que je ne sais pas vraiment qui je suis. Je ne sais pas m’arrêter. Alors que je vois un gros beau et menaçant bouton qu’il ne faut jamais, jamais pressé, c’est justement ce que je fais. (Il appuie sur le bouton malgré les cris de Rose et Harriet.)

Harriet Jones et Rose : Non ! Non !

Les gens du monde entier, sur les toits, s’avancent mais de l’énergie bleue enveloppe leur visage et ils s’arrêtent. Ils se regardent, ne sachant pas pourquoi ils sont là.  

Homme : Qu’est-ce qu’on fait sur ce toit ?

Femme : Écarte-toi du bord. (Les gens se mettent à quitter les toits.)

Alex : Vous les avez tués !

Docteur : (S’adressant au Sycorax.) Alors, qu’est-ce que tu en penses mon pote ? Ils sont morts ?

Chef des Sycorax : Nous leur offrons la vie.

Docteur : Vous leur offrez, mais vous n’avez pas le choix. Quand le sang est sous contrôle, c’est comme avec le vaudou, on peut vous contraindre mais jusqu’à un certain point. C’est comme avec l’hypnose. Vous pouvez forcer quelqu’un à marcher comme une oie ou à chanter comme Elvis mais pas se tuer, l’instinct de survie est trop fort, 

Chef des Sycorax : Le contrôle du sang est juste un moyen de conquête. Je pourrais dresser une armée et prendre ce monde par la force.

Docteur : Oui, vous pourriez, vous pourriez faire cela, bien sûr. Vous pourriez mais pourquoi ? Regardez tous ces gens, ce sont des êtres vivants. Pensez à leur potentiel, depuis le jour où ils sont arrivés sur cette planète clignant des yeux sous l’astre solaire. Ils pouvaient voir plus loin qu’ils ne pouvaient l’imaginer. Ils pouvaient faire… Non, euh, attendez, non désolé, ça c’est le Roi Lion. Mais le problème reste entier. Laissez-les tranquille.

Chef des Sycorax : Ou alors ?

Docteur : (Prenant une épée à un autre Sycorax.) Ou… (Se mettant au centre de la pièce) Je vous lance un défi. (Les Sycorax se mettent à rire.) Euh oui, petite condition, bande de frimeurs, j’aimerai que les règles sacrés du combat à l’épée soient respectées.

Chef des Sycorax : (Prenant lui aussi une épée.) Eh bien, tu seras le champion de cette planète.

Docteur : (Enlevant sa robe de chambre.) C’est gentil, mais j’ignore qui je suis mais j’aime bien votre proposition. (Il envoie la robe vers Rose qui la rattrape.) Alors, vous acceptez de combattre ou vous êtes un cranak pel casacree salvak. (Il hausse les sourcils alors qu’ils se baissent en posant leur épée sur le sol.)

Chef des Sycorax : Pour la planète.

Docteur : Pour la planète. (Ils se relèvent et commencent à se battre à l’épée. Le début tourne à l’avantage du Sycorax et continuent à se battre.)

Rose : (Voyant le Docteur en mauvaise posture.) Attention !

Docteur : Oui, ça aide depuis l’attention, si vous avez autre chose, ça me ferait plaisir. (Il continue son combat alors qu’il reçoit la partie arrière de l’épée dans l’abdomen, le faisant reculer sous les yeux choqués de Rose et Mickey. Ils s’avancent vers la sortie du vaisseau.) Un peu d’air frais.

Il ouvre avec un petit bouton sur le côté, la partie extérieure du vaisseau et ils se retrouvent sur le sol, continuant le combat alors que tout le monde va les rejoindre. Le Docteur se prend aussi l’arrière de l’épée dans le nez, criant de douleur. Rose veut s’avancer mais le Docteur l’en empêche.

Docteur : N’approchez pas, ça invaliderait le combat, il remporterait la planète.

Ils se remettent à combattre, le chef des Sycorax obligeant le Docteur à se coucher sur le sol. L’ennemi en profite pour lui couper la main qui tombe vers la ville de Londres ainsi que son épée. Il regarde, éberlué, sa chemise alors qu’il n’y a plus rien.

Docteur : Vous m’avez tranché la main. (Le Sycorax se met à parler et le Docteur en profite pour se relever.) Maintenant, je sais quel type d’homme je suis. Je suis un veinard, j’ai une fichue chance. Je suis à moins de quinze heures de mon dernier cycle de régénération, ce qui signifie que j’ai encore assez d’énergie régénératrice cellulaire pour faire ça. (Sa main repousse comme par magie).

Chef des Sycorax : Vous êtes un sorcier.

Docteur : Maître du temps.

Rose : (Donnant une autre épée au Docteur.) Docteur !

Docteur : Ah, vous voyez que je suis le Docteur.

Rose : La question ne s’est jamais posée.

Docteur : Et tu veux savoir la meilleure : ma nouvelle main, c’est une main de combat. (Ils se remettent à combattre. Le Docteur réussit à prendre au Sycorax son épée et lui donne un coup dans l’abdomen et le fait chuter.) Gagné. (Il le menace avec son épée.)

Chef des Sycorax : Alors, tue-moi.

Docteur : J’épargne ta vie si tu fais ce que le champion te demande. Quitte cette planète, quitte la sans retour. Qu’est-ce que tu en dis ?

Chef des Sycorax : Oui.

Docteur : (Le menaçant.) Jure-le sur le sang de ton espèce.

Chef des Sycorax : Je le jure.

Docteur : C’est pas trop tôt. Sans rancune. Applaudissez le héros. (Il plante l’épée dans le sol alors que Harriet Jones crie de joie.)

Harriet Jones : (Applaudissant.) Bravo.

Rose : (Lui redonnant sa robe de chambre.) Vous étiez génial. Bravo !

Docteur : Ah, pas mal pour un mec en pyjama. Ça ne fait pas peut-être James Bond mais les smokings ne me vont pas moi. Oh, qu’est-ce que j’ai ici ? (Il sort une clémentine de sa poche de robe de chambre.) Une clémentine. (Pendant que Rose rigole.) Ah, c’est à l’ami de votre mère, celui qui aime bien grignoter. Ça me rappelle tellement Noël les clémentines. Vous rêvez d’avoir des cadeaux et, devant la cheminée, au fond de votre petit soulier, il y a une stupide et ridicule clémentine. (Le chef des Sycorax arrive à se relever et menace à nouveau le Docteur.) Qui peut rêver de clémentines ? (Il envoie sa clémentine contre un bouton et une partie de l’extérieur du vaisseau s’ouvre, faisant tomber en chute libre le chef des Sycorax.) Pas de seconde chance, je suis ce genre de mec. (Ils entrent à l’intérieur du vaisseau et le Docteur s’adresse aux Sycorax.) Selon les rites anciens du combat, il vous est interdit de revenir sur la Terre jusqu’à la fin des temps. Mais retournez dans les étoiles, parlez de cette planète. Racontez-leur toutes ses richesses, celles de son peuple et ses possibilités. Mais quand vous reparlerez de la Terre, je veux être certain que vous ajoutiez ceci : La Terre est protégée ! (Ils sont téléportés dans une rue de Londres.)

 

EXTÉRIEUR - DANS UNE RUE - LONDRES - JOURNÉE

Rose : Où est-ce qu’on est ?

Mickey : À Bloxom Road. Juste au coin de la rue, on est rentré ! (Il lève les bras.)

Docteur : Une minute, attendez. (Le vaisseau se met à partir dans l’atmosphère. Le Docteur se met à sourire.)

Mickey : (Content.) Tchao les mecs. Ah, ah, ah, ah.

Rose : (Sautant sur les épaules de Mickey.) Ouais et ne revenez pas.

Mickey : Ici, c’est protégé. (Ils s’enlacent et Rose va dans les bras d’Alex qui est surpris.)

Harriet Jones : (Écartant les bras.) Mon Docteur.

Docteur : Ma ministre. (Ils s’enlacent et se mettent à sourire.)

Harriet Jones : Vous êtes le même homme, exactement. (Regardant vers le ciel, suivie par le Docteur.) Ils sont très nombreux, là-haut ?

Docteur : Oh oui, il n’y a pas que les Sycorax. Il y a des centaines d’espèces. Des milliers même. Alors, la race humaine doit faire attention à elle. Vous envoyez chaque jour de nouvelles sondes, des messages, des signaux. Cette planète est bavarde. Vous aurez des réponses. De plus en plus. (Regardant vers Harriet.) Autant vous habituer.

Jackie Tyler : (Hors cadre.) Rose !

Rose : Maman ! (Elle court vers sa mère.)

Docteur : Oh, en parlant de problème. Ah mon Dieu.

Rose : Ah, il est là. (Elles s’enlacent.) C’est le Docteur, ça maman. (Le téléphone d’Alex se met à sonner.) C’est grâce à toi, maman, grâce à ton thé, il l’a guéri.

Docteur : Quand tout a raté une tasse de thé.

Rose : Oh, oui, regarde-le maman.

Jackie Tyler : C’est vraiment lui ? C’est vraiment le Docteur ? (En voyant Harriet Jones.) Oh, il y a même le Premier Ministre.

Docteur : On s’embrasse ? (Tout le monde se congratule autour du Docteur.)

Rose : Oh, vous êtes revenu.

Alex : (Rejoignant Harriet Jones.) Un message de Torchwood. Ils disent qu’ils sont prêts. (Elle regarde vers le Docteur et semble réfléchir à ce qu’elle doit faire.)

Jackie Tyler : Et vous m’avez laissée, je n’ai jamais vu ça.

Rose : Maman, c’est le TARDIS, il a déconné.

Harriet Jones : (À Alex.) Dites-leur de tirer. (Il s’éloigne et utilise son oreillette pour avertir ceux de Torchwood à tirer.)

Alex : Allez-y.

Harriet Jones regarde vers le ciel. Plusieurs éclairs se mettent à converger vers le vaisseau des Sycorax, se trouvant dans l’espace, le détruisant complètement, sous les yeux ébahis de tout le monde, alors qu’une partie du ciel devient jaunâtre.

Rose : Mais qu’est-ce que c’était ? Qu’est-ce qui se passe ? (Le Docteur regarde vers Harriet Jones et s’avance vers elle.)

Docteur : Ça s’appelle un meurtre.

Harriet Jones : Ça s’appelle une défense. C’est adapté de la technologie extraterrestre. Un vaisseau s’est écrasé sur Terre il y a dix ans.

Docteur : Mais ils étaient partis.

Harriet Jones : Vous l’avez dit vous même Docteur, ils repartiront dans les étoiles et parleront aux autres de la Terre. Je suis désolée Docteur, vous n’êtes pas souvent ici, vous n’êtes que de passage. Par exemple aujourd’hui, monsieur Llewellyn ET le commandant se sont faits tués, ils sont morts sous mes yeux pendant que vous dormiez. Dans ce cas, nous devons nous défendre seuls.

Docteur : L'Âge d’or de l’Angleterre.

Harriet Jones : L'Âge d’or a un prix.

Docteur : Je me suis trompé d’ennemi. J’aurai dû leur dire de s’enfuir, le plus vite qu’ils le pouvaient et de se cacher car les monstres débarquaient, la race humaine.

Harriet Jones : C’est le peuple que je représente, j’agis pour sa sauvegarde. 

Docteur : Je devrai vous en empêcher.

Harriet Jones : Que comptez-vous faire, Docteur ? Une autre attaque extraterrestre ?

Docteur : (Haussant le ton.) Ne me provoquez pas, Harriet Jones ! Croyez-moi, je suis un autre homme. Je pourrais faire tomber votre gouvernement d’un mot.

Harriet Jones : Vous êtes l’homme le plus remarquable que j’ai jamais rencontré mais je ne crois pas que vous soyez capable de cela.

Docteur : Vous avez raison, pas avec un mot. Avec six.

Harriet Jones : Je ne le crois pas.

Docteur : Six mots.

Harriet Jones : Taisez-vous.

Docteur : Six. (Il va vers Alex et enlève son oreillette et se met à dire à voix basse :) Vous ne la trouvez pas fatiguée ?(Il s’en va en la regardant et rejoint les autres avant de partir.)

Harriet Jones : (Rejoignant Alex.) Qu’est-ce qu’il a dit ?

Alex : Rien, rien, rien, vraiment…

Harriet Jones : (En colère.) Qu’est-ce qu’il a dit ?

Alex : … Rien, vraiment, je vous assure.

Harriet Jones : (À voix haute.) Docteur, Docteur, qu’est-ce… qu’est-ce que vous lui avez dit ? Vous lui avez dit quoi, Docteur ? Docteur ! (À voix basse.) Je suis désolée. (Alex part dans une autre rue.)

 

INTÉRIEUR - DANS LE TARDIS - JOURNÉE

Le Docteur se trouve dans le TARDIS en train de trouver des vêtements qui vont lui aller. Il prend une veste mais hésite à la mettre.

 

INTÉRIEUR - DANS L’APPARTEMENT DE JACKIE TYLER - JOURNÉE

Mickey, Rose et Jackie s’affairent sur la table et Mickey coupe la dinde de Noël. Pendant ce temps, le Docteur continue de choisir ses vêtements. Il trouve deux costumes, un marron clair et l’autre marron foncé. Rose fait le service en servant sa mère. 

 

INTÉRIEUR - DANS LE TARDIS - JOURNÉE

Après avoir choisi son costume, le Docteur se regarde dans un miroir. Il se touche le visage et touche ses dents avec sa langue et trouve que ça lui va bien.

 

INTÉRIEUR - DANS L’APPARTEMENT DE JACKIE TYLER - JOURNÉE

Le Docteur entre dans l’appartement de Jackie et voit Rose qui est à table. Ils se mettent à sourire. Désormais, ils sont autour de la table pour ouvrir les crackers.

Docteur : Rose, c’est à vous ça. Je suis sûr que ça vous ira très bien. (Elle prend une couronne rose et la met sur la tête.)

Rose : (Regardant la télé.) Oh, c’est Harriet Jones.

Journaliste : (Via la télévision.) L’opposition que nous entendons, que les élections pourraient être anticipées.

Harriet Jones : (Via la télévision.) Non, non et maintenant parlons d’autre chose. (Le Docteur se lève et met ses lunettes pour mieux la voir.)

Journaliste : (Via la télévision.) Alors, pourquoi ces rumeurs sur votre santé ?

Harriet Jones : (Via la télévision.) Écoutez, je n’ai aucun problème de santé, je ne sais pas d’où provient cette rumeur. Que le Parlement me retire sa confiance me paraît être injustifié.

Journaliste : (Via la télévision.) Aucun problème ces derniers jours ?

Harriet Jones : (Via la télévision.) Aucun souci, je vais bien, je vais bien. Regardez-moi, je suis bien, je suis en forme. Je me sens en forme.

Jackie Tyler : (Au téléphone.) C’est Babe, elle dit qu’il faut qu’on regarde dehors.

Rose : Pourquoi ?

Jackie Tyler : J’en sais rien, elle dit d’aller voir dehors. Allez, allez, on y va.

 

EXTÉRIEUR - DANS LA RUE - LONDRES - SOIRÉE

Ils sont sortis dehors et s’aperçoivent que de la neige tombe. Ils sont tous contents de voir ça. Mickey s’amuse avec Rose en lui jetant des boules de neige sur son corps. Elle rigole. Il y a dans le ciel des comètes qui traversent l’atmosphère.

Rose : C’est magnifique. Qu’est-ce que c’est ? Des météores ?

Docteur : C’est le vaisseau spatial, il s’est désintégré dans l’atmosphère. C’est pas de la neige, c’est de la cendre.

Rose : Ah, je ne trouve plus ça magnifique.

Docteur : Mais c’est une planète tout à fait différente. Désormais, elle connaît l’existence d’autres formes de vie dans l’univers. Ici, tout a changé.

Rose : À propos, vous, vous allez faire quoi, maintenant ?

Docteur : Eh bien, on va reprendre le TARDIS, mon ancienne vie.

Rose : En solitaire.

Docteur : Pourquoi ? Vous voulez venir ?

Rose : (Hésitante.) Eh bien, oui.

Docteur : Vous êtes sûre ?

Rose : Oui.

Docteur : Je dis ça parce que j’ai changé.

Rose : Oui, je sais que vous avez changé. Peut-être que vous ne voulez plus de moi.

Docteur : (En souriant.) Oh, j’adorerai que vous veniez.

Rose : (En rigolant.) Ah, super.

Mickey : (À Rose.) Tu ne restera jamais avec moi, hein ? (Elle se retourne.)

Rose : Oh, c’est juste qu’il y a tant de choses, tant de choses à voir ailleurs. Il faut peut-être…

Mickey : Ouais. 

Jackie Tyler : En fait, vous êtes fous, l’un comme l’autre. On dirait que vous cherchez des problèmes.

Docteur : (Se mettant à côté de Jackie.) Les problèmes font partie de la vie, ils nous guettent partout, Jackie. Aujourd’hui, tout est nouveau pour moi. Toutes les planètes, les créatures, les horizons. Je n’ai encore rien vu, pas avec ces yeux-là en tout cas. (Rejoignant Rose.) Et je crois que ça va être fantastique.

Rose : Ouais. (Le Docteur montre sa main pour qu’elle la prenne.) Vous savez bien que vos mains me donnent des frissons. (Le Docteur sourit. Il insiste et elle la prend quand même. Ils regardent le ciel où d’autres comètes traversent l’atmosphère.) Eh dites-moi, où est-ce qu’on va d’abord ?

Docteur : Euh, juste là. (Il montre une planète dans le ciel.) Non, attendez, là-bas.

Rose : Là ?

Docteur : Ouais.

Rose : Ouais, là-bas. (Ils se mettent à sourire. La caméra agrandit le champ.)

 

INTÉRIEUR - DANS LE TARDIS - JOURNÉE

Rose : Où est-ce qu’on va cette fois ?

Docteur : Plus loin qu’on est jamais allé.

 

PROCHAINEMENT

 

 Il y a quelque chose qui explose, des mannequins télécommandés, le Docteur qui utilise un appareil sur un d’entre eux. Une nonne-chat.

 

Nonne-chat : Je ne crois pas vous avoir été présenté.

Docteur : Eh moi, le Docteur.

 

Proviseur Finch : (Avec Sarah-Jane Smith, en parlant au Docteur.) J’aimerai vous présenter Sarah-Jane Smith. (Cette dernière trouve le TARDIS qui se trouve dans un couloir de l’école. Un engin qui explose.)

 

Encore des nonnes-chat, Finch qui semble en colère, l’apparition de K9.

Docteur : K9.

 

Des robots qui s’en prennent à Rose et Mickey. Le Docteur qui se trouve devant l’un d’entre eux. Il se retrouve dans le TARDIS où il souffle sur une pierre.

 

Nonne-chat : (Au Docteur.) Il dit qu’il parlera à un voyageur, à l’homme sans racine. (Le Docteur se trouve devant Face de Boe.

 

Il y une cage avec un homme loup-garou à l’intérieur. 

 

Docteur : (À Rose.) Puis-je vous présenter Sa Majesté la reine Victoria.

 

Rose semble échapper à quelqu’un alors qu’il y a du feu devant elle.

 

Docteur : (Menaçant quelqu’un.) Rends-la moi.

 

Finch se met à produire un son strident. Il y a encore des explosions, que le Docteur tente d’éviter. Rose qui embrasse le Docteur. Il se retrouve devant des Cybermen.

 

Docteur : Les balles ne l’arrêtent pas. (Des coups de feu se font entendre.)

 

GÉNÉRIQUE DE FIN

Script VO épisode spécial 200 "The Christmas Invasion"

EXT. SPACE

Planet Earth. Zoom down into London, right into

INT. TYLER'S FLAT

Jackie picks up a red bauble and hangs it on a white Christmas tree, which is standing in the corner of the room. She picks up two presents, ready to put them under the tree, when the label of one of them catches her eye. She sits down slowly, holding the present. The label says "To Rose. Merry Christmas. Lots of love, Mum x". Jackie sighs.

INT. MICKEY'S CAR WORKSHOP

The radio is blaring out "Merry Christmas". Mickey suddenly pauses in his work, listening intently.

MICKEY : Hey, turn that down. Hey, Stevo, turn that off ! Turn it off !

The radio is turned off, and we can clearly hear the sound of the TARDIS engines. Mickey listens, and then dashes off.

INT. TYLER'S FLAT

Jackie, who is hanging up some Christmas cards on a length of string on the wall, stops and turns around as she also hears the engines.

JACKIE : Rose !

EXT. POWELL ESTATE

Jackie exits the block of flats and running outside, where she is shortly joined by Mickey. They run towards each other.

JACKIE : Mickey !

MICKEY : Jackie, it's the TARDIS !

JACKIE : I know ! I know, I heard it ! She's alive, Mickey ! I said so, didn't I ? She's alive !

MICKEY : Shush ! Shut up a minute !

They both look frantically around.

JACKIE : Well, where is it then ?

Suddenly, the TARDIS appears out of thin air, about 20 feet above their heads. It crashes against the buildings on either side as it falls to Earth. Jackie screams and grabs onto Mickey. It finally skids to a halt, smashing into a post van and knocking over some dustbins on the way. The Doctor throws the doors open and peers out with his mouth wide open.

THE DOCTOR : Here we are, then ! London ! Earth ! The Solar System ! We did it !

He stumbles out of the TARDIS, gazing up at the flats with his mouth still hanging open. Jackie and Mickey both stare at him. The Doctor suddenly notices them.

THE DOCTOR (CONT'D) : Jackie ! Mickey ! Blimey ! No, no, no, no, hold on. (Stumbles backwards a few steps). Wait there, I've got something to say. There was something I had to tell you. Something important, what was it ? No, hold on, hold on... (Comes back to them and puts his hands on Jackie's and Mickey's shoulders, apparently thinking hard). Hold on, shush, shush, shush, shush... Oh !

Jackie and Mickey jump in alarm.

THE DOCTOR (CONT'D) : I know ! (Looks from one to the other, panting and beaming). Merry Christmas !

And then he collapses, falling to the ground unconscious. Rose comes out of the TARDIS and notices him on the ground.

ROSE : What happened ? Is he all right ?

MICKEY : I don't know, he just keeled over ! But who is he ? Where's the Doctor ?

ROSE : That's him. Right in front of you. That's the Doctor.

JACKIE : What d'you mean, "That's the Doctor" ? Doctor who ?

The Doctor lies on the ground, as still as if he were dead.

 

OPENING CREDITS

INT. TYLER'S FLAT, BEDROOM

The Doctor is tucked up in bed, wearing a pair of stripy pyjamas. Rose is sitting on the edge of the bed looking at him when Jackie enters the room, holding a stethoscope.

JACKIE (handing the stethoscope to Rose and sitting on the bed) : Here we go. Tina the Cleaner's got this lodger, medical student. And she was fast asleep, so I just took it.

Rose starts to put the stethoscope in her ears.

JACKIE (CONT'D) : Though, I still say we should take him to hospital.

Rose takes the stethoscope out again.

ROSE : We can't. They'd lock him up. They'd dissect him. One bottle of his blood could change the future of the human race.

Jackie opens her mouth to say something.

ROSE (CONT'D) : No ! Shush !

Jackie stops. Rose puts the stethoscope back in her ears and places it on one side of the Doctor's chest. We hear his steady heartbeat. She then places it on the other side and hears the same.

ROSE (CONT'D) : Both working.

JACKIE : What d'you mean "both" ?

ROSE : Well, he's got two hearts.

JACKIE (contemptuously) : Oh, don't be stupid.

ROSE (getting up, going to the door) : He has !

JACKIE : Anything else he's got two of ?

ROSE (turning back) : Leave him alone.

She leaves the room. Jackie peers at the Doctor before following her. When the room is empty, the Doctor's mouth open and a wisp of the golden Time Vortex escapes from him.

EXT. SPACE

The Time Vortex floats out of a window, up into the sky and out into space. The whispering voices accompanying this sound as though they are saying "You will pay for your chances. These are ours."

INT. TYLER'S FLAT, KITCHEN

In the kitchen Rose opens the fridge and picks up a pork pie.

JACKIE : How can he go changing his face ?

Rose shuts the fridge door.

JACKIE (CONT'D) : Is that a different face or is he a different person ?

ROSE (frustrated) : How should I know ?! (A pause. Guiltily) : Sorry.

Jackie nods.

ROSE (CONT'D) : The thing is... I thought I knew him, mum. (Eyes fill with tears, voice trembles). I thought me and him were... and then he goes and does this. (Wipes her tears away with the back of her hand and sniffs). I keep forgetting he's not human.

She takes Jackie's hand and makes an obvious effort to make her voice light-hearted again.

ROSE (CONT'D) : The big question is... where'd you get a pair of men's pyjamas from ?

JACKIE (walking away) : Howard's been staying over.

ROSE : What, Howard from the market ? How long's that been going on ?

JACKIE : A month or so. First of all, he starts delivering to the door and I thought, "that's a bit odd". Next thing you know, it's a bag of oranges...

Distracted, Rose turns her head towards the direction of the TV.

ROSE : Is that Harriet Jones ?!

She leaves the kitchen and goes into the living room.

INT. TYLER'S FLAT, LIVING ROOM

JACKIE : Oh, never mind me...

ROSE (staring at the screen) : Why's she on the telly ?

JACKIE : She's Prime Minister now. I'm eighteen quid a week better off.

Rose smiles incredulously.

JACKIE (CONT'D) : They're calling it "Britain's Golden Age". Keep on saying "my Rose has met her".

ROSE : Did more than that. Stopped World War Three with her. Harriet Jones...

MAN (on television screen) : Harriet Jones , what about those calling the Guinevere One Space Probe a waste of money ?

HARRIET JONES (on television screen) : Now, that's where you're wrong. I completely disagree if you don't mind.

Rose laughs.

HARRIET JONES (CONT'D) : The Guinevere One Space Probe represents this country's limitless ambition. British workmanship sailing up there among the stars.

LLEWELLYN : This is the spirit of Christmas, birth and rejoicing, and the dawn of a new age, and that is what we're achieving fifteen million miles away.

INT. PRESS CONFERENCE

LLEWELLYN (CONT'D) : Our very own miracle.

On the TV, a computerised image of the probe zooming from the Earth.

NEWSREADER : The unmanned probe Guinevere One is about to make its final descent. Photographs of the Martian Landscape should be received by midnight tonight.

EXT. SPACE

The probe crashes into what appears to be a large rock. A door in the ship opens, and the probe is sucked in.

EXT. HIGH STREET

Rose and Mickey are walking down the street together. It is crowded with Christmas shoppers.

MICKEY : So, er, what d'you need ? Twenty quid ?

ROSE (taking the note he is holding out) : Do you mind ? I'll pay you back.

MICKEY : Call it a Christmas present.

He laughs.

ROSE : God, I'm all out of synch. You just forget about Christmas and things in the TARDIS. They don't exist. You get sort of... timeless.

MICKEY : Oh, yeah, that's fascinating, 'cos I love hearing stories about the TARDIS. Oh, go on Rose, tell us another one 'cos I, wow, I could listen to it all day. TARDIS this, TARDIS that...

ROSE (smiling) : Shut up !

MICKEY : Oh ! One time, in a biiiig yellow garden, full of balloons.

ROSE : I'm not like that !

MICKEY : Oh, you so are.

ROSE : Hmm, must drive you mad. I'm surprised you don't give up on me.

MICKEY : Oh, that's the thing, isn't it ? You can rely on me. I don't go changing my face.

ROSE : Yeah. What if he's dying ?

MICKEY (stopping) : Okay...

ROSE : Sorry !

MICKEY (taking her hands) : Just let it be Christmas ! Could you do that ? Just for a bit. You and me, and Christmas. No... no Doctor, no... no bog-monsters... no life or death.

ROSE : Okay.

MICKEY : Promise ?

ROSE : Yes !

MICKEY : Right ! What're you gonna get for your mum ?

They start walking again. Rose looks behind her, distracted as Mickey starts talking again.

MICKEY (CONT'D) : I'm round there all the time now, you know. She does my dinner on a Sunday... talks about you all afternoon, yap yap yap yap yap...

Rose isn't really listening. She looks back at the brass band of masked Santas, who are playing "Good Tidings of Comfort and Joy". She gazes at them for a long moment, sensing something is wrong. Suddenly, their trumpets are revealed to be flame throwers - blue flame shoots out of them, and people run around screaming. The Santas start blasting around, and there is a lot of commotion. Rose and Mickey duck behind a stall.

ROSE : It's us ! They're after us !

The Santas blast the stall Rose and Mickey are hiding behind, and Rose screams. They run, the blasting of the Santas pursuing them. One of the blasts catches the enormous Christmas tree instead, and it falls to the ground on top of one of the Santas. Its mask clatters to the ground. Rose and Mickey run down the street.

MICKEY (frantically) : What's going on ? What've we done ? Why are they after us ?

A taxi draws up.

ROSE : Taxi !

They clamber in.

INT. TAXI

ROSE (CONT'D) : They're after the Doctor.

MICKEY : I can't even go shopping with you. We get attacked by a brass band.

The taxi drives off. Rose taps a number into her mobile.

MICKEY (CONT'D) : Who're you phoning ?

ROSE (putting the phone to her ear) : My mum.

INT. TYLER'S FLAT, LIVING ROOM

Jackie, however, is already on the phone. She walks around the flat, yapping about nothing.

JACKIE : She turns up - no warning. I've got nothing in. I said, "Rose, if you want a Christmas dinner of meat paste, then so be it".

She picks up a cup of tea.

INT. TAXI

ROSE (exasperatedly) : Mum, get off the phone !

Police sirens in the background.

MICKEY : Who were... those Santa things ?

ROSE : I dunno. But think about it, they were after us. What's important about us ? Well, nothing. Except the one thing we've got tucked up in bed. The Doctor.

INT. TYLER'S FLAT, BEDROOM

JACKIE (wandering into the Doctor's room with a cup of tea) : Oh, no. Don't come round, darling. No, flat's all topsy turvy. (Plonks the tea down at the Doctor's bedside). Yeah, she just barges in and litters the place. Yeah, no, I'll come round and see you on boxing day.

When she has left the room, the vortex escapes through the Doctor's mouth again.

EXT. POWELL ESTATE

The taxi pulls up and Rose and Mickey jump out and start running towards the flats.

INT. TYLER'S FLAT, LIVING ROOM

They burst into Jackie's flat where Jackie is still on the phone.

JACKIE : So, save us a chipolata...

ROSE : Get off the phone !

JACKIE : It's only Bev ! She says hello.

Rose grabs the phone off her mum.

ROSE : Bev ? Yeah, look, it'll have to wait.

She hangs it up and looks at Mickey and her mother.

ROSE (CONT'D) : Right, it's not safe, we've gotta get out. Where can we go ?

MICKEY : My mate Stan, he'll put us up.

ROSE : That's only two streets away. (To Jackie) : What about Mo ? Where's she living now ?

JACKIE : I dunno ! Peak District !

ROSE : Oh, we'll go to Cousin Mo's then.

JACKIE : It's Christmas Eve ! We're not going anywhere ! What're you babbling about ?

ROSE : Mum...

She stops as she notices the tree in the corner of the room.

ROSE (CONT'D) : Where'd you get that tree ?

Jackie turns to look at it. It is not white, but green.

ROSE (CONT'D) : That's a new tree. Where'd you get it ?

JACKIE : Well, I thought it was you !

ROSE : How can it be me ?

JACKIE : Well, you went shopping, there was a ring at the door, and there it was !

ROSE : No, that wasn't me.

JACKIE : Then who was it... ?

They all stare at the tree. Rose pulls her mother behind her. The tree lights up.

ROSE : Oh, you've gotta be kidding me.

The tree starts to spin, slowly at first and then very fast. Jackie screams. "Jingle Bells" plays, sped up. It reduces the coffee table firewood within seconds.

MICKEY : Go, go, go ! Get out !

Rose and Jackie run from the room while Mickey picks up a chair and holds it in front of him. Jackie runs to the front door but Rose runs to the Doctor's bedroom.

ROSE : We've got to save the Doctor !

JACKIE : What're you doing ?!

ROSE : We can't just leave him !

JACKIE : Mickey !

The Christmas tree chops up the legs of the chair.

JACKIE (CONT'D) : Leave it ! Get out ! Get out !

Mickey stands his ground.

JACKIE (CONT'D) : Mickey ! Get out of there !

He gives up and joins Jackie.

INT. TYLER'S FLAT, BEDROOM

Mickey runs into the Doctor's room.

JACKIE : Just leave him !

MICKEY : Get in here !

Frustrated, Jackie slams the door shut. The Christmas tree smashes through a pane of glass. Mickey and Jackie slide a wardrobe in front of the door while Rose bends over the Doctor.

ROSE : Doctor, wake up !

The tree spins towards the room. Mickey and Jackie lean against the wardrobe and Rose takes the sonic screwdriver out of the Doctor's leather jacket. The wardrobe starts to shake as the Christmas tree tries to get through. Jackie shouts out. Rose places the sonic screwdriver in the Doctor's hand, but he remains lifeless. The Christmas tree finally smashes through the wardrobe, and Mickey and Jackie are thrown backwards. Jackie cowers against the wall.

JACKIE (voice rising squeakily) : I'm gonna get killed by a Christmas tree !

Rose, desperate, leans right down close to the Doctor's ear.

ROSE : Help me.

Rose draws back slightly. The Doctor sits up very suddenly and points his sonic screwdriver at the tree. It explodes. The Doctor lowers the sonic screwdriver.

THE DOCTOR : Remote control. But who's controlling it ?

He gets out of bed.

EXT. TYLER'S FLAT, BALCONY

The Doctor goes out onto the balcony, securing a dressing gown around him. Rose, Jackie and Mickey follow him. Outside on the ground stand three of the Santas.

MICKEY : That's them. What are they ?

ROSE : Shush !

She looks at the Doctor, who raises his sonic screwdriver and points it at the Santas threatening. They back away, standing closer to each other. Then, they teleport themselves away.

MICKEY : They've just gone ! What kind of rubbish were they ? I mean, no offence, but they're not much cop if a sonic screwdriver's gonna scare them off.

THE DOCTOR : Pilot Fish.

ROSE : What ?

They all look at him.

THE DOCTOR : They were just Pilot Fish.

He coughs and throws himself backwards against the wall, clearly in pain. They all hurriedly kneel down to him.

ROSE : What's wrong ?!

THE DOCTOR (panting) : You woke me up too soon. (Breathes heavily). I'm still regenerating. I'm bursting with energy.

More of the vortex escapes through his mouth.

THE DOCTOR (CONT'D) : You see ? The Pilot Fish could smell it. A million miles away. So they eliminate the defence, that's you lot, and they carry me off. They could run their batteries on me for a couple of year.

He lurches forward, groaning.

JACKIE : Oh ! Oh ! Oh !

THE DOCTOR (through gritted teeth) : My head !

Jackie kneels before him, holding him up.

THE DOCTOR (CONT'D) : I'm having a neuron implosion. I need...

JACKIE (frantically) : What do you need ?

THE DOCTOR : I need...

JACKIE : Say it, tell me, tell me...

THE DOCTOR : I need...

JACKIE : Painkillers ?

THE DOCTOR : I need...

JACKIE : Do you need aspirin ?

THE DOCTOR : I...

JACKIE : Codeine ? Paracetamol ? Oh, I dunno, Pepto-Bismol ?

THE DOCTOR : I need...

JACKIE : Liquid paraffin. Vitamin C ? Vitamin D ? Vitamin E ?

THE DOCTOR : I need...

JACKIE (voice rising hysterically) : Is it food ? Something simple ? Uh... a bowl of soup ? A nice bowl of soup ? Soup and a sandwich ? Soup and a little ham sandwich ?

THE DOCTOR : I need you to shut up.

JACKIE : Oh, he hasn't changed that much, has he ?

The Doctor lurches forward again, and leans against the opposite wall, Jackie making "oo" sounds of sympathy.

THE DOCTOR (panting) : We haven't got much time. If there's Pilot Fish, then... (Takes an apple out of his dressing gown pocket). Why's there an apple in my dressing gown ?

JACKIE : Oh, that's Howard, sorry.

THE DOCTOR : He keeps apples in his dressing gown ?

JACKIE : He gets hungry.

THE DOCTOR (looking at the apple confusedly) : What, he gets hungry in his sleep ?

JACKIE : Sometimes.

The Doctor suddenly shouts with pain again and sinks to the floor. He grimaces.

THE DOCTOR : Brain... collapsing...

He grabs hold of Rose's upper arms, holding them tightly. Speech is a huge effort.

THE DOCTOR (CONT'D) : P... the Pilot Fish. The Pilot Fish mean... that something, something... (Deep breaths). Something's coming.

He collapses into Rose's lap.

INT. TYLER'S FLAT, BEDROOM

Rose kneels next to the Doctor on his bed, tucking him in and mopping his forehead with a flannel. He is restless and sweaty. Mickey passes the room holding a laptop. He looks at them both. Rose looks back. He nods, then goes on his way.

INT. TYLER'S FLAT, LIVING ROOM

Mickey sets up his laptop.

MICKEY : Jackie, I'm using the phone line. Is that all right ?

JACKIE (holding two cups of tea) : Yeah. Keep a count of it. (Plonks a cup of tea down next to Mickey). It's midnight. Christmas day.

Rose comes in and sits on the arm of a chair. Jackie gives her the other cup of tea.

JACKIE (CONT'D) : Any change ?

ROSE : He's worse. Just one heart beating.

Jackie sighs and sits in the chair.

REPORTER (on television) : Scientists in charge of Britain's mission to Mars have re-established contact with the Guinevere One space probe. They're expecting the first transmission from the planet's surface in the next few minutes.

LLEWELLYN (live at a press conference) : Yes, we are. We're, we're back on schedule. We've received the signal from Guinevere One. The Mars landing would seem to be an unqualified success.

MAN : But is it true that you completely lost contact earlier tonight ?

LLEWELLYN : Yes, we had a bit of a scare. Guinevere seemed to fall off the scope, but it... it was just a blip. Only disappeared for a few seconds. She's fine now, absolutely fine. We... we're getting the first pictures transmitted live any minute now. I'd better get back to it, thanks.

He leaves the conference.

MICKEY (staring at the laptop) : Here we go, Pilot Fish.

Rose gets up to look.

MICKEY (CONT'D) : Scavengers, like the Doctor said. Harmless, they're tiny, but the point is, the little fish swim alongside the big fish.

ROSE : Do you mean like sharks ?

MICKEY : Great big sharks. So, what the Doctor means is, we had them.... now we get that.

The animation of a shark on the screen snaps viciously.

ROSE : Something is coming...

The TV goes slightly static.

ROSE (CONT'D) : How close ?

MICKEY : There's no way of telling, but the Pilot Fish don't swim far from their daddy.

There is a distorted image on the television screen.

ROSE : So, it's close ?

JACKIE (referring to the image on the TV) : Funny sort of rocks.

ROSE (looking at the screen) : That's not rocks...

The image becomes clearer. Rose edges towards the TV, squinting at it.

REPORTER ON TELEVISION : ... coming live from the depths of space on Christmas morning.

The image is thrown into clarity. It is revealed to be an alien, which roars viciously at them. Jackie, Mickey and Rose gasp and jump backwards.

INT. TYLER'S FLAT, LIVING ROOM

BBC NEWS READER (on television) : The face of an alien life form was transmitted live tonight on BBC1.

AMERICAN NEWS READER (on television) : On the 25th of December, the human race has been shown absolute proof that alien life exists.

NEWS READER (on television) : These remarkable images have been relayed right across the world.

EXT. TOWER OF LONDON

Three cars drive through the gates of the Tower of London and draw up outside. The driver gets out of one and opens the back door for Llewellyn. Major Blake comes out of the building and indicates to him.

BLAKE : This way, sir.

Llewellyn walks in the direction he indicates.

INT. UNIT BASE

The doors to UNIT open, and Llewellyn enters, flanked by two others. The room is extremely busy.

BLAKE : Mr Llewellyn.

Llewellyn approaches Harriet Jones.

LLEWELLYN : Mr Llewellyn, ma'am.

HARRIET JONES (holding up ID card) : Harriet Jones. Prime Minister.

LLEWELLYN : Oh, well, yes. I know who you are. I suppose I've ruined your Christmas.

HARRIET JONES : Never off duty. Now, we've put out a cover story. Alex has been handling it.

ALEX : We've said it was a hoax. Some sort of mask or prosthetics.

Llewellyn nods.

ALEX (CONT'D) : Students hi-jacking the signal, that sort of thing.

HARRIET JONES : Alex is my right-hand man. I'm not used to having a right-hand man. I quite like it, though.

ALEX : Quite like it myself.

They grin at each other.

LLEWELLYN : I... I don't suppose there's any chance it was a hoax ?

HARRIET JONES : That would be nice. Then we could all go home. I don't suppose anyone's offered you a coffee... ?

LLEWELLYN : No.

HARRIET JONES (pouring coffee) : But, no, the transmission was genuine. And this seems to be a new species of alien. (Hands him the coffee). At least, not one we've encountered before.

LLEWELLYN : You seem to be talking about aliens as a matter of fact.

HARRIET JONES : There's an act of parliament banning my autobiography.

BLAKE (joining them) : Prime Minister ?

HARRIET JONES : I'm with you.

She follows him into the busy room.

BLAKE : Miss Jacobs can explain.

A blonde woman at a computer stands up to meet them.

HARRIET JONES : I don't think we've been introduced. Harriet Jones, Prime Minister.

JACOBS : Yes, I, I know who you are. The transmission didn't come from the surface of Mars. Guinevere One was broadcasting from a point 5 thousand miles above the planet.

BLAKE : In other words, they've got a ship and the probe is on board.

LLEWELLYN : But if they're not from the surface, then... they might not be from Mars itself. Maybe they're not actual Martians.

BLAKE : Of course not, Martians look completely different.

Llewellyn looks rather shocked.

BLAKE (CONT'D) : We think the ship was in flight when they just came across the probe.

JACOBS : And they're moving. The ship's still in flight now. We've got it on the Hubble array.

She turns back to the computer.

HARRIET JONES : Moving in which direction ?

JACOBS : Towards us.

HARRIET JONES : How fast ?

JACOBS : Very fast.

Harriet Jones stares at the diagram showing the position of the ship in comparison to the Earth which Jacobs has made come on the large screen on the wall.

HARRIET JONES : What was your name, again ?

JACOBS : Sally.

HARRIET JONES : Thank you, Sally.

She stares avidly at the screen.

INT. TYLER'S FLAT, LIVING ROOM

Rose is sitting on the sofa.

MICKEY : Rose.

Rose rushes over to him where he sits in front of his laptop, and perches on the edge of his chair.

MICKEY (CONT'D) : Take a look, I've got access to the military. They're tracking a spaceship. It's big, it's fast, and it's coming this way.

He has the same image on his screen as the one on the screen in UNIT.

ROSE : Coming for what, though ? The Doctor ?

MICKEY : I don't know. Maybe it's coming for all of us.

An image of four of the Sycorax comes onto the screen. They begin to speak in an alien language.

MICKEY (CONT'D) : Have you seen them before ?

ROSE (shaking her head) : No.

INT. UNIT BASE

The Sycorax continue to speak. The people in UNIT gaze up at the screen.

BLAKE : Translation software.

ALEX : Yes, sir.

The Sycorax speak more passionately.

INT. TYLER'S FLAT, LIVING ROOM

ROSE : I don't understand what they're saying. The TARDIS translates alien languages inside my head, all the time, wherever I am.

MICKEY : So, why isn't it doing it now ?

ROSE (quietly, lost and upset) : I don't know. Must be the Doctor. Like he's part of the circuit, and he's... he's broken.

Mickey looks at her.

INT. TYLER'S FLAT, BEDROOM

The Doctor breathes heavily in his sleep.

INT. UNIT BASE

Harriet Jones goes up to Major Blake.

BLAKE : I'm getting demands from Washington, ma'am. The President's insisting that he take control of the situation.

HARRIET JONES : You can tell the President, and please use these exact words, he's not my boss, and he's certainly not turning this into a war.

Harriet leaves Blake, and joins Alex, who is using a laptop.

HARRIET JONES (CONT'D) : What've we got ?

ALEX : Nothing yet. Translating an alien language is going to take time.

BLAKE (joining them) : How far off is the ship ?

ALEX : About 5 hours.

Harriet Jones looks up at the screen, showing the ship coming towards the Earth.

INT. TYLER'S FLAT, BEDROOM

AMERICAN NEWS READER (on television) : Despite claims of an alien hoax, it's been reported that NATO forces are on red alert.

Jackie sits beside the restless Doctor.

JACKIE (gently) : Oh, come on, sweetheart. What do you need ? What is it you need, tell me...

NEWSREADER (on television) : Speaking strictly off the record, government sources are calling this our longest night.

INT. UNIT BASE

Blake sits in a chair, deep in thought. Harriet Jones goes up to him, and he stands up.

HARRIET JONES : I don't suppose we've had a Code 9 ? No sign of the Doctor ?

BLAKE : Nothing yet.

Harriet Jones closes her eyes, disappointed.

BLAKE (CONT'D) : You've met him, haven't you ?

Harriet nods.

BLAKE (CONT'D) : More like the stuff of legend.

HARRIET JONES : He is that. Failing him... (Looks him directly in the eyes). What about Torchwood ?

BLAKE (surprised) : I...

HARRIET JONES : I know I'm not supposed to know about it, I realise that. Not even the United Nations knows. But if ever there was a need for Torchwood, it's now.

BLAKE : I can't take responsibility.

HARRIET JONES : I can. See to it. Get them ready.

Blake nods and leaves her. Alex approaches her, holding the laptop.

ALEX : Prime Minister...

HARRIET JONES : Has it worked ?

ALEX : Just about.

He places the laptop down on a desk and shows her. Llewellyn and Jacobs also come to watch.

ALEX (CONT'D) : "People..." that could be "cattle"... "you belong to us. To the Sycorax"... they seem to be called "Sycorax", not Martians. "We own you. We now possess your land, your minerals, your precious stones. You will surrender or they will die. Sycorax strong, Sycorax mighty, Sycorax rock", as in the modern sense, they rock.

LLEWELLYN : "They will die" ? Not "you will die", "they will die" ? Who's they ?

ALEX : I don't know, but it is the right personal pronoun, it's they.

HARRIET JONES : Send them our reply. Tell them... "This is a day of peace on planet Earth." Tell them... "we extend that peace to the Sycorax".

Alex nods, taking notes.

HARRIET JONES (CONT'D) : And then tell them... "this planet is armed and we do not surrender".

Jacobs nods. The three of them leave her.

JACOBS : Come on.

The screen shows the ship coming ever-closer to the Earth.

INT. TYLER'S FLAT, BEDROOM

Jackie has fallen asleep beside the Doctor, her head on a pillow she has put next to him. Rose watches the pair of them, leaning against the doorframe. Mickey comes and stands next to her. She glances at him and then back at the Doctor.

ROSE (voice shaking slightly) : The Doctor wouldn't do this. The old Doctor. The proper Doctor. He'd wake up. He'd save us.

MICKEY : You really love him, don't you ?

Rose closes her eyes and sighs, putting her arms around Mickey.

INT. UNIT BASE

The sun rises. UNIT is still working hard.

JACOBS : They got the message. Here comes the response.

They look up at the screen, onto which an image of the Sycorax is being transmitted. The leader holds out his hand, around which appears a blue light.

HARRIET JONES : What was that ? Was that a reply ?

ALEX : I don't know. Looked like some sort of energy, or... static ?

LLEWELLYN : Almost like someone casting a spell.

The blue light surrounds Jacobs's head - and some of the others, but they don't notice.

LLEWELLYN (CONT'D) : Maybe it's a different form of language, some sort of ideogram or pictogram.

The members of UNIT affected by the blue light all turn on their heel and begin to march from the room as though hypnotised.

LLEWELLYN (CONT'D) : What the hell ? It's the light ! It's the same light ! Sally ? What're you doing ? Sally ?

He tries to grab her, but she pays him no heed.

HARRIET JONES : Oh, leave her ! You'll hurt her !

Security guards raise their guns - prepare to fire.

BLAKE (sternly) : Let them pass !

LLEWELLYN : Where are they going ?

EXT. TYLER'S FLAT, BALCONY

On the balcony of the flats, a woman pursues a man who is under the same influence.

SANDRA : What is wrong with you ? Jason ? Jason ?

Rose and Mickey pop their heads out the door of Jackie's flat.

ROSE : Sandra ?

SANDRA : He won't listen ! He's just walking, he won't stop walking ! (Stares after him). There's this sort of... light, thing. Jason ? Stop it !

Rose takes a few cautious steps forward, followed by Mickey.

SANDRA (CONT'D) : Right now !

Rose and Mickey look over the balcony. On the ground below, there are dozens of people hypnotised by the same blue light.

INT. UNIT BASE

Harriet Jones and the others at UNIT go with the flow of the hypnotised people, watching them.

HARRIET JONES : They're all heading in the same direction.

LLEWELLYN : It's only certain people. Why isn't it affecting us ?

ALEX : Prime Minister ? It's happening all over the country.

EXT. STREET

Crowds of people head down a normal looking street.

WOMAN : Anna, come on, now stop this. It's not funny anymore. Come on, Anna. Come back inside the house. Katherine... Katherine, now listen to me... you come back inside now.

She tries to stop her hypnotised children, who just keep on walking.

WOMAN (CONT'D) : And you, Jonathan, you come back in with mummy. Jonathan, come on back in with mummy ! You're scaring me now ! Come on !

She sounds close to tears. She turns to another hypnotised man, presumably her husband.

WOMAN (CONT'D) : Alan, help me out here ! Please !

All around them are frantic unaffected people trying to talk to and stop the affected.

POLICEMAN (into his walkie-talkie) : As far as I can tell, they're heading for any sort of high-rise building. Anything with stairs... anything with steps...

The hypnotised people walk up the stairs going up the side of a building.

INT. UNIT BASE

Llewellyn addresses Blake. They are both standing on a flight of stairs amongst the hypnotised people.

LLEWELLYN : They've gone all the way up. They've gone into the roof.

EXT. STREET

Crowds of hypnotised people make their way up a flight of steps.

POLICEMAN : Just making my way to the front of the building now. There's hundreds of them. (Looks up). Oh, God. They've gone right to the edge. They're gonna jump. They're all gonna jump !

EXT. ROOFTOP

Llewellyn hurries after Sally Jacobs, who is on the roof.

LLEWELLYN : Sally, stop it.

He walks backwards in front of her, trying to stop her.

LLEWELLYN (CONT'D) : It's Danny Llewellyn. Daniel Llewellyn. Sally, just concentrate. Listen to me, you're being controlled. We need you !

Jacobs walks right on, unable to hear or respond to him.

LLEWELLYN (CONT'D) : Stop it, Sally !

EXT. POWELL ESTATE, ROOFTOP

The hypnotised people position themselves on the very edge of the roofs of the high-rise buildings. Loved ones are trying to hold them back, trying to make them listen.

SANDRA : Jason, I'm talking to you ! Just stop !

Rose and Mickey come to the edge of the roof too, looking around. When the hypnotised people reach the edge, they just stand and wait, as though waiting for a signal.

INT. UNIT BASE

ALEX : It's not just the whole country. It's the whole world.

As he says, there are shots of people positioned along the edge of the roofs of high-rise buildings in France, Rome, all over the world.

EXT. STREET

POLICEMAN (talking into his walkie-talkie) : They've stopped. They've all stopped. They're just... standing there. Right on the edge.

INT. UNIT BASE

ALEX (at his laptop with Harriet Jones) : According to reports, it's like a third. One third of the world's population. That's two billion people ready to jump.

EXT. ROOFTOP

LLEWELLYN (to Blake) : "Surrender or they will die..."

EXT. POWELL ESTATE, ROOFTOP

MICKEY : What do we do ?

ROSE : Nothing. There's no-one to save us. Not anymore.

INT. UNIT BASE

Llewellyn and Blake come back to the UNIT base.

ALEX : Wait a minute... there is a pattern. All these people tend to be father and son, mother and daughter. Brothers and sisters... family groups, but not husbands and wives.

LLEWELLYN (staring at his computer screen) : Oh, my God.

Alex and Harriet Jones look over at him.

LLEWELLYN (CONT'D) : It's Guinevere One. Have you got medical records on file for all your staff ?

ALEX : Course we have, yes.

Llewellyn moves aside so Alex can see the screen. Harriet Jones and Blake move to one side.

HARRIET JONES : What about Torchwood ?

BLAKE : Still working on it. Bear in mind, they have just lost a third of their staff.

HARRIET JONES : But do they have what we need ?

BLAKE : Yes, ma'am.

HARRIET JONES : Well, tell them to hurry up.

LLEWELLYN (accessing the medical records) : Here it is. Sally Jacobs... blood group A Positive. Who else walked out ?

ALEX (thinking) : Luke Parsons.

LLEWELLYN (tapping the name in) : Luke Parsons... A Positive.

ALEX : Jeffery Baxter.

LLEWELLYN (looking him up) : Baxter... A Positive. That's it. They're all A Positive.

BLAKE : How many people in the world are A Positive ?

LLEWELLYN : No idea. But I bet it's one third.

BLAKE : What's so special about that blood group ?

LLEWELLYN : Nothing, but... it's my fault. Guinevere One... it's got one of those plaques identifying the human race. Er... a message to the stars. I mean, you don't expect anything to come of it, but... I put on maps and music and samples. There's wheat seeds, and water, and... and blood. A Positive. The Sycorax have got a vial of A Positive. And well, I don't know how, but... through that...

HARRIET JONES : They control the blood.

LLEWELLYN : Oh, my God.

HARRIET JONES : There's only one more thing I can try. Major, with me.

Major Blake follows Harriet Jones from the room.

INT. PRIME MINISTER'S OFFICE

Harriet Jones sits at a desk, broadcasting a speech on national television.

HARRIET JONES : Ladies and gentlemen... if I may take a moment during this terrible time. It's hardly the Queen's speech, I'm afraid that's been cancelled. (Turns her head to the side, addressing someone off-camera) : Did we ask about the royal family ? (Waits for reply). Oh. They're on the roof. But, Ladies and gentlemen, this crisis is unique, and I'm afraid to say, it might get much worse.

INT. TYLER'S FLAT, LIVING ROOM

Jackie, Rose and Mickey stand watching her on the television.

HARRIET JONES (on television) : I would ask you all to remain calm. But I have one request : Doctor. If you're out there... we need you.

Jackie turns to look at Mickey and Rose. Rose does not look back at her, but looks as though she is fighting back tears.

HARRIET JONES (CONT'D) : I don't know what to do. But if you can hear me, Doctor...

Rose turns away.

HARRIET JONES (CONT'D) : If anyone knows the Doctor, if anyone can find him... the situation has never been more desperate.

Rose walks to the Doctor's room, silent tears running down her cheeks.

HARRIET JONES (CONT'D) : Help us. Please, Doctor. Help us.

Rose leans against the doorframe, watching the Doctor's lifeless from. She is now sobbing, taking great gulping breaths, the tears flooding down her cheeks. Jackie comes to her, and takes her arm. Rose turns to her and puts her arms on Jackie's shoulders, her eyes screwed up against the tears.

ROSE (choked with tears) : He's gone. The Doctor's gone. He's left me, mum. He's left me, mum...

Rose sobs even harder. Jackie places a kiss on her forehead and embraces her. Rose cries onto her shoulder.

JACKIE (gently, soothingly) : It's all right... I'm sorry...

At that moment, the windows smash, showering the floor with glass. The ground shakes violently.

INT. UNIT BASE

An alarm goes off.

LLEWELLYN : Sonic wave ! It's the spaceship, it's hit the atmosphere !

EXT. POWELL ESTATE

Mickey walks outside the flats, treading on the broken glass, and looks up at the sky. Everywhere else, people do the same. Rose and Jackie join Mickey, staring upwards. As they watch a huge spaceship floats into view, obscuring the sun. People everywhere gaze up at it, open-mouthed. It hovers right over central London. Rose stares up at it for a few more seconds, then runs back into the flat.

INT. TYLER'S FLAT, BEDROOM

Rose runs into the Doctor's bedroom.

ROSE : Mickey, we're gonna carry him. (Throws the duvet off the Doctor). Mum, get your stuff, and get some food. We're going.

MICKEY : Well, where to ?

ROSE : The TARDIS. It's the only safe place on Earth.

JACKIE : What're we gonna do in there ?!

ROSE : Hide.

JACKIE : Is that it ?!

ROSE : Mum, look in the sky. There's a great, big, alien invasion and, I don't know what to do, alright ? I've travelled with him, and I've seen all that stuff but when I'm stuck at home, I'm useless. Now, all we can do is run and hide, and I'm sorry. Now, move.

Jackie leaves the room. Rose heaves the Doctor up, taking his shoulders. Mickey takes his legs.

ROSE (CONT'D) : Oh, lift him.

INT. UNIT BASE

Harriet Jones hurries forward.

LLEWELLYN : They're transmitting. Onscreen.

The Sycorax on the screen speak in an alien language.

ALEX (translating) : "Will the leader of this world stand forward."

Harriet Jones steps forward.

HARRIET JONES : I'm proud to represent this planet.

ALEX : "Come aboard..."

HARRIET JONES : Well, how do I do that ?

Harriet Jones, Blake, Llewellyn and Alex are all bathed in a blue light.

LLEWELLYN : Wh... what's happening ?

HARRIET JONES : I would imagine it's called a teleport.

The four of them are teleported from UNIT...

INT. SYCORAX SHIP

And into the Sycorax's spaceship. They find themselves facing thousands of Sycorax. One of them, the leader, steps forward. The four humans do the same. The Sycorax Leader raises his hand to his head to take his helmet off.

LLEWELLYN : It's a helmet. They might be like us !

The Sycorax Leader takes his helmet off, and the face underneath appears to have the bone and muscle on the outside.

LLEWELLYN (CONT'D) : ... or not.

The Sycorax says something in Sycoraxic.

EXT. POWELL ESTATE

Rose and Mickey carry the Doctor out of the front door. Jackie follows them, struggling with several shopping bags. She drops one and tries to pick it up again.

ROSE : Mum, will you just leave that stuff and give us a hand ?

JACKIE : It's food ! You said we need f...

ROSE : Just leave it !

INT. SYCORAX SHIP

The Sycorax Leader talks to the humans, whilst Alex translates.

ALEX (reading off the translation software) : "You will surrender, or I will release the final curse. And your people will jump".

LLEWELLYN (pushing his way to the front) : If I can speak.

BLAKE (grabbing his arm) : Mr Llwellyn, you're a civilian !

LLEWELLYN : No ! I sent out the probe. I started it. I made contact with these people, this whole thing's my responsibility.

He pulls his arm out of Blake's grasp and steps forward. He addresses the Sycorax Leader, who is coming slowly down the stairs on which he stood.

LLEWELLYN (CONT'D) : With respect... sir. The human race is taking its first step towards the stars, but... we are like children compared to you.

The Sycorax leader looks unimpressed.

LLEWELLYN (CONT'D) : Children who need help. Children who need compassion. I beg of you now... show that compassion.

The Sycorax Leader raises a whip and lashes it at Llewellyn. It fastens around his neck, and he shouts with pain and he glows blue, next he falls the ground, as nothing more than a pile of bones.

BLAKE (stepping forward furiously) : That man was your prisoner ! Even your species must have articles of war, forbidding...

The Sycorax leader exercises his whip on Blake too, silencing him. His skeleton smoulders on the ground. Alex makes to step forward, but Harriet Jones stops him. She steps forward herself, and holds up her ID card.

HARRIET JONES : Harriet Jones. Prime Minister.

The Sycorax Leader replies curtly.

ALEX (translating) : "Yes. We know who you are. Surrender or they will die".

The Sycorax Leader turns his back on them, taking his position next to a large red button.

HARRIET JONES : If I do surrender... how would that be better ?

The Sycorax Leader positions his hand above the red button.

ALEX : "Half is sold into slavery or one third dies".

The Sycorax Leader speaks again.

ALEX (CONT'D) : "Your choice".

Harriet Jones closes her eyes and opens them again. The Sycorax Leader hisses at her.

EXT. POWELL ESTATE

Rose and Mickey carry the Doctor towards the TARDIS, Jackie following them, still carrying the shopping bags. She drops one. They carry him through the doors, starting to pant slightly with the effort. Jackie hurriedly follows them. She pauses for a moment, looking around before coming in completely.

INT. TARDIS

MICKEY : No chance you could fly this thing ?

ROSE : Not anymore, no.

MICKEY : Well, you did it before...

ROSE : I know, but it's sort of been... wiped out of my head, like it's forbidden.

They place the Doctor down on the floor.

ROSE (CONT'D) : Try that again and I think the universe rips in half.

MICKEY : Ah, better not, then.

ROSE : Maybe not.

MICKEY : So, what do we do ? Just sit here ?

ROSE (clearly frustrated) : That's as good as it gets.

JACKIE (with a thermal flask) : Right, here we go. Nice cup of tea.

ROSE : Hmm, the solution to everything...

JACKIE : Now, stop your moaning. I'll get the rest of the food.

She leaves the TARDIS. Rose leans against the console and looks down at the Doctor.

MICKEY : Tea. Like we're having a picnic while the world comes to an end. Very British.

Rose does not answer. Mickey looks at the TARDIS computer screen.

MICKEY (CONT'D) : How does this thing work ? It picks up TV, maybe we could see what's going on out there. Maybe we've surrendered. (Presses a few button). What do you do to it ?

ROSE : (still snappy) : I dunno, it sort of tunes itself.

She presses a few buttons.

INT. SYCORAX SHIP

On the Sycorax spaceship, the Leader turns as if responding to the blips of the TARDIS computer. He speaks angrily.

ALEX (translating) : The noise, the bleeping, they say it's machinery. Foreign machinery. They're accusing us of hiding it. Conspiring. Bring it on board.

EXT. POWELL ESTATE

Jackie comes out of the doors of the flats holding two more shopping bags. She begins to walk towards the TARDIS when it is teleported away.

JACKIE : Rose ?

The TARDIS disappears.

JACKIE (CONT'D) : Rose !

Jackie stares up at the spaceship hovering in the sky, scared.

INT. TARDIS

Mickey and Rose are listening to the bleeping sound the TARDIS computer is making.

MICKEY : Maybe it's a distress signal.

ROSE : Fat lot of good that's gonna do.

MICKEY : Are you gonna be a misery all the time ?

ROSE : Yes.

MICKEY : You should look at it from my point of view, stuck in here with your mum's cooking.

ROSE (looking around) : Where is she ?

Mickey shrugs and Rose jumps to her feet.

ROSE (CONT'D) : I'd better go and give her a hand. It might start raining missiles out there.

MICKEY : Tell her anything from a tin, that's fine.

ROSE : Why don't you tell her yourself ?

MICKEY : I'm not that brave.

ROSE (pausing with her hand on the door handle) : Oh, I don't know...

She smiles at him and opens the door. Mickey smiles back.

INT. SYCORAX SHIP

As soon as she steps foot outside the door, she is grabbed by a Sycorax. She screams.

INT. TARDIS

Mickey looks around.

MICKEY : Rose ?

He makes to follow her, dropping the thermal flask of tea on the grilling next to the Doctor's head. It starts to leak.

INT. SYCORAX SHIP

ROSE : Get off ! Get off me !

Mickey runs out of the TARDIS doors, staring around at their surroundings with amazement.

ROSE (CONT'D) : The door ! Close the door !

Mickey dashes to the door and slams it shut before he is grabbed by a Sycorax. Rose and Mickey both shout out.

INT. TARDIS

The Doctor is left alone inside the TARDIS, still lifeless on the floor. The tea drips from the flask and through the grilling. It drips onto the machinery below the console, causing it to steam.

INT. SYCORAX SHIP

The Sycorax Leader yells with glee, and the onlookers cheer. Harriet Jones stumbles towards Rose.

HARRIET JONES : Rose.

They embrace each other, both terrified.

HARRIET JONES (CONT'D) : Rose ! I've got you. My Lord. My precious thing. The Doctor... is he with you ?

ROSE (voice shaking) : No. We're all on our own.

INT. TARDIS

Inside the TARDIS, the smoke caused by the dripping tea rises from beneath the grilling and surrounds the Doctor's head, making its way into his airways. He takes a deep breath in his sleep, opens his mouth and more of the vortex escapes.

INT. SYCORAX SHIP

The Sycorax Leader points at Rose and addresses her angrily.

ALEX (translating) : "The yellow girl. She has the clever blue box. Therefore, she speaks for your planet".

HARRIET JONES : But she can't.

ROSE (quietly, not taking her eyes off the Sycorax leader) : Yeah, I can.

MICKEY : Don't you dare.

ROSE : Someone's gotta be the Doctor.

HARRIET JONES (grabbing her) : They'll kill you.

ROSE (shaking her off) : Never stopped him.

Rose takes a few steps towards the Sycorax Leader. The surrounding Sycorax all mutter excitedly. Rose starts to speak nervously, unsure of herself.

ROSE (CONT'D) : I, um... I address the Sycorax according to... article fifteen of the Shadow Proclamation. I command you to leave this world with all the authority of the Slitheen Parliament of Raxacoricofallapatorius, and um... the Gelth Confederacy...

The Sycorax Leader begins to stride towards her.

ROSE (CONT'D) : A... as uh... sanctioned... by the Mighty Jagrafess... and... Oh, the Daleks ! Now, leave this planet in peace ! In peace...

There is a few seconds of stunned silence, and then all the Sycorax burst out laughing. The Sycorax Leader begins to speak again.

ALEX (translating) : "You are very, very funny".

The Sycorax Leader speaks more angrily.

ALEX (CONT'D) (translating) : "And now you're going to die".

HARRIET JONES (lurching forward) : Leave her alone !

MICKEY (also lurching forward) : Don't touch her !

HARRIET JONES : Leave her alone.

They are both restrained by the Sycorax. The Sycorax Leader continues to speak to Rose, circling her.

ALEX (translating) : "Did you think you were clever with your stolen words ?".

The Sycorax Leader raises his arms into the air, speaking passionately.

ALEX (CONT'D) : "We are the Sycorax. We astride the darkness".

The Sycorax Leader hisses at Rose, who whimpers.

ALEX (CONT'D) : "Next to us you are but a wailing child. If you are the best your planet can offer as a champion..."

SYCORAX LEADER : Then your world will be gutted...

ALEX : "... then your world will be gutted..."

Rose stares.

SYCORAX LEADER : ... and your people enslaved.

ALEX : "... and your people enslaved". (Looking up). Hold on, that's English.

HARRIET JONES : He's talking English.

ROSE : You're talking English.

SYCORAX LEADER : I would never dirty my tongue with your primitive bile !

ROSE (pointing at him) : That's English.

She turns to Harriet Jones, Mickey and Alex.

ROSE (CONT'D) : Can you hear English ?

They all nod.

MICKEY : Yeah, that's English.

ALEX : Definitely English.

SYCORAX LEADER (angrily) : I speak only Sycoraxic !

ROSE (to herself) : If I can hear English... then it's being translated. Which means it's working. Which means...

She turns slowly around to look at the TARDIS. Mickey and Harriet Jones follow suit. The doors open and there, standing smiling in his stripy pyjamas and dressing gown, is the Doctor.

THE DOCTOR : Did you miss me ?

Rose smiles in delight. The Sycorax Leader roars in fury and lashes his whip at the Doctor, who simply catches the end and pulls it away from him. He discards it.

THE DOCTOR (CONT'D) : You could have someone's eye out with that !

The Sycorax Leader roars again and tries to attack the Doctor with his staff, but the Doctor snatches it off him and snaps it over his knee. He chucks the broken pieces on the floor.

THE DOCTOR (CONT'D) : You just can't get the staff. Now, you, just wait. I'm busy.

The Sycorax Leader stares at him incredulously. The Doctor points at him warningly, then goes over to Mickey.

THE DOCTOR (CONT'D) : Mickey ! Hello ! (Turns to Harriet). And Harriet Jones MP for Flydale North ! Blimey, it's like 'This Is Your Life' ! (To Rose, beaming) : Tea ! That's all I needed ! A good cup of tea ! Superheated infusion of free radicals and tannin. Just the thing for healing the synapses... (Seriously, lowering his tone). Now... first thing's first... be honest. How do I look ?

ROSE : Um... different.

THE DOCTOR : Good different or bad different ?

ROSE : Just... different.

THE DOCTOR (deadly serious) : Am I... ginger ?

ROSE (raising her eyes to his hair) : No, you're just sort of brown.

THE DOCTOR (turning away, put out) : Aww, I wanted to be ginger. I've never been ginger. (Turns back, pointing at her violently). And you, Rose Tyler, fat lot of good you were, you gave up on me, oh, that's rude. That's the sort of man I am now, am I ? Rude. (Ponders this). Rude and not ginger.

HARRIET JONES : I'm sorry, who is this ?

THE DOCTOR : I'm the Doctor.

ROSE : He's the Doctor.

HARRIET JONES : But what happened to my Doctor ? Or is it a title that's just passed on ?

THE DOCTOR (walking towards her) : I'm him. I'm literally him. Same man, new face, well, new everything.

HARRIET JONES (brow furrowed) : But you can't be.

THE DOCTOR : Harriet Jones. We were trapped in Downing Street, and the one thing that scared you wasn't the aliens... wasn't the war... it was the thought of your mother being on her own.

HARRIET JONES : Oh, my God.

THE DOCTOR (bending down slightly) : Did you win the election ?

HARRIET JONES (smiling, rather pleased) : Landslide majority.

SYCORAX LEADER : If I might interrupt !

They all spin around, having seemed to have forgotten him.

THE DOCTOR : Yes! Sorry ! Hello, big fella !

SYCORAX LEADER : Who exactly are you ?

THE DOCTOR (fixed grin) : Well. That's the question.

SYCORAX LEADER : I demand to know who you are !

THE DOCTOR (imitating the Sycorax's rough voice) : I DON'T KNOW ! (Relaxes). See, there's the thing. I'm the Doctor, but beyond that, I... I just don't know. I literally do not know who I am. It's all untested. (Walks around, addressing everyone). Am I funny ? Am I sarcastic ? (Looks at Rose). Sexy ? (Winks cheekily, she smiles shyly). Right old misery ? Life and soul ? Right-handed ? Left-handed ? A gambler ? A fighter ? A coward ? A traitor ? A liar ? A nervous wreck ? I mean, judging by the evidence, I've certainly got a gob. (Notices the button). And how am I gonna react when I see this ? (Points up at the button with an insane smile). A great big threatening button. (Runs up the stairs, laughing). A Great Big Threatening Button Which Must Not Be Pressed Under Any Circumstances. Am I right ? Let me guess, it's some sort of control matrix ? Hmm ? Hold on, what's feeding it ?

He bends down and pulls open a small door in order to access the controls underneath the button. He notices the red liquid inside.

THE DOCTOR (CONT'D) : And what've we got here ? Blood ? (Dips his finger in it and tastes it). Yeah, definitely. Blood. Human blood. A Positive. With just a dash of iron. (Waggles his tongue around at the nasty taste and wipes his finger on his dressing gown). Ahh. But that means... blood control... (Positively delighted). Blood control ! Oh! I haven't seen blood control for years ! You're controlling all the A Positives !

The Sycorax's grimace falters slightly.

THE DOCTOR (CONT'D) : Which leaves us with a great big stinking problem. 'Cos... I really don't know who I am. I don't know when to stop. So if I see a Great Big Threatening Button Which Should Never Ever Be Pressed... then I just wanna do this.

He whacks the button hard.

ROSE / HARRIET JONES : No !

EXT. POWELL ESTATE ROOFTOP

The A Positives who have been hypnotised onto the roof tops take a step forward... and then they are released from the hypnosis. They all look extremely confused.

JASON : What the hell am I doing up here ?

SANDRA (relieved) : Get away from the edge !

They all hastily retreat from the edge, staring at the spaceship above their heads.

INT. SYCORAX SHIP

ALEX : You killed them !

THE DOCTOR : What do you think, big fella ? Are they dead ?

SYCORAX LEADER : We allow them to live.

THE DOCTOR : Allow ? You've no choice ! I mean, that's all blood control is. Cheap bit of voodoo. Scares the pants off you, but that's as far as it goes. It's like hypnosis... you can hypnotise someone to walk like a chicken or sing like Elvis, you can't hypnotise them to death. Survival instinct's too strong.

SYCORAX LEADER : Blood control was just one form of conquest. I can summon the armada and take this world by force.

THE DOCTOR : Well, yeah, you could, yeah, you could do that, of course you could. But why ? Look at these people. (Gestures the humans, speaking passionately). These human beings. Consider their potential. From the day they arrive on the planet and blinking step into the sun. There is more to see than can ever be seen. More to do than... no, hold on... (Pauses, thinking). Sorry, that's "The Lion King". But the point still stands. Leave them alone !

SYCORAX LEADER : Or what ?

THE DOCTOR : Or...

He grabs a sword from one of the Sycorax guarding Rose and the others, runs down the steps into the empty floor space in front of the TARDIS and raises it into the air.

THE DOCTOR (CONT'D) : I challenge you.

The Sycorax Leader and the other Sycorax burst out laughing again.

THE DOCTOR (CONT'D) : Oh, that struck a chord. Am I right that the sanctified rules of combat still apply ?

SYCORAX LEADER (coming down the steps and unsheathing his sword) : You stand as this world's champion.

THE DOCTOR (shrugging off his dressing gown) : Thank-you. I've no idea who I am, but you just summed me up.

He tosses his dressing gown to Rose, who catches it.

THE DOCTOR (CONT'D) : So... you accept my challenge ? Or are you just a cranak pel casacree salvak ?

The Sycorax Leader hisses. They both kneel by their swords.

SYCORAX LEADER : For the planet ?

THE DOCTOR : For the planet.

They stand up and face each other, holding their swords at the ready. They then run at each other and begin to fight. After a few seconds, the Doctor is thrown aside, and the Sycorax Leader laughs. The Doctor, however, straightens himself up and they begin to fight again. The Sycorax Leader swings his sword at the Doctor.

ROSE : Look out !

THE DOCTOR : Oh, yeah, that helped. Wouldn't have thought of that otherwise, thanks.

They begin to fight again, Rose watching them, terrified. The Doctor leads the fight up the stairs.

THE DOCTOR (CONT'D) : Bit of fresh air ?

He hits a button and a door opens, leading to a platform on the outside of the spaceship.

EXT. SYCORAX SHIP

They continue their fight. Rose, Mickey, Harriet Jones, Alex and a few of the Sycorax follow them. The swash-buckling continues. The Sycorax Leader manages to catch the Doctor slightly on his nose, and he groans. Rose begins to run forward, but the Doctor raises a hand to stop her.

THE DOCTOR : Stay back ! Invalidate the challenge and he wins the planet.

He wipes his nose, and he and the Sycorax Leader run towards each other, clashing swords. They both grimace with the effort, and the Doctor is knocked backwards to the ground. Taking advantage, the Sycorax Leader slashes at the Doctor's wrist, succeeding in chopping his hand off, up to the elbow. It falls off the side of the spaceship, sword and all. The Doctor watches it drop, and looks back at the Sycorax Leader, looking rather stunned and annoyed.

THE DOCTOR (CONT'D) : You cut my hand off.

SYCORAX LEADER (triumphantly) : Yah ! Sycorax !

THE DOCTOR (getting to his feet) : And now I know what sort of man I am. I'm lucky. 'Cos quite by chance... I'm still within the first fifteen hours of my regeneration cycle. Which means I've got just enough residual cellular energy... to do this.

He holds up his stump of an arm, and before the eyes of the observers, it grows right back.

SYCORAX LEADER : Witchcraft.

THE DOCTOR : Time Lord.

Rose takes one of the Sycorax's swords out of its sheath.

ROSE : Doctor !

The Doctor turns and she tosses it to him. He catches it by the handle and spins it around.

THE DOCTOR : Oh, so I'm still the Doctor, then ?

ROSE (smiling) : No arguments from me !

THE DOCTOR (turning back to the Sycorax Leader) :Wanna know the best bit ? This new hand...(Texan accent). It's a fightin' hand !

The Doctor runs at the Sycorax Leader, and the fight commences once more. They clash swords for a few more moments, then the Doctor jabs him hard in stomach with the handle of the sword. The onlookers wince, and the Sycorax Leader groans. The Doctor does the same twice more, causing the Sycorax Leader to fall to the ground. The Doctor points his sword at his throat.

THE DOCTOR (CONT'D) : I win.

SYCORAX LEADER (difficulty speaking) : Then kill me.

THE DOCTOR : I'll spare your life if you'll take this champion's command : leave this planet, and never return. What do you say ?

SYCORAX LEADER : Yes.

THE DOCTOR (as angry and serious as we have yet seen him, jabbing the sword closer) : Swear on the blood of your species.

SYCORAX LEADER (laboured) : I swear.

THE DOCTOR (lightly) : There we are, then ! Thanks for that ! Cheers, big fella !

He jabs the sword into the ground.

HARRIET JONES (clapping) : Bravo !

ROSE (rushing forward) : That says it all. Bravo !

THE DOCTOR : Yeah ! Not bad for a man in his jim-jams !

Rose puts the dressing gown back on the Doctor.

THE DOCTOR (CONT'D) : Very Arthur Dent. Now, there was a nice man. Hold on, what have I got in here ?

He takes a satsuma out of his pocket. Rose giggles.

THE DOCTOR (CONT'D) : A satsuma. Ah, that friend of your mothers, he does like his snacks doesn't he ? But doesn't that just sum up Christmas ?

They begin to walk back to the door. The Doctor throws the satsuma in the air and catches it again.

THE DOCTOR (CONT'D) : You go through all those presents and right at the end, tucked away at the bottom, there's always one stupid old satsuma. Who wants a satsuma ?

Behind them, the Sycorax Leader gets to his feet. He picks up his sword, roaring, ready to charge. Without even turning around, the Doctor lobs the satsuma at a switch on the side of the ship, causing the ground beneath the Sycorax Leader to open. He tumbles to Earth, screaming. The Doctor's smile has faded from his face.

THE DOCTOR (CONT'D) : No second chances. I'm that sort of a man.

INT. SYCORAX SHIP

The Doctor stands in front of the TARDIS with Rose and the others. The Doctor addresses the remaining Sycorax.

THE DOCTOR : By the ancient rites of combat, I forbid you to scavenge here for the rest of time. And when go you back to the stars and tell others of this planet... when you tell them of its riches, its people, its potential. When you talk of the Earth, then make sure that you tell them this : It is defended.

The TARDIS, the Doctor, Rose, Harriet Jones, Mickey and Alex are all teleported away.

EXT. STREET

The group materialise.

ROSE : Where are we ?

MICKEY : We're just off Bloxom Road. We're just round the corner, we did it !

He laughs and jumps up and down in glee. The Doctor holds his hand out as the spaceships engines start up.

THE DOCTOR : Wait a minute... wait a minute...

The ship takes flight, back to the skies. The Doctor grins.

MICKEY (gleefully) : Go on, my son ! Oh, yeah !

ROSE (jumps on Mickey's back) : Yeah ! Don't come back !

MICKEY : It is defended !

They laugh happily, and Rose jumps off his back and hugs him. She then runs up to a very surprised Alex, and throws her arms around him as well. The Doctor and Harriet Jones face each other. She raises her arms, grinning.

HARRIET JONES : My Doctor.

THE DOCTOR : Prime Minister.

They hug happily.

HARRIET JONES : Absolutely the same man.

The Doctor smiles. Then they both turn to look up at they sky.

HARRIET JONES (CONT'D) : Are there many more out there ?

THE DOCTOR : Oh, not just Sycorax. Hundreds of species. Thousands of them. And the human race is drawing attention to itself. Every day you're sending out probes and messages and signals, this planet's so noisy. You're getting noticed... more and more. (Looks at her). You'd better get used to it.

JACKIE : Rose !

ROSE : Mum !

THE DOCTOR : Oh ! Talking of trouble... !

Rose runs up to her mum who has just come down the street and hugs her.

JACKIE : Oh, my God ! You did it, Rose ! Oh !

The Doctor smiles. Alex's communication device bleeps. Mickey joins Rose and Jackie.

ROSE : You did it too ! It was the tea ! Fixed his head !

THE DOCTOR : That was all I needed, cup of tea.

JACKIE : I said so !

ROSE (smiling happily) : Look at him !

JACKIE : Is it him, though ? Is it really the Doctor ? (notices Harriet Jones). Oh, my God ! It's the bleeding Prime Minister !

THE DOCTOR : Come here, you.

He holds out his arms to Jackie, who throws her arms around him. Rose and Mickey join in the group hug.

JACKIE : Aww... ! Are you better ?

THE DOCTOR : I am, yeah !

The four of them chat happily amongst themselves while Alex approaches Harriet Jones, referring to the message on his communication device.

ALEX : It's a message from Torchwood. They say they're ready.

Harriet Jones closes her eyes briefly, and then opens them again, watching the happy group standing a short way away.

JACKIE (to Rose) : You left me !

ROSE : I'm sorry !

JACKIE : I had all the food !

The Doctor turns and gives Harriet Jones a brief smile, which she feebly tries to return.

HARRIET JONES : Tell them to fire.

ALEX (into his communication device) : Fire at will.

And they wait. The Doctor, Rose, Jackie and Mickey jump as a beam of green light shoots loudly up from the ground nearby. The same green light beams up from another four points, and the five points meet in the middle. The energy shoots up into space and hits the spaceship, destroying it.

ROSE (gasping) : What is that ? What's happening ?

Jackie puts her hand over her mouth. The Doctor looks unsmilingly from the sky to Harriet Jones. He walks toward her slowly.

THE DOCTOR (angrily) : That was murder.

HARRIET JONES : That was defence. It's adapted from alien technology. A ship that fell to Earth ten years ago.

THE DOCTOR (still angry) : But they were leaving.

HARRIET JONES : You said yourself, Doctor. They'd go back to the stars and tell others about the Earth. I'm sorry, Doctor, but you're not here all the time. You come and go. It happened today, Mr Llewellyn and the Major. They were murdered. They died right in front of me while you were sleeping. In which case, we have to defend ourselves.

THE DOCTOR (disdainfully) : Britain's Golden Age.

HARRIET JONES : It comes with a price.

THE DOCTOR : I gave them the wrong warning. I should've told them to run, as fast as they can, run and hide because the monsters are coming : the human race.

HARRIET JONES : Those are the people I represent. I did it on their behalf.

THE DOCTOR : Then I should've stopped you.

HARRIET JONES : What does that make you, Doctor ? Another alien threat ?

THE DOCTOR (stepping towards her angrily) : Don't challenge me, Harriet Jones. 'Cos I'm a completely new man. I could bring down your Government with a single word.

HARRIET JONES : You're the most remarkable man I've ever met. But I don't think you're quite capable of that.

THE DOCTOR : No, you're right. Not a single word. (Looks down at her silently for a few seconds). Just six.

HARRIET JONES : I don't think so.

THE DOCTOR : Six words.

HARRIET JONES : Stop it !

THE DOCTOR : Six.

They stare at each other for a few more seconds, a battle of wills. Then the Doctor walks around her and approaches Alex. He takes off his earpiece and speaks to him quietly, so Harriet Jones cannot hear.

THE DOCTOR (CONT'D) : Don't you think she looks tired ?

He walks off again, leaving Alex looking rather confused, and Harriet Jones plain alarmed. He joins Rose, Jackie and Mickey again, and the four of them walk off down the street. Harriet Jones rushes up to Alex.

HARRIET JONES (urgently) : What did he say ?

ALEX : Oh, uh... nothing, really.

HARRIET JONES : What did he say ?!

ALEX : I... nothing ! I don't know !

HARRIET JONES (yelling after the Doctor's retreating back) : Doctor ! Doctor, what did you... what was... what did he say ?! What did you say, Doctor ? Doctor ?!

The Doctor completely ignores her, as do the other three. She calms down slightly.

HARRIET JONES (CONT'D) : I'm sorry.

Alex begins to walk away, leaving Harriet Jones standing alone.

INT. TARDIS, WARDROBE

The Doctor is rifling through the clothes and looking for something to wear. A festive song plays. He picks up what looks like a soldier costume and holds it up to himself. : « When I woke up today and the world seemed a restless place, it could have been that way for me... ».

INT. TYLER'S FLAT, LIVING ROOM

Mickey, Rose and Jackie are preparing the Christmas Dinner. Mickey starts to carve the turkey. « Then I wandered around... ».

INT. TARDIS, WARDROBE

The Doctor shuffles through the clothes rack with no luck. « And I thought of your face... ». A brown suit catches the Doctor's eye. He holds it up. « That Christmas looking back at me... ». The Doctor grabs a brown jacket, smiles with delight and dashes off. « I wish today was just like every other day. ».

INT. TYLER'S FLAT, LIVING ROOM

Rose serves the sprouts at the table. « 'Cos today has been the best day... ».

INT. TARDIS WARDROBE

The Doctor walks slowly up to the mirror, hands in his pockets, newly clad in his brown suit and jacket. He turns around, looking at his reflection. « Everything I ever dreamed. Then I started to walk... ». He leans towards the mirror, running a hand over his face, examining it. « Pretty soon I will run... ». He runs his tongue over his teeth, then turns his head to different angles as if to admire the effect. « Then I'll be running back to you. ». He raises his eyebrows, sniffs, and nods. « 'Cos I followed my star, and that's what you are... ». The Doctor leaves the enormous wardrobe.

INT. TYLER'S FLAT

The Doctor enters Jackie's flat, shutting the door behind him. Rose looks up. The Doctor stands before her, and she smiles. He smiles back. « I've had a merry time with you. ». Rose screams as the Christmas cracker she pulled with the Doctor bangs. The Doctor wins but he gives it to Rose anyway. « I wish today was just like every other day. ».

THE DOCTOR : Oh, that's yours...

Rose takes a pink paper party hat out of the cracker.

ROSE : It's pink ! Mum, it should be yours !

THE DOCTOR : Pink ! Lovely !

She puts the hat on, and the Doctor watches her, smiling. Rose points to the television. « 'Cos today has been the best day, everything I ever dreamed... ».

ROSE : Look, it's Harriet Jones !

They all turn to look at the television, the Doctor taking a pair of glasses from his pocket.

MAN (on television) : Prime Minister, is it true you are no longer fit to be in position ?

HARRIET JONES (on television) : No. Now, can we talk about other things ?

The Doctor stands up and putting a pair of thick rimmed, geeky glasses on, looking sternly at the television.

MAN : Is it true you're unfit for office ?

HARRIET JONES : Look, there is nothing wrong with my health ! I don't know where these stories are coming from ! And a vote of no confidence... is completely unjustified.

The phone rings and Jackie goes into the kitchen to answer it.

MAN : Are you going to resign ?

HARRIET JONES (clearly confused and frustrated) : On today of all days, I'm fine. Look at me, I'm fine. I look fine, I feel fine.

JACKIE : It's Beth. She says go and look outside.

The Doctor takes his glasses off and turns back to the others.

ROSE : Why ?

JACKIE : I dunno, just go outside and look. Come on, shift !

They all get up.

EXT. POWELL ESTATE

There are lots of others outside too, as it appears to be snowing. They laugh in delight. It looks as though there are meteors in the sky. The Doctor and Rose stand beside each other, Jackie and Mickey a short way behind them.

ROSE : Oh, that's beautiful. What are they, meteors ?

THE DOCTOR : It's the spaceship breaking up in the atmosphere. This isn't snow, it's ash.

ROSE : Okay, not so beautiful.

THE DOCTOR : This is a brand new planet Earth. No denying the existence of aliens now, everyone saw it. Everything's new.

ROSE (avoiding his eye) : And what about you ? What are you gonna do next ?

THE DOCTOR : Well... back to the TARDIS... same old life.

ROSE (tentatively) : On... on your own ?

THE DOCTOR : Why, don't you wanna come ?

ROSE : Well, yeah.

THE DOCTOR : Do you, though ?

ROSE : Yeah !

THE DOCTOR : I just thought... 'cos I changed...

ROSE : Yeah, I... I thought, 'cos you changed... you might not want me anymore.

THE DOCTOR (happily, sincerely) : Oh, I'd love you to come !

ROSE : Okay !

They laugh, beaming at each other.

MICKEY (staring at the ground) : You're never gonna stay, are you ?

The Doctor and Rose both look at him. Mickey raises his eyes.

ROSE : There's just so much out there. So much to see... I've got to.

Mickey smiles, understanding but still not happy.

MICKEY : Yeah.

JACKIE : Well, I reckon you're mad. The pair of you. It's like you go looking for trouble.

THE DOCTOR (rushing up to her) : Trouble's just the bits in-between (Puts an arm around her, looks up at the sky). It's all waiting out there, Jackie. It's brand new to me.

Rose smiles.

THE DOCTOR (CONT'D) : All those planets... creatures and horizons... I haven't seem them yet ! Not with these eyes... (Stands beside Rose). And it is gonna be... fantastic.

Rose smiles at the use of his old catchphrase and he grins back. He holds his hand out to her.

ROSE (pointing at it, smiling) : That hand of yours still gives me the creeps.

The Doctor grins and wiggles his fingers persistently. She takes his hand and they look up at they sky for a few moments. Rose steps closer to him and brushes the snow off his arm.

ROSE (CONT'D) : So, where're we gonna go first ?

THE DOCTOR : Um... that way. (Points deliberately at a point in the night sky). No, hold on... that way.

He points a smidgen to the right of his first point. Rose points in the same direction.

ROSE : That way ?

THE DOCTOR (looking at her) : Hmm ?

She nods.

ROSE (softly) : Yeah. That way.

They smile at each other for a few seconds and then gaze up at the night-sky, hand in hand.

 

END

Kikavu ?

Au total, 102 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

ElevenStra 
30.10.2021 vers 14h

carine79 
31.08.2021 vers 10h

AmbreChv 
19.08.2021 vers 15h

Luna25 
05.06.2021 vers 13h

Naitia 
29.03.2021 vers 23h

Ali3nBrain 
18.01.2021 vers 20h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

choup37 
drogba 
Merane 
seriepoi 
Ne manque pas...

Participe au nouveau défi HypnoFanfics!
Défi HypnoFanfics 3 | Participer

Activité récente
Actualités
Rediffusion de Doctor Who sur NRJ 12 à compter du 6 juillet prochain à 21h10

Rediffusion de Doctor Who sur NRJ 12 à compter du 6 juillet prochain à 21h10
 Envie de vous replonger dans la saison 11, la chaîne NRJ12 va rediffuser la saison à compter du 6...

 Criminal Record : Peter Capaldi et Cush Jumboannoncé dans la nouvelle série d'Apple TV

Criminal Record : Peter Capaldi et Cush Jumboannoncé dans la nouvelle série d'Apple TV
Peter Capaldi vient d'être annoncé au casting de la nouvelle série d'Apple TV, Criminal...

Nouvel épisode virtuel

Nouvel épisode virtuel
Un nouvel épisode virtuel vient de rejoindre la bibliothèque de la citadelle, cet OS a été écrit...

Doctor Who Redacted : le dernier épisode est en ligne

Doctor Who Redacted : le dernier épisode est en ligne
Le 17 avril dernier, BBC Sounds lancait un spin-off audio de la série, comme annoncé dans la news du...

Wilderness : Jenna Coleman bientôt dans le nouveau drame d'Amazon Original

Wilderness : Jenna Coleman bientôt dans le nouveau drame d'Amazon Original
Jenna Coleman et Oliver Jackson-Cohen (The Haunting) ont été annoncé comme les rôles principaux du...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

Sondage humour.. Beaucoup de rumeurs courent sur le futur interprète du Docteur.. Mais qui pour prendre la place de Jodie?!

Total : 20 votes
Tous les sondages

HypnoRooms

bloom74, 21.06.2022 à 07:34

Bonjour, dernier jour pour voter pour la manche2 de la SuperBattle du quartier The Boys. A vous de jouer.

KylianM, 21.06.2022 à 17:12

Venez récompenser les séries quotidiennes françaises avec Les Quotidiennes Awards sur le quartier de Plus belle la vie !

CastleBeck, 22.06.2022 à 11:27

Le survivor du quartier This Is Us compte sur vos votes! Merci

ShanInXYZ, 22.06.2022 à 17:10

Nouveau thème dans Voyage au centre du Tardis, quelle photo de Dan Lewis allez vous nous dénicher ? Passez voir le Docteur

bloom74, 22.06.2022 à 17:34

Et voilà la 3e Manche de la SuperBattle est en cours, les combats de titans ont commencé. Retrouvez les sur le quartier The Boys !

Viens chatter !